La notion de temps dans la SF et le fantastique

Modérateurs : Estelle Hamelin, Eric, jerome, Jean, Travis, Charlotte, tom, marie.m

Répondre
jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14741
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

La notion de temps dans la SF et le fantastique

Message par jerome » mar. janv. 25, 2011 9:22 am

Dans la foulée de la brève sur le Cerli, Claire Cornillon m'a indiqué un autre article cette fois sur La notion de temps dans la SF et le fantastique. Il s'intitule De Temps en Temps.

C'est ici

Je vous mets le début :
Science-fiction et fantastique offrent des moyens tout à fait spécifiques d'explorer la notion de temps et d'en figurer l'expérience à la fois au cinéma et en littérature. Les différents intervenants ont ainsi analysé de multiples visions du passé, présent et futur, dans cette ouverture des possibles que constituent les domaines de l'imaginaire.

Résurgences et Hantises
Le temps peut être interrogé sous l'angle de la résurgence d'un passé anxiogène dans le présent. Le fