Les parutions Mnémos d'avril

Modérateurs : Estelle Hamelin, Eric, jerome, Jean, Travis, Charlotte, tom, marie.m

Répondre
jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14741
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Les parutions Mnémos d'avril

Message par jerome » mer. mars 24, 2010 9:44 am

Les éditions Ménmos publient l'intégrale du Dit de la Terre Plate de Tanith Lee en avril. Voici les couvertures et les résumés :

Le Dit de la Terre Plate - Intégrale, Tome 1 :
- Le Maître des Ténèbres (nomination au World Fantasy Award 1979)
- Le Maître de la Mort (British Fantasy Award 1980, nomination au Locus Award 1980)
- Le Maître des Illusions (nomination aux Mythopoeic Award & Locus Award 1982)

En ces temps-là la Terre n'était pas une sphère, et d'innombrables démons vivaient dans de vastes royaumes souterrains, s'amusant parfois à remonter à la surface pour tourmenter les humains, leur accorder mille merveilles pour mieux les faire sombrer dans d'innommables horreurs.
Le plus grand d'entre eux, le plus cruel aussi, était Ajrarn, le Seigneur des Ténèbres, le Maître des cauchemars et des créatures de la nuit. Nombre de mortels avaient vu leur destinée brisée pour simplement assouvir ses caprices, et pourtant il cachait dans son coeur démoniaque un profond mystère qui allait changer à jamais la nature même de la réalité...


Image
Illustration : Alain Brion


Le Dit de la Terre Plate - Intégrale, Tome 2 :
- La Maîtresse des Délires (nomination au Mythopoeic Award 1987)
- Les Sortilèges de la Nuit (nomination aux World Fantasy Award & Locus Award 1988)

À l'époque où la Terre était toujours plate, où les démons venaient hanter les rêves et l'existence des hommes, naquit de l'union d'une beauté mortelle et d'Ajrarn, le Seigneur des Ténèbres, une fille qui fut nommée Ajriaz.
On la cacha sur une île entourée d'une brume magique pour qu'elle passe sa vie à rêver, mais sa beauté et sa puissance attirèrent bientôt l'attention d'un autre puissant seigneur-démon, ennemi intime d'Ajrarn : le prince Chuz, le Maître des Illusions, qui œuvra alors pour la libérer de sa prison et la métamorphoser en Maîtresse des Délires.
Ainsi serait-elle connue dans les royaumes humains et démoniaques, et sa destinée en ferait successivement une déesse, une reine, une guerrière, une sage, devant laquelle même le Seigneur des Ténèbres finirait par s'incliner...


Image
Illustration : Alain Brion
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

Avatar du membre
Hoêl
Messages : 4288
Enregistré le : mer. mars 04, 2009 5:20 pm
Localisation : GREAT NORTH

Message par Hoêl » mer. mars 24, 2010 10:16 am

J'ai déjà tout au C.L.A. et chez Presses Pocket , alors , il y a des inédits ?
"Tout est relatif donc rien n'est relatif !"

kemar
Messages : 260
Enregistré le : jeu. déc. 11, 2008 8:53 am
Localisation : annecy
Contact :

Message par kemar » mer. mars 24, 2010 11:45 am

Hoël, qu'en as tu pensé?
Je ne connais pas du tout.

Avatar du membre
Hoêl
Messages : 4288
Enregistré le : mer. mars 04, 2009 5:20 pm
Localisation : GREAT NORTH

Message par Hoêl » mer. mars 24, 2010 12:09 pm

Ca fait partie de mes livres préfèrés en Fantasy , j'avais d'ailleurs fait une partie de mon mémoire de D.E.A. et le début de ma thèse dessus .
Les 2 premiers volumes : Le maître des ténèbres et Le maître de la mort peuvent se indépendamment , Le maître des illusions et La maîtresse des délires forment un tout et Les sortilèges de la nuit sont un recueil de nouvelles sur l'univers qui sert de cadre à tous ces livres .
Lee est une styliste et une cinteuse iconoclasre , elle reprend souvent la trame de récits traditionnels en les triturant , les gauchissant pour leur donner un côté pervers et décadant avec une ironie au 2nd degré omniprésent . Elle écrit remarquablement , je comparerais volontiers son style aux symbolistes décadents du XIXème .
Attention , on n'est pas dans le défourraillage de lames à toutes les pages ! Il y a de l'action , certes , mais toujours au service d'une trame narrative complexe et d'interrogations sur la mortalité , l'art , la vengeance , etc...
Lorsque je veux tester un gamin sur sa capacité à entrer dans une littérature de l'imaginaire plus adulte , c'est souvent par Le maître de la mort que je l'engage , et ça marche si bien que j'ai déjà bousillé un jeu de la série à force de les prêter ( Sauf les 2 C.L.A. , eux , il n'y a que ma fille qui y a eu droit).
Alors , lance-toi , le voyage en vaut la peine !
mode troll on /
la couverture du 1er est un contresens profond à l'égard de l'univers de Lee !
/ mode troll off
"Tout est relatif donc rien n'est relatif !"

