Heinlein est-il indispensable ?

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Jean

Avatar du membre
Eric
Administrateur - Site Admin
Messages : 5185
Enregistré le : ven. déc. 16, 2005 1:03 pm
Localisation : Paris

Heinlein est-il indispensable ?

Message par Eric » mar. mai 02, 2006 4:11 pm

La récente réédition de la Sixième Colonne* (oeuvre de jeunesse à vertu documentaire, il faut bien l'admettre) n'est finalement que la dernière en date de cet auteur qui est considéré comme un des Très Grand Maître de la SF.

Aux U.S, comme on l'a vu dernièrement*, des auteurs aussi engagés que Cory Doctorow, n'hésitent pas à s'y référer comme à un libre penseur. On y salue aussi ses capacités d'écrivains puisque son nom est devenu un verbe - to heinleinize - pour mentionner une exposition particulièrement réussie.

Mais en France, on peut légitimement s'intérroger sur ce qui rend Heinlein si indispensable. Même si le fait qu'on ne parvienne pas à lui mettre une étiquette claire énerve chez nous, l'auteur déstabilise. Ses romans sont certes bons, mais sont-ils si bon que cela ?

Aux U.S, ne se retouve-t-il pas un peu avec un statut finalement assez proche de celui qu'à Dick chez nous ? A savoir une vision flatteuse entretenue par un noyau dur de fan bien placé dans le fandom ?

En d'autres termes, Heinlein est-il si indispensable que ça ?
"Ueeuuggthhhg", laissa échapper Caity. Ce qui aurait pu vouloir dire n’importe quoi.

Avatar du membre
Roland C. Wagner
Messages : 3588
Enregistré le : jeu. mars 23, 2006 11:47 am

Message par Roland C. Wagner » mar. mai 02, 2006 4:32 pm

Heinlein est-il si indispensable que ça ?
Oui.

Avatar du membre
Eric
Administrateur - Site Admin
Messages : 5185
Enregistré le : ven. déc. 16, 2005 1:03 pm
Localisation : Paris

Message par Eric » mar. mai 02, 2006 5:09 pm

Ah ?
"Ueeuuggthhhg", laissa échapper Caity. Ce qui aurait pu vouloir dire n’importe quoi.

Avatar du membre
dortmunder
Messages : 66
Enregistré le : jeu. mars 09, 2006 9:09 pm
Localisation : ici et là

Message par dortmunder » mar. mai 02, 2006 5:17 pm

Une porte sur l'été est une réponse plus que suffisante à la question, donc
oui, itou.

Avatar du membre
kibu
Messages : 2901
Enregistré le : mer. mars 08, 2006 3:54 pm

Message par kibu » mar. mai 02, 2006 5:54 pm

Oui.

Histoire de s'engueuler sur son oeuvre.
A l'envers, à l'endroit

Ô Dingos, ô châteaux

Avatar du membre
Jean
Messages : 546
Enregistré le : dim. janv. 22, 2006 4:57 pm
Localisation : Yvelines
Contact :

Message par Jean » mar. mai 02, 2006 6:49 pm

:shock:
Je ne comprends pas la question...

Je lis bien les mots de tes phrases, pas de problème, mais ils n'ont pas de sens !

Heinlein est aussi indispensable à la SF que Moorcock à l'Heroic Fantasy...

Ha... Podkayne, une amie d'enfance !
Et ce chat devant les portes...
Et... les autres personnages qui m'ont fait vibrer...

Franchement, il est indispensable. Ce qui te gêne en ses textes est peut-être qu'ils sont accessibles à tous ?
C'est moins grave que si c'était pire ! (S.A.)

PierrePaul
Messages : 260
Enregistré le : ven. févr. 10, 2006 3:19 am
Localisation : Sol-3

Message par PierrePaul » mar. mai 02, 2006 6:56 pm

Tous les romans d'Heinlein ne sont pas bons. On reconnaît en général qu'il n'y a pas grand chose à jeter sur la première moitié de sa carrière, jusqu'en 1963, disons (Route de la gloire). Sa production devient alors plus inégale. Si Révolte sur la Lune est excellent, il faut à mon avis attendre Vendredi pour retrouver quelque chose de plaisant d'un bout à l'autre, même si certains en tiennent pour The Number of the Beast et autres.

