les imaginales 2008 en direct

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Estelle Hamelin, Jean, sebastieng, Mathilde Marron

Répondre
Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » jeu. juin 19, 2008 10:11 am

rmd a écrit :
bormandg a écrit :J'espère que, par retour de message, je recevrai la preuve que photos et commentaires de Werber abondent sur ce fil, que c'est seulement une lecture trop rapide qui me les a fait rater; sinon il y a problème. :oops:
Cadeau:

http://sf.mecreant.org/imaginales2008/p ... 9.jpg.html
A défaut d'être sur le fil, c'est en lien. Toujours ça.
Ceci étant, je rappelle que prétendre isoler une SF limitée à ceux qui paraît sous l'étiquette et exclure les auteurs qui publient "en littgen" pour avoir du succès (dois-je rapeler qu'un des contempteurs actuels de la SF, Antoine Volodine, a publié ses premiers livres chez Présence du futur parce que le tirage de PdF dépassait ce qu'il aurait pu espérer en littgen? Cela a bien changé) est aussi aberrant que l'attitude de certains juifs qui auraient voulu il y a deux siècles que leurs ghettos restent fermés aux non-juifs parce qu'eux-mêmes appartiendraient à une humanité différente. La sensibilité "scientifique" qui s'est développée sous l'étiquette SF a aujourd'hui pénétré toute la littérature, le ghetto devrait être aujourd'hui celui des "académistes" rinaldiens qui refusent de regarder au-delà de leur propre nez. Tous ceux qui publient de la "SF hors de la SF", même si c'est trop souvent de la mauvaise SF, tous ceux qui militent pour la réintégration de la SF dans le corpus général (fut-ce par des biais factices comme la "fusion" ou les "transfictions", font progresser l'art de la fiction (scientifique, spéculative, fantasyiste ou générale).
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14707
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Message par jerome » jeu. juin 19, 2008 10:47 am

Hello

En fait, je suis assez d'accord avec toi. Ne négligeons pas les auteurs de SF qui s'ignorent et qui ne publient pas sous l'étiquette SF. Ils sont juste parfois difficile à trouver dans le flot de la littérature général. (A ce propos, nous aurons bientôt en ligne une courte interview d'Elise Fontenaille qui a signé Unica chez Stock, récemment repris par le Livre de Poche SF. A ce propos 2, n'hésitez pas ami internautes à signaler sur le forum ou à nous signaler des bons livres SF qui ne sont pas publiés sous l'étiquette SF).

Concernant Bernard W., honnêtement, pour ma part, j'ai pas eu une folle envie d'aller le saluer. Le papillon des étoiles est un des plus mauvais romans que j'ai jamais lu. Il est en plus accompagné d'une sorte de philosophie de bas étage que les fans de l'auteur prennent pour la grande révélation. Il n'y a qu'à voir le forum de son site internet pour s'en rendre compte. Du coup, pas franchement envie d'aller à ses conférences ou à ses séances de dédicaces (d'ailleurs, si je ne m'abuse, il n'a qu'assez rarement été présent pour dédicacer). Et puis les rares fois où je l'ai vu passer, il était toujours entouré d'une horde de gens.

A noter quand même qu'il y a en ce moment dans le métro parisien des pubs pour Le Papillon des Etoiles. Franchement, j'espère que ceux qui ne connaissent pas leslittératures de l'imaginaire ne feront pas l'amalgame. Parce que ce n'est pas avec ce genre de porte drapeau qu'on ramènera des lecteurs à la SF.
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

Fabien Lyraud
Messages : 2252
Enregistré le : mer. oct. 24, 2007 10:35 am
Localisation : St Léonard
Contact :

Message par Fabien Lyraud » jeu. juin 19, 2008 10:56 am

Antoine Volodine, a publié ses premiers livres chez Présence du futur parce que le tirage de PdF dépassait ce qu'il aurait pu espérer en littgen? Cela a bien changé
Cela a changé, oui. Et c'est la faute à qui ?
J'ai vu disparaître les rayons poches des maisons de la presse où la SF était largement représenté et ce jusque dans le plus incroyable patelin rural. Aujourd'hui le poche est distribué majoritairement dans les super et hypermarché et les pros du marketing sont passés par là. La littérature de supermarché s'adresse aux femmes et les livres lus par les femmes correspondent à des critères particuliers. Ca en est gerbant.
Je pense que si l'on trouvait de la SF et de la fantasy dans les maisons de la presse et dans les librairies rurales et celles des banlieues péri urbaine, les tirages du genre seraient bien meilleurs qu'ils ne le sont aujourd'hui. Mais bien souvent les MDP et les petites librairies dépendent du circuit des grossistes Hachette, et là aussi ça n'aide pas.
Bienvenu chez Pulp Factory :
http://pulp-factory.ovh


Le blog impertinent des littératures de l'imaginaire :
http://propos-iconoclastes.blogspot.com

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » jeu. juin 19, 2008 11:05 am

Il y a aussi des poches SF que l'on ne voit pas beaucoup (en tout cas, c'est l'impression que j'ai): les Livres de Poche Science-Fiction (la collection dirigée par Gérard Klein). C'est un peu dommage, elle est excellente.
Oncle Joe

Avatar du membre
Stéphane
Administrateur - Site Admin
Messages : 1889
Enregistré le : lun. déc. 17, 2007 1:58 pm
Contact :

Message par Stéphane » jeu. juin 19, 2008 11:06 am

Ils osent pas les montrer à cause des couvertures de paternoster.

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » jeu. juin 19, 2008 11:09 am

Je n'ai pas lu le Papillon des étoiles, je ne saurais donc le défendre, si jamais (à priori j'en doute) il le méritait. Ceci étant, Werber a su en donner une défense claire et efficace dans sa conférence, j'essayerai donc de le lire. Et si je reconnais que les oeuvres de Werber que j'ai lues ne sont pas exactement de bons ambassadeurs de la SF de qualité, il n'en reste pas moins que quand Werber amène des gens à découvrir ce que peut être la SF, même par une porte qui, bien que marquée porte d'entrée, amène dans les sous-sols, même si une partie de ceux qui seront rentrés par cette porte ne monteront pas jusqu'à l'étage Greg Egan, d'autres y parviendront progressivement. Dans le grand public, Werber défend la SF, et ceux qui rejettent Werber sous motif que sa SF rest de mauvaise qualité ou que sa philosophie, du goût du public, est discutable, rejettent aussi le public de Werber, c.a.d. les lecteurs qu'ils devraient chercher à attirer. Si les tirages de la SFF sont descendus aussi bas que c'est le cas, le fait que le fandom ignore Werber et qq autres, ou que certains de ceux qui ont été rejetés (Werber n'en fait pas partie, c'est un miracle) soient devenus des contempteurs de la SF (Volodine, Brussolo, Dantec) en est un des motifs: on demande au public de choisir entre les auteurs qu'il apprécie et la SF et on s'étonne que les gens rejettent un ghetto qui exclut les susnommés! Que les oeuvres de ceux-ci ne soient pas comparables à celles d'Egan ne les rend pas totalement indignes... :twisted:
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » jeu. juin 19, 2008 11:12 am

Fabien Lyraud a écrit :
Antoine Volodine, a publié ses premiers livres chez Présence du futur parce que le tirage de PdF dépassait ce qu'il aurait pu espérer en littgen? Cela a bien changé
Cela a changé, oui. Et c'est la faute à qui ?
J'ai vu disparaître les rayons poches des maisons de la presse où la SF était largement représenté et ce jusque dans le plus incroyable patelin rural. Aujourd'hui le poche est distribué majoritairement dans les super et hypermarché et les pros du marketing sont passés par là. La littérature de supermarché s'adresse aux femmes et les livres lus par les femmes correspondent à des critères particuliers. Ca en est gerbant.
Sans insulter les lecteurs à qui s'adressent les supermarchés, ne faut-il pas remarquer que les dits supermarchés vendent Werber, Brussolo ou Volodine; et c'est, en partie, parce que les amateurs de SF rejettent ces auteurs que les distributeurs choisissent entre eux et la SF!
La faute à qui? A mon avis, les membres du fandom qui rejettent des auteurs à succès sont loin d'être innocents.
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » jeu. juin 19, 2008 11:14 am

Stéphane a écrit :Ils osent pas les montrer à cause des couvertures de paternoster.
Méchant et en partie faux; surtout que certaines couvs sont de Manchu! Et Paternoster plait certainement plus au grand public qu'au public SF...
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Avatar du membre
Stéphane
Administrateur - Site Admin
Messages : 1889
Enregistré le : lun. déc. 17, 2007 1:58 pm
Contact :

Message par Stéphane » jeu. juin 19, 2008 11:23 am

bormandg a écrit :Méchant
J'assume.
bormandg a écrit :et en partie faux
Evidemment.

Fabien Lyraud
Messages : 2252
Enregistré le : mer. oct. 24, 2007 10:35 am
Localisation : St Léonard
Contact :

Message par Fabien Lyraud » jeu. juin 19, 2008 11:25 am

Ce n'est pas les lecteurs que j'insulte mais bien un système où le marketing est roi et où la SF stricto sensu est rejetée. Quant à ces auteurs que tu cites, pour moi Brussolo est un véritable auteur de SF, Volodine est borderline ou slipstream comme on veut et Werber écrit peut du livre scientifique mais pas de la SF.
Je me suis penché un peu, en amateur certes, sur le fonctionnement sémiotique du genre. Et il faudrait voir si ces auteurs de transfictions ont véritablement ce fonctionnement sémiotique là.
Le fandom a fait à mon avis pire en rejettant la SF populaire et en considérant qu'un auteur français était sans doute trop noble pour écrire de la SF d'exploitation. Il n'y a plus qu'Aubenque sur le créneau. Il est peut être mauvais mais au moins il est sur un créneau où il y a une demande insatisfaite et il vend.
Et puis à part quelques Brussolo et le dernier Werber, je veux bien croire, le jour où tu trouve un Volodine dans un supermarché tu m'appelles. C'est une littérature trop exigeant pour qu'on la lui trouve. Le supermarché nivelle vers le bas.
Bienvenu chez Pulp Factory :
http://pulp-factory.ovh


Le blog impertinent des littératures de l'imaginaire :
http://propos-iconoclastes.blogspot.com

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » jeu. juin 19, 2008 11:30 am

Fabien Lyraud a écrit :Ce n'est pas les lecteurs que j'insulte mais bien un système où le marketing est roi et où la SF stricto sensu est rejetée. Quant à ces auteurs que tu cites, pour moi Brussolo est un véritable auteur de SF, Volodine est borderline ou slipstream comme on veut et Werber écrit peut du livre scientifique mais pas de la SF.
Je me suis penché un peu, en amateur certes, sur le fonctionnement sémiotique du genre. Et il faudrait voir si ces auteurs de transfictions ont véritablement ce fonctionnement sémiotique là.
Le fandom a fait à mon avis pire en rejettant la SF populaire et en considérant qu'un auteur français était sans doute trop noble pour écrire de la SF d'exploitation. Il n'y a plus qu'Aubenque sur le créneau. Il est peut être mauvais mais au moins il est sur un créneau où il y a une demande insatisfaite et il vend.
Et puis à part quelques Brussolo et le dernier Werber, je veux bien croire, le jour où tu trouve un Volodine dans un supermarché tu m'appelles. C'est une littérature trop exigeant pour qu'on la lui trouve. Le supermarché nivelle vers le bas.
C'est un fait; l'insulte aux lecteurs est, d'abord, le fait du système...
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Avatar du membre
Florent
Messages : 1855
Enregistré le : jeu. janv. 17, 2008 6:46 pm

Message par Florent » jeu. juin 19, 2008 11:40 am

jerome a écrit :Hello

En fait, je suis assez d'accord avec toi. Ne négligeons pas les auteurs de SF qui s'ignorent et qui ne publient pas sous l'étiquette SF. Ils sont juste parfois difficile à trouver dans le flot de la littérature général. (A ce propos, nous aurons bientôt en ligne une courte interview d'Elise Fontenaille qui a signé Unica chez Stock, récemment repris par le Livre de Poche SF. A ce propos 2, n'hésitez pas ami internautes à signaler sur le forum ou à nous signaler des bons livres SF qui ne sont pas publiés sous l'étiquette SF).

