Le tueur venu du centaure de Jacques Barbéri

Commenter

La Volte publiera le 11 février un roman inédit de Jacques Barbéri.

Il s'agit du Tueur venu du centaure, dernier volume de la trilogie commencée avec Narcose et La mémoire du crime.


Voici la 4ème de couv :

Qui est Tony Montaldi ? Qu'un ex-flic s'exprime en latin, il y a de quoi douter. Qu'il confie à Karen Novalsky, une privée, la recherche de sa moitié schizophrénique "disparue" sans laisser de trace, et c'est tout l'univers qui bascule dans un verre de scotch-benzédrine. Désaoûlée, Karen découvre rapidement qu'elle n'est pas seule sur la piste. Mais quel rapport Montaldi et son double perdu peuvent-ils entretenir avec la révolte des modz sur Europe ? Avec les facéties d'Anima, une intelligence artificielle en but à la mélancolie ? Quel lien avec l'astronaute Abraham Flighenstein de retour de la Nébuleuse de la Tarentule ? Les peines de cœur du lieutenant Katleen Slovotba ? Et avec les tiraillements d'une poignée d'universicules ? Tony Montaldi pourrait aussi bien être la clé d'un complot aux dimensions interstellaires qu'un McGuffin jeté par un dieu ivre à ses ouailles défoncées. Mais si une Danseuse a pris la peine de quitter la fin des temps pour venir mettre de l'ordre du côté de Narcose, c'est que manifestement, "un frottement de branes et de cordes, d’étincelles quantiques" ont fini par mettre "le feu aux poudres de la Structure." Dernières nouvelles ! On annonce l'évasion de Belzébuth et de sa bande de mouches… Le tueur venu du Centaure déroule un récit qui, ainsi que le définit Jacques Barbéri, "passe le cyberpunk et le polar hard boiled à la moulinette de l'avant-pop !" Une délectation où la langue tortille comme une "plastiqueue", suave, neuve. Fourrageusement rabelaisienne.

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?