Ce qui me paraît incontestable, c'est que Heinlein a inventé la modernité en SF. Lire Heinlein, surtout en anglais, parce que les traductions de l'époque ne rendaient pas justice à son style, c'est voir pleinement réalisée une façon de raconter la SF qu'on pratique toujours, une façon qui n'a déjà, à peine quinze ans après la naissance du genre en tant que tel, plus rien à voir avec les balbutiements publiés dans Amazing. Ce n'est pas John W. Campbell seul, à mon sens, qui a inauguré ou provoqué ce qu'on appelle l'Âge d'or, c'est aussi Heinlein, en trois nouvelles (le temps de trouver ses marques).

Heinlein, c'est le Hammett et le Chandler de la SF.

Quant à sa pertinence aujourd'hui, hors d'un noyau dur de fans, elle me paraît mesurable à l'aune du fait que pratiquement tous ses livres sont disponibles, et constamment réédités. Sur un marché aussi concurrentiel -- et aussi dévasté par l'idiotie des boîtes -- que l'édition américaine, ça me paraît un indice révélateur.

Avatar du membre
Eric
Administrateur - Site Admin
Messages : 5185
Enregistré le : ven. déc. 16, 2005 1:03 pm
Localisation : Paris

Message par Eric » mar. mai 02, 2006 9:43 pm

Jean a écrit : Je lis bien les mots de tes phrases, pas de problème, mais ils n'ont pas de sens !
Personnellement, le personnage m'intéresse. C'est un non-conformiste au fond. Il se contrefout de ce qui doit se dire ou se faire, et suit sa voie. En plus il aime souffler le chaud et le froid, brouiller les cartes, et ça j'aime.

A mon sens, si son écriture a bien mieux traversé les années que celle d'autres grands noms de l'Âge d'Or (au hasard citons Van Vogt), c'est plus dû à la distance, et à l'humour très subtil qu'il manie dans ses romans, qu'à la teneur de nombre de ses hsitoires.

Maintenant, ce que je me demandais c'était si :

1) sa réputation d'excellence, qui le place bien bien au-dessus de se contemporains n'étaient pas un rien abusive.

2) sorti du cercle des amateurs plus ou moins éclairés, cette flatteuse réputation semblait si évidente à des lecteurs plus novices, et n'ayant pas nécessairement abordé la SF via les grands anciens.
"Ueeuuggthhhg", laissa échapper Caity. Ce qui aurait pu vouloir dire n’importe quoi.

Gothique (flamboyant)
Messages : 36
Enregistré le : sam. mars 11, 2006 1:47 pm

Message par Gothique (flamboyant) » mar. mai 02, 2006 11:09 pm

Jean a écrit : Je lis bien les mots de tes phrases, pas de problème, mais ils n'ont pas de sens !
Idem...
Eric a écrit : Maintenant, ce que je me demandais c'était si :
1) sa réputation d'excellence, qui le place bien bien au-dessus de se contemporains n'étaient pas un rien abusive.
Ca dépend. Lesquels de ses contemporains ?
Mais il est dans le dessus du panier, sans aucun doute.
Eric a écrit : 2) sorti du cercle des amateurs plus ou moins éclairés, cette flatteuse réputation semblait si évidente à des lecteurs plus novices, et n'ayant pas nécessairement abordé la SF via les grands anciens.
J'ai découvert Heinlein vers 10-12 ans. Séduit d'emblé, même si je n'ai probablement pas tout compris. Et plus tard... Ben je dois avouer que ses unions polygames m'ont toujours laissé rêveur, sans parler du reste. En ayant relu plus récemment, j'ai été étonné de voir à quel point cela passait toujours bien.
Et j'ai conseillé du Heinlein à des gens qui :
ne lisaient pas (La Route de la Gloire: il est parti dans la SF pour de bon, après ca)
ne lisaient pas de la SF (Révolte sur la Lune: ils m'ont redemandé des titres)

Le pluriel d'anecdotes n'est pas données, mais je tendrais à penser que oui, même les novices voient l'intérêt...