Concernant Bernard W., honnêtement, pour ma part, j'ai pas eu une folle envie d'aller le saluer. Le papillon des étoiles est un des plus mauvais romans que j'ai jamais lu. Il est en plus accompagné d'une sorte de philosophie de bas étage que les fans de l'auteur prennent pour la grande révélation. Il n'y a qu'à voir le forum de son site internet pour s'en rendre compte. Du coup, pas franchement envie d'aller à ses conférences ou à ses séances de dédicaces (d'ailleurs, si je ne m'abuse, il n'a qu'assez rarement été présent pour dédicacer). Et puis les rares fois où je l'ai vu passer, il était toujours entouré d'une horde de gens.

Bernard Werber ? Il a dédicacé dans ma ville, il y a peut-être 2 ans, et franchement ici c'est un peu perdu. Et il était seul, à une table, avec une file d'attente devant. On pouvait passer autour de lui sans problème, le photographier, le filmer... Par contre il n'est pas resté très longtemps.

Et j'ai une PREUVE :


Image
« J’ai un projet, devenir fou. »

Charles Bukowski

Avatar du membre
Eric
Administrateur - Site Admin
Messages : 5185
Enregistré le : ven. déc. 16, 2005 1:03 pm
Localisation : Paris

Message par Eric » jeu. juin 19, 2008 11:51 am

bormandg a écrit :Et Paternoster plait certainement plus au grand public qu'au public SF...
Non ! Une couv' moche, reste une couv' moche.

Image
"Ueeuuggthhhg", laissa échapper Caity. Ce qui aurait pu vouloir dire n’importe quoi.

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » jeu. juin 19, 2008 12:50 pm

Chers amis
Il y a (à mon sens) dans nos discussions, un surestimation effarante du rôle du fandom (si on est à peu près d'accord sur ce qu'il est, à savoir les quatre pelés qui vont au conventions SF ou aux dédicaces dans les rares librairies spécialisées, et les trois paumés, comme nous, qui participent à des forums abscons).
Tout le monde ( à part le fandom lui-même dans ses discussions internes) se moque bien de l'avis du fandom ! (et je ne suis même pas certain qu'il y ait un avis clair du fandom sur les auteurs cités: Brussolo est très apprécié, tout le monde aime bien Volodine, Dantec a toujours aimé la SF et a obtenu le prix Rosny (prix fandon s'il en est, ou je n'y comprends rien!), et que l'on aime ou pas Werber, je n'ai jamais entendu dire qu'il se soit lancé dans une campagne anti-SF, tout au contraire).
A ce niveau là, c'est se fabriquer des ennemis tout à fait imaginaires!
Si Greg Egan se vendait, les libraires (bons, mauvais, grande distribution, ou petite, etc) seraient tout à fait ravis de le vendre.
La SF "littéraire" (pour aller vite) marche moins bien aujourd'hui qu'hier, mais les raisons, pour moi, seraient liées à de complexes évolutions de la société et de sa demande en matière culturelle, et non au complot d'ennemis artistiques imaginaires, pas plus qu'aux activités (ignorées de tous) du malheureux fandom...
Il y a des genres (le western, par exemple) qui ont connu des vogues considérables et qui ont tout aussi considérablement régressé au niveau succès, des genres qui n'existaient presque pas (la fantasy) qui connaissent des succès colossaux (pour combien de temps?), alors qu'ils étaient presque inexistants. Qui aurait parié sur l'esthétique des mangas, il y a vingt ans?
La SF, sous sa forme un peu exigeante, est moins à la mode, mais ça reviendra peut-être.
Il est bien et méritoire d'essayer d'en faire une promotion intelligente, sans trop se faire d'illusion. Comme disait Guillaume d'Orange: "Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer".
Mais l'autocritique est bien inutile (à mon avis...)
Oncle Joe
(PS: tiens, à la télé (la 2), à l'instant, Eduardo Kac, l'artiste fou au lapin fluorescent qui a écrit le bouquin sur les animaux transformés génétiquement, a prononcé trois fois le mot "science-fiction" en 30 secondes!)

Avatar du membre
Florent
Messages : 1855
Enregistré le : jeu. janv. 17, 2008 6:46 pm

Message par Florent » jeu. juin 19, 2008 12:58 pm

Moi, je connais un livre de SF français qui s'est bien vendu et qui a gagné des prix, et même 2 :

- Les Particules Elementaires
- La Possibilité d'une Île

:mrgreen:
« J’ai un projet, devenir fou. »

Charles Bukowski

Répondre

Retourner vers « Les événements salons/festivals/dédicaces »