Avatar du membre
gutboy
Messages : 1595
Enregistré le : dim. mai 07, 2006 10:04 am

Message par gutboy » mer. mars 24, 2010 12:38 pm

Hoêl a écrit : mode troll on /
la couverture du 1er est un contresens profond à l'égard de l'univers de Lee !
/ mode troll off
Me suis fait la même réflexion.

Lus en son temps Le maître des ténèbres, Le maître de la mort et Le maître des illusions. C'était avant que le rayon rose venu de Ganymède vers 1983 ne me révèle que la Fantasy, c'est le Mal, ce qui explique que je n'ai pas lu La maîtresse des délires ni le suivant.

Ben c'est plutôt vachement bien.

Je fais souvent un parallèle entre Cherryh et Lee, pour avoir lu les deux à la même époque et parce que toutes les deux font de la SF et de la Fantasy. Autant Cherryh est amha meilleure en SF, autant les textes Fantasy de Lee sont supérieurs.
Très bonne idée de ressortir Tanith Lee.

(Apparté : promis Hoêl un jour je formaliserai mes réflexions sur ton mémoire)
Listen now. Whoever you are, with these eyes of yours that move themselves along this line of text; whoever, wherever, whenever. If you can read this sentence, this one fragile sentence, it means you're alive. (Jeff Noon - Falling out of cars)

kemar
Messages : 260
Enregistré le : jeu. déc. 11, 2008 8:53 am
Localisation : annecy
Contact :

Message par kemar » mer. mars 24, 2010 12:47 pm

Merci beaucoup, je vais donc donc me précipiter dessus!

Avatar du membre
Hoêl
Messages : 4288
Enregistré le : mer. mars 04, 2009 5:20 pm
Localisation : GREAT NORTH

Message par Hoêl » mer. mars 24, 2010 1:25 pm

Je fais souvent un parallèle entre Cherryh et Lee, pour avoir lu les deux à la même époque et parce que toutes les deux font de la SF et de la Fantasy. Autant Cherryh est amha meilleure en SF, autant les textes Fantasy de Lee sont supérieurs.
Très bonne idée de ressortir Tanith Lee.

(Apparté : promis Hoêl un jour je formaliserai mes réflexions sur ton mémoire)
[/quote]

Entièrement d'accord sur le distingo entr Cherryh et Lee , même si j'aime beaucoup Ne mords pas le soleil et Le vin saphir qui montrent les mêmes qualités d'ironie mordante que ce qu'elle a fait en Fantasy .
Pour les amateurs de vampires , elle a également beaucoup écrit sur le sujet et le recueil Ecrit avec du sang , paru chez l'oxymore est un véritable chapelet de perles du genre .
"Tout est relatif donc rien n'est relatif !"

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » jeu. mars 25, 2010 1:15 am

J'ai lu plusieurs romans de pure SF(certains non traduits) ou de Science-fantasy de Thanit Lee (Je suppose que le 2° qualificatif s'applique au cycle d'Uashti), mais à ce jour je n'ai pas encore eu le temps de lire ses oeuvres de fantasy, bien que certaines trainent dans mes piles de ALire. Alors peut-être cette réédition me permettra-t-elle de combler cette lacune. :oops:
Pour Cherryh, mes tentatives de lire sa fantasy ont abouti à des échecs. Autant j'adore sa SF, que ce soit la série des Compagnies et de l'Alliance, celle de Chanur, celle de Soleil mort ou celle de Morgaine, autant je suis incapable de lire Russalka.
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Répondre

Retourner vers « Les infos sur la Science Fiction, la Fantasy et le fantastique en général »