Utopiales 2010 : Frontières...

Les éditions Actusf, ce sont aussi des livres et des auteurs. Présentations.

Modérateurs : Jean, Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Nathalie

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14609
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Utopiales 2010 : Frontières...

Message par jerome » lun. oct. 25, 2010 9:28 pm

Quatrième sortie d'Actusf en cette fin d'année, Utopiales 2010, l'anthologie officielle des Utopiales.

"La frontière nous attire. Qu’elle soit dans l’espace ou en nous, elle est le lieu de tous les fantasmes et de toutes les aventures. Le lieu de tous les possibles. Huit auteurs, cinq Anglo-saxons, un Suisse, un Espagnol et un Français se sont aventurés dans les marges pour explorer les frontières entre le possible et l’impossible, là où la réalité devient incertaine. L’anthologie officielle des Utopiales vous propose de passer de l’autre côté... "

Le Sommaire :
Pierre Bordage : Préface
Vincent Gessler - Miroirs du ciel
Peter Watts - La chose
Juan Miguel Aguilera - La fête de la comète
Larry Niven - Reviens, Carol !
Iain McDonald - Le vieux cosmonaute et l’ouvrier du bâtiment rêvent de Mars
Thomas Day - La Ville féminicide
Lucius Shepard - Le Chasseur de jaguar
Justine Niogret - Les rivages extrêmes de la mer intérieure

Toutes les précommandes d'ici les Utopiales seront dédicacées par les auteurs.

La couverture est de Philippe Druillet.

Les infos

Image
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14609
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Message par jerome » mer. oct. 27, 2010 1:56 pm

Et voici la préface Pierre Bordage. Il parle des frontières et de chaque nouvelle de l'anthologie...
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

JDB
Messages : 1541
Enregistré le : mer. mai 03, 2006 1:37 pm
Contact :

Message par JDB » mer. oct. 27, 2010 3:13 pm

"Le Chasseur de jaguar" est un très bon texte, mais pourquoi ne pas avoir choisi "Frontière" ?
JDB (pinailleur)

Avatar du membre
thomasday
Messages : 486
Enregistré le : mar. févr. 24, 2009 1:44 pm
Localisation : Extrême-sud de la Picardie (près de la crème)

Message par thomasday » mer. oct. 27, 2010 3:39 pm

JDB a écrit :"Le Chasseur de jaguar" est un très bon texte, mais pourquoi ne pas avoir choisi "Frontière" ?
JDB (pinailleur)
Quand Jérôme et moi avons parlé du cas Lucius Shepard de nombreux textes m'ont semblé convenir, mais je lui ai conseillé d'abord de lire Le Chasseur de jaguar. Je trouvais que c'était dans le thème, mais pas de façon trop frontale (il y a un vrai choc monde moderne/mythologie sud-américaine)...

TD

PS : Sinon, mon propre texte se passe à la frontière du Mexique et des USA et je préfère autant ne pas avoir à subir la comparaison...

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14609
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Message par jerome » mer. oct. 27, 2010 4:11 pm

thomasday a écrit :
JDB a écrit :"Le Chasseur de jaguar" est un très bon texte, mais pourquoi ne pas avoir choisi "Frontière" ?
JDB (pinailleur)
Quand Jérôme et moi avons parlé du cas Lucius Shepard de nombreux textes m'ont semblé convenir, mais je lui ai conseillé d'abord de lire Le Chasseur de jaguar. Je trouvais que c'était dans le thème, mais pas de façon trop frontale (il y a un vrai choc monde moderne/mythologie sud-américaine)...

TD

PS : Sinon, mon propre texte se passe à la frontière du Mexique et des USA et je préfère autant ne pas avoir à subir la comparaison...

Et j'ai été tout de suite séduit. L'ambiance sud américaine, le choc dont parle Gilles entre tradition et modernité, la réalité qui devient floue... Pour en dire quelques mots, c'est l'histoire d'Esteban traquant dans la forêt un terrible jaguar noir afin de ramener assez d'argent pour rendre sa femme heureuse... Je n'en dis pas plus. Mais c'est un bonheur de pouvoir éditer et reprendre des textes comme ça.

