Une interview d'Olivier Girard

Commenter

Les éditions du Bélial ont obtenu un Grand Prix de l'Imaginaire cette année (remis ce week-end à Nantes) pour la publication des inédits de Poul Anderson et celle du Grand livre de Mars de Leigh Brackett. Le boss Olivier Girard est en interview sur fantasy.fr.

Il en profite pour évoquer ses futurs ouvrages :

"Parlons du futur maintenant : Que nous réserve Le Bélial' ?
Olivier Girard : Il y aura encore un travail sur les auteurs classiques et contemporains. La politique du Bélial' est assez connue : je me refuse à publier beaucoup de bouquins. Je travaille à mon rythme et je ne publie que ce qui m'intéresse vraiment. Nous restons sur un rythme d'une douzaine de bouquins par année, quatre Bifrost inclus, cette revue prenant beaucoup de temps. Nous allons commencé par un auteur moderne américain qui n'a pas encore été traduit en France et qui s'appelle Karin Lowachee. Le premier livre de cette série en trois volumes s'intitule L'enfant-Guerre et cela sort en février. C'est du grand Space Op' . Cela se rapproche de ce que certains appellent le Nouveau Space opera, même si je ne sais pas bien ce que veut dire ce terme. Mais comme le livre a été écrit en 2002, il s'agit de Nouveau Space Opera. On passe d'un auteur contemporain à un auteur classique en publiant un recueil inédit de Cliford D. Simak, Voisins d'ailleurs. Au fil de l'année, il y aura la suite de Xeelees de Baxter, un troisième recueil de Greg Egan, un autre de Lucius Shepard... j'adore les nouvelles, donc j'en publie beaucoup... Nous continuerons de travailler sur ce double axe en y incluant des auteurs français bien sûr. Il y aura ainsi recueil de Joëlle Wintrebert du même type que ce que nous avons fait avec celui de Catherine Dufour . Il y aura pas mal de choses. J'en oublie mais je suis sûr qu'il y en aura d'autres (rires)."
Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?