Préface de Gérard Klein en ligne

Commenter

La préface du Livre d'or d'Ursula Le Guin, signée Gérard Klein, peut désormais être lue en ligne sur le site des Quarante-Deux, 35 ans après sa parution papier. 

Balzac écrivit quelque part qu'il avait pour ambition en créant une foule de personnages de rivaliser avec l'état civil. Mince ambition et presque raisonnable si on la compare à ce sommet de la mégalomanie littéraire que représente la description, fut-elle sommaire, d'un empire galactique ou d'une civilisation interstellaire. L'adjectif d'interstellaire signifie ici, je tiens à le préciser à l'intention du néophyte, qu'il s'agit non pas d'une société assise entre les étoiles, ce qui lui serait une position inconfortable, mais d'une civilisation fondée sur la possibilité du voyage entre les étoiles et, par suite, de la colonisation de mondes innombrables, et d'échanges pacifiques ou belliqueux entre les espèces intelligentes ou d'apparences physiques diverses.
Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?