Et la nouvelle de Thomas Day est très bien aussi... :-) (Une histoire autour des mortes de Juarez à la frontière entre le Mexique et les Etats Unis. C'est violent et totalement passionnant).


Et pour parler des autres textes, Miroirs du ciel de Vincent Gessler raconte comment Hans, un jeune inspecteur de l'OMU (l'organisation des Mondes Unis) est enlevé par les Arghaïs, un peuple de nomades sur une planète lointaine... Cela rappelle évidemment certains conflits actuels...

La Chose de Peter Watts met en scène une forme de vie extraterrestre débarquée sur Terre. Ce qui est intéressant c'est qu'il a adopté son point de vue. C'est très étrange...

Avec La Fête de la Comète, Juan Miguel Aguilera nous raconte l'histoire de Sven, un jeune étudiant dans l'Allemagne d'avant la seconde guerre mondiale, qui doit livrer un duel contre un jeune nazi. Des insultes contre un prof juif sont à l'origine de leur querelle.

Reviens, Carol ! de Larry Niven est une histoire avec un groupe d'étudiants qui a découvert les secrets de la téléportation. Je ne vous en dis pas plus, c'est une nouvelle à chute.

Le Vieux Cosmonaute et L'ouvrier du bâtiment rêvent de Mars
de Iain McDonald est une autre nouvelle conseillée par Gilles. On suit deux personnages dont un vieux cosmonaute russe. Cela parle de la planète Mars évidemment.

Et puis Les rivages extrêmes de la mer intérieure est une nouvelle très étrange de Justine Niogret, avec un peuple vivant sous terre par obligation. Son héros est un "creuseur", chargé d'inspecter les tunnels et de les déblayer lorsqu'ils se sont effondrés. C'est ici aussi une question d'ambiance.
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

Elessar
Messages : 8
Enregistré le : jeu. oct. 11, 2007 6:11 pm

Message par Elessar » ven. nov. 12, 2010 5:56 pm

Bonjour,
c'est mon premier post sur ce forum que je consulte régulièrement.
Je viens de commencer le recueil et pour le moment c'est une bonne surprise. J'ai particulièrement apprécié la nouvelle de vincent gessler qui m'a beaucoup touché et que j'ai trouvé parfois pleine de poésie.
Mais je voulais revenir sur celle de Peter Watts, si je ne m'abuse c'est une réécriture du film non?
En tout cas vu sous cet angle, ça transforme complètement le souvenir que j'en ai, c'est vraiment extra je trouve. :)

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14609
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Message par jerome » ven. nov. 12, 2010 11:15 pm

Elessar a écrit :Bonjour,
c'est mon premier post sur ce forum que je consulte régulièrement.
Je viens de commencer le recueil et pour le moment c'est une bonne surprise. J'ai particulièrement apprécié la nouvelle de vincent gessler qui m'a beaucoup touché et que j'ai trouvé parfois pleine de poésie.
Mais je voulais revenir sur celle de Peter Watts, si je ne m'abuse c'est une réécriture du film non?
En tout cas vu sous cet angle, ça transforme complètement le souvenir que j'en ai, c'est vraiment extra je trouve. :)
Oui complètement. Ce matin en interview il nous a expliqué que le film de Carpenter était pour lui une référence et qu'il avait voulu écrire cette nouvelle mais du point de vue de l'ET. Et comme il est biologiste, il a essayé de rendre cet ET "crédible"...

Et content que la nouvelle de Vincent vous ai plu. C'est un très bon texte, très poétique, et en même temps avec une force peu commune...
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

Avatar du membre
marypop
Messages : 1180
Enregistré le : jeu. nov. 06, 2008 9:07 pm
Localisation : Burdigala

Message par marypop » lun. nov. 15, 2010 10:41 am

J'en profite pour signaler une grosse coquille sur ce recueil !

