Une interview de Claude Ecken

Commenter

Voici une interview de Claude Ecken. Il évoque notamment son recueil Le Monde, tous droits réservés.

Citation:
- Vous avez reçu en 2006 le Grand Prix de l’Imaginaire pour Le Monde tous droits réservés. Pouvez vous nous en dire plus sur ce recueil ?
Claude Ecken : Il s’agit d’un recueil de douze nouvelles courant sur un peu plus d’une vingtaine d’années, sélectionnées par Roland Wagner. Il contient donc des textes anciens et d’autres plus récents. Ce sont des nouvelles de science-fiction davantage axées sur le social dans un futur proche, mais qui flirte parfois avec les univers parallèles et la cosmologie. Plusieurs récits avaient déjà reçu un prix ou avaient été sélectionnés, ce qui en fait une sorte de best of – d’autant plus qu’il n’en existe pas d’autre à ce jour.

Dans ces textes, j’aborde plusieurs thématiques comme le journalisme, la précarité des sans-emploi, diverses formes d’exclusion tout en tentant de déterminer la place de l’homme dans la société, accessoirement dans et face à l’univers.

Une bonne part de ces récits sont des novellas, à savoir une longueur comprise entre la longue nouvelle et le roman court. C’est un format qui convient à la description d’univers spéculatifs : l’auteur a le temps de le mettre en place sans cependant s’attarder, ce qui lui conserve sa charge émotionnelle tout en lui permettant de développer sa réflexion.

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?