Interview Pierre Pevel

Commenter

Elbakin.net a mis en ligne la dernière de ses interviews réalisées durant les Utopiales. Cette fois, c'est au tour de Pierre Pevel. L'occasion pour l'auteur de revenir sur ses précédents livres mais également sur ses futurs projets, dont l'un sortira également chez l'éditeur anglais Gollancz. 

Extrait : 

Citation:
Il semblerait que vous ayez en projet un nouveau roman, prévu pour septembre 2012 chez Gollancz, mais sur lequel aucune information n’a filtré dans les médias français … The Three Prince War. Pouvez-vous nous en dire plus – sera-t-il publié chez Bragelonne, est-il cette fois un roman de fantasy pure ? 

En fait, ce qui s’est passé c’est que Gollancz, et plus particulièrement Gillian Redfearn, l’éditrice qui s’occupe de moi chez Gollancz, a accepté mon prochain livre sur synopsis. Au même moment, Stéphane Marsan, de chez Bragelonne, l’a accepté dans les mêmes conditions. J’ai pris cela comme un privilège et une preuve de confiance immense qu’un éditeur étranger se comporte comme mon éditeur français. À la limite, que Stéphane Marsan accepte un de mes livres sur synopsis, c’est son travail d’éditeur de le faire – et puis je ne suis pas non plus un perdreau de l’année, donc ça pouvait se concevoir. Mais par contre, Les Lames du Cardinal a été édité une douzaine de fois, et aucun autre éditeur étranger ne s’est comporté avec moi comme Gillian Redfearn l’a fait. D’ailleurs, je ne dirai jamais assez à quel point les Lames et moi nous devons beaucoup à Gillian, qui a vraiment tout fait pour que l’édition anglaise existe, qui a cru au texte, qui a traduit elle-même les six premiers chapitres pour les présenter à son équipe. Je suis donc très reconnaissant. 
Le livre s’appelait, quand elle l’a accepté, La Guerre des Trois Princes ; les choses ont évolué, car près d’un an a passé depuis. La Guerre des Trois Princes aura bien lieu, comme la guerre de Troie ; par contre, je vais prendre l’histoire plus en amont que je ne le pensais. Le premier tome de cette série, qui s’annonce comme étant une série au long cours, ne s’intitulera pas La Guerre des Trois Princes (ce sera pour des tomes futurs). 
Il s’agit donc de fantasy ; c’est une saga historique, si je puis dire, qui raconte à la fois le destin d’un homme et celui d’un royaume, l’homme n’étant pas n’importe qui, puisque le destin du royaume va reposer sur ses épaules. J’ai envie de faire l’équivalent de grandes sagas historiques situées dans une époque avérée ; là, ce sera dans une époque et dans un monde imaginaire.


Le reste est à lire sur le site d'Elbakin.net.
Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?