Qui donc entre Justine Niogret et Thomas Day est "anglosaxon" ?
Problème de compteurs et de répartitions des textes.

Pour le reste, j'ai presque fini de lire, je donnerai un avis plus précis bientôt, mais pour le moment je suis très contente de la lecture, il y a un bon niveau de textes c'est bien agréable.
si on commence à mélanger sf archaïque et proto-sf, personne ne s'y retrouvera plus.
Dieu.

Avatar du membre
Jacques Ah !
Messages : 911
Enregistré le : mar. mars 23, 2010 10:42 am
Localisation : Choisy-le-Roi
Contact :

Jolie

Message par Jacques Ah ! » lun. déc. 20, 2010 10:42 am

Couverture très sympa pour cette anthologie des Utopiales 2010 : c'est vraiment un beau rendez-vous et un de ces quatre, il faudra que je me lise toutes les anthologies des Utopiales qui sont sorties car c'est vraiment du beau travail : à ma connaissances les premières anthologies de science-fiction qui avaient ce volume et ce genre d'ambition de locomotive pour toute la SF en France date du milieu des années 90 qui ont vu la naissance des revues Bifrost et Galaxies (ancienne série) et les "Escales" parue au Fleuve Noir, mais aussi La Grande Anthologie de la science-Fiction au Livre de Poche...

Ce qui m'a changé agréablement des livres d'or de la science-fiction et des innombrables ouvrage de qualité somme toute assez moyenne en général de la collection Fleuve Noir Anticipation. Quelques chose à bougé avec la publication d" "Hyperion" au début des années 1990, mais encore avec Ben Bova et ses romans sur Mars et sur Saturne, ou avec la trilogie de Mars de Stanley Kim Robinson même si j'ai des difficultés à faire le lien entre les années 1975 et 1995, il me semble que les écrivains français se portent mieux et ont plus d'audience sans doute aussi grâce aux éditeurs, mais toujours beaucoup de traduction de l'Anglais et de l'Américain pour rester sain d'esprit.

A partir de 2000, je connais mieux la nouvelle vague qui a engendré les auteurs actuels. Un mot aussi des revues Présence d'Esprit, Black Mamba et Solaris qui ont très bien renouvelé le paysage francophone de la SF et des édition du Belial, de Bragelonne, de Mnémos et des Moutons Electriques qui ont su surfer avec intelligence sur une mer où nombreux sont les participants. Les Utopiales sont un énorme rendez-vous des écrivains français de SF, j'espère que vous en conviendrez... et deux mots de remerciements à Jean-Pierre Andrevon, à Jean-Marc Ligny et à Roland Wagner qui ont su attirer à la SF des gens qui n'en avait à priori rien à faire.

Merci aux Utopiales d'exister et bonne chance au cru 2010. Bonne fêtes. A+. Jake. :wink:
Artiste polymorphe, écrivain et président d'un Groupe d'Entraide Mutuel : le Social Art Postal Club de Choisy-le-Roi. Site : http://jacquesabeasis.e-monsite.com ;

Avatar du membre
Virprudens
Messages : 1550
Enregistré le : mer. févr. 07, 2007 11:34 am
Localisation : Exception raised

Message par Virprudens » lun. janv. 10, 2011 1:36 pm

jerome a écrit :Et voici la préface Pierre Bordage. Il parle des frontières et de chaque nouvelle de l'anthologie...
Je suis long à la détente, mais permets-moi, monsieur ActuSF, de te signaler une coquille à la première phrase de la préface : '... spécialiste es science-fiction'.
Cas 1) : il s'agit de 'spécialiste en science-fiction', et c'est une coquille simple.
Cas 2) : il s'agit de 'spécialiste ès science-fiction', et c'est à la fois une coquille et une faute de français (mets-tes doigts comme ça, monsieur Bordage) puisque 'ès' signifie 'en les'.