Avatar du membre
Thomas Geha
Messages : 692
Enregistré le : ven. févr. 10, 2006 10:15 am
Localisation : Rennes
Contact :

Message par Thomas Geha » mer. mai 03, 2006 9:54 am

Roland C. Wagner a écrit :
Heinlein est-il si indispensable que ça ?
Oui.
Pour moi, il l'est, au moins pour un livre que j'ai lu des dizaines de fois, et que je relis encore : "Une porte sur l'été". Définitivement dans mon top 5 SF.

TG

Magda Dorner
Messages : 256
Enregistré le : mer. janv. 25, 2006 6:36 pm
Localisation : Paris

Message par Magda Dorner » mer. mai 03, 2006 10:26 am

Autre élément qui laisse à penser qu'il l'est : nous sommes quasiment tous d'accord là dessus, mais, plus important, le livre que nous estimons le plus marquant n'est pas le même. Ce n'est pas la marque d'un auteur dont la réputation serait bâtie sur le succès d'un seul de ses romans...

Avatar du membre
Mélanie
Messages : 1224
Enregistré le : lun. avr. 03, 2006 9:32 am
Localisation : Paris
Contact :

Message par Mélanie » mer. mai 03, 2006 12:08 pm

Thomas Geha a écrit :Pour moi, il l'est, au moins pour un livre que j'ai lu des dizaines de fois, et que je relis encore : "Une porte sur l'été". Définitivement dans mon top 5 SF.
Lu il y a quelques années, j'avais trouvé ça sympa mais un peu gentillet. Pas trop mon style en fait. Pas déplaisant, mais c'est un livre dont la lecture ne m'a rien apporté. "Double étoile" ne m'a pas trop convaincue, et je n'ai rien lu d'autre depuis. J'ai l'impression que c'est un type de SF qui ne me touche pas, quelque chose comme ça.

Avatar du membre
Thomas Geha
Messages : 692
Enregistré le : ven. févr. 10, 2006 10:15 am
Localisation : Rennes
Contact :

Message par Thomas Geha » mer. mai 03, 2006 4:01 pm

Mélanie a écrit :
Thomas Geha a écrit :Pour moi, il l'est, au moins pour un livre que j'ai lu des dizaines de fois, et que je relis encore : "Une porte sur l'été". Définitivement dans mon top 5 SF.
Lu il y a quelques années, j'avais trouvé ça sympa mais un peu gentillet. Pas trop mon style en fait. Pas déplaisant, mais c'est un livre dont la lecture ne m'a rien apporté. "Double étoile" ne m'a pas trop convaincue, et je n'ai rien lu d'autre depuis. J'ai l'impression que c'est un type de SF qui ne me touche pas, quelque chose comme ça.
C'est peut-être bizarre, mais c'est un roman qui me redonne le moral quand celui-ci n'est pas au beau fixe :D

Double étoile m'était un peu tombé des mains.

Sinon, dans les juveniles de Heinlein j'adore Citoyen de la Galaxie, pour son côté roman picaresque (façon Lazarillo de Tormes mais dans les étoiles) vraiment sympa.

Avatar du membre
marc
Messages : 2396
Enregistré le : dim. mars 12, 2006 8:59 am
Localisation : Bruxelles (Belgique)
Contact :

Message par marc » mer. mai 03, 2006 5:36 pm

Pour l'instant j'en suis resté à une porte sur l'été. Je crois que j'ai dû lire ça il y a une vingtaine d'années. Depuis lors j'ai le coffret Histoire du futur, Vendredi, En terre étrangère, Etoiles garde-à-vous qui m'attendent. Je me demande si ce n'est pas une SF un peu dépassée ou qui a mal vieilli. C'est un peu ce qui me retient. Quelqu'un pourrait-il m'en dire plus?
Marc Le Blog science-fiction de Marc et Phenix Mag
Auteurs préférés : Banks, Hamilton, Simmons, Heinlein, Reynolds, Vance, Weber, Bordage, P. Anderson, Eddings

bastien
Messages : 225
Enregistré le : ven. févr. 10, 2006 9:56 am
Localisation : paris pas loin de scylla

Message par bastien » mer. mai 03, 2006 8:39 pm

J'ai lu étoile garde à vous, j'ai l'impression que ce livre n'est pas le plus répresentatif de l'auteur, mais je ne l'ai pas trouvé hyper original.
Il m'était limite sortie de la tete avant de voir starship trooper.

Répondre

Retourner vers « Vos dernières lectures »