Une interview de Guy Gavriel Kay

Commenter

Elbakin.net a traduit une interview de Guy Gavriel Kay (Tigane) où l'auteur revient sur son écriture et ses influences. 

Extrait : 

Citation:
L’artiste joue toujours un rôle à part entière dans vos romans. Qu’est-ce qui, dans un artiste, vous pousse à écrire sur lui ? 
Les artistes d’un type ou d’un autre sont les grands interrogateurs d’une culture. Il s’agit presque de leur définition, ils examinent et observent leur propre époque. Ils peuvent (et doivent ?) se placer à contrepied du pouvoir et de grands événements. D’une autre façon, plus spécifique, ils entrent dans le cadre que j’ai exploré. Dans Tigane, par exemple (et Arbonne aussi, en fait) la mobilité au sein de la société est relativement réduite et seuls les musiciens ont le droit de voyager, ce qui joue un rôle dans les deux intrigues. Les Lions d’Al-Rassan montre, pour une grande part, la chute d’une culture extraordinaire, dont l’art est une clé. Il était donc cohérent qu’un poète soit présent, tout comme dans Under Heaven – sous la dynastie Tang, le talent en poésie était fondamental si vous vouliez gravir les rangs de la cour !
Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?