Voilà, c'est tout.
- Please, be polite.
- Go fuck yourself.

Avatar du membre
jlavadou
Messages : 2284
Enregistré le : ven. févr. 10, 2006 9:40 am
Localisation : La Garenne Colombes
Contact :

Message par jlavadou » lun. janv. 10, 2011 2:36 pm

Au-delà de la faute d'accent, la forme au singulier semble admise (faire une recherche sur le TILF avec "ès").

Avatar du membre
Virprudens
Messages : 1550
Enregistré le : mer. févr. 07, 2007 11:34 am
Localisation : Exception raised

Message par Virprudens » lun. janv. 10, 2011 2:45 pm

Exact.
Merde. Moi qui voulais prendre en défaut le Bordage...
- Please, be polite.
- Go fuck yourself.

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14609
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Message par jerome » ven. févr. 04, 2011 10:28 am

Et hop, une chronique sur Psychovision.
Utopiales 2010 propose des nouvelles très riches que ce soit sur le fond et sur la forme, sur le style et la façon d'aborder certaines problématiques, et qui faute de pouvoir faire le tour d'un sujet aussi large, arrivent à l'aborder de belle manière. Si vous hésitez encore, sachez que franchir la frontière de la couverture de cette anthologie pour la lire ne vous fera pas prendre de grands risques et qu'elle devrait vous plaire si vous aimez la SF !

Note : 8/10

Stegg
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14609
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Message par jerome » ven. févr. 04, 2011 10:36 am

D'autres chroniques :

Le Traqueur Stellaire :
Compagnon de lecture fort sympathique des Utopiales, cette anthologie sert autant de guide découverte des têtes d’affiche du festival que de travail de composition autour du thème de cette édition 2010. Un moyen agréable de poursuivre la rêverie, même après la fermeture des portes de la cité des congrès de Nantes.
Bruno Para sur Noosfere :
Au final, cette anthologie très variée se révèle d'un niveau fort correct, sans réel chef-d’œuvre, mais avec quelques très bons moments (McDonald, Gessler, Watts).
Elessar sur l'Imaginarium Electrique
C'est une belle réussite que cette anthologie, les textes choisis sont d'une très grande qualité, et le thème se trouve décliné sous de très nombreuses formes : frontières sociale, géographique, métaphysique...
Le texte que j’ai préféré est sans conteste celui de Vincent Gessler. Histoire de tolérance, de différence et d’incompréhension sur un monde difficile où le choc des cultures peut faire mal. La plume pleine de poésie de Vincent donne une force et une émotion puissante au texte. Il m’a vraiment retourné, et j’aime ça!
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

Avatar du membre
Gaëtan
Messages : 77
Enregistré le : mer. avr. 15, 2009 9:30 am

Message par Gaëtan » jeu. févr. 10, 2011 10:27 am

Un recueil de bon qualité en effet.

Deux petites déceptions :
Niogret qui raconte une histoire sans grand intérêt qui n'emporte jamais le lecteur.
Et McDonald où on a là encore une nouvelle une peu absoncs, assez difficile à suivre et en plus un sujet qui ne m'intéresse pas (on peut le dire que la fin de l'exploration de l'espace, ça ne nous fait, honnetement, ni chaud, ni froid ?)

Mais sinon le reste est d'un bon niveau, avec deux nouvelles clairement au-dessus des autres :

Watts en premier lieu : assez difficile à suivre mais où l'auteur développe vraiment la notion d'altérité. Impressionnant. Ça m'a donner envie de regarder The Things et d'aller voir un peu ce que donne Vision Aveugle (trois nouvelles de Watts lu : trois claques... il y a quelque chose à approfondir non?)
Et enfin Shepard qui raconte une histoire assez belle, exotique et très bien menée. Une nouvelle d'ambiance très réussie.

(la même chose en plus long)

Répondre

Retourner vers « Les éditions Actusf »