Le myte d'adam, un nootropisme antirobots

Commenter

LES NOOTROPISMES

Il existe dans la noosphère, des flux informationnels particuliers, très puissants, qui influencent nos réflexions et donc nos actes. J'appelle ces flux informationnels : des nootropismes.
Parmi ces nootropismes, il y a celui du mythe d'Adam vivant nu au paradis terrestre avec Eve.



En france, du fait d'un fort héritage culturel issu des religions dites révélées, nous sommes fortement influencés par ce mythe d'Adam, qui pour moi, est à l'origine de nos défiances conscientes et inconscientes vis à vis des technologies et des progrès scientifiques.

En effet, Adam, au paradis terrestre, est décrit comme vivant nu, seulement en compagnie d'Eve, et jouissant autour de lui d'une nature abondante qui pourvoyait à ses besoins.
Ce mythe décrit un couple originel autarcique affranchi de toute dépendance aux outils (vêtements, habitat) et qui n'a pas besoin de l'assistance d'une "société" humaine pour survivre.
-Adam et Eve survivent au paradis sans avoir besoin ni d'outils ni d'autres compagnons.-



Ce mythe est je pense, à l'origine d'une quête existentielle spécifique : Tenter de retrouver en nous cet humain mythique "originel" , dépouillé, solitaire, qui n'a pas besoin pour survivre de dépendre d'artefacts technologiques ou de la société de ses semblables.
(Ainsi, dans la communauté des "voyageurs pédestres", il est fréquent de rencontrer chez les pèlerins cette quête du dénuement.)


Au contraire, et comme le documentaire de Marc Caro "Astroboy à Roboland" le montre, chez les Japonais dont les religions originelles sont dites "animistes", et où les objets et les lieux sont "habités" par une multitude de divinités, ce mythe du dénuement d'Adam et Eve n'existe pas. L'absence de ce mythe structurel qu'est le mythe d'Adam et Eve au paradis terrestre fait que pour la plupart des japonais cette défiance vis à vis des progrès de la science et de la technologie est bien moindre, et c'est sans doute pour cela qu'ils accueillent aussi favorablement l'idée de partager leur quotidien avec des robots.
Astroboy à Roboland ( http://www.lesfilmsdici.fr/moteur/presult.php?titre=ASTROBOY%20A%20ROBOLAND )


Pour moi, dans une pensée très inspirée de la cybernétique de Norbert Wiener et des réflexions de Marshall Mac Luhan sur le rôle des outils, je suis convaincu que l'humain sans "outils" n'existe pas : Ce qui caractérise précisément notre "nature" humaine, d'un point de vue cybernétique, c'est que nos capacités de traitement de l'information extrêmement développées nous permettent d'assurer notre survie par la fabrication d'outils qui compensent nos lacunes cognitives et physiologiques. La technologie est structurelle de l'humanité, elle fait partie de notre "nature".





yann, nootropiste
_________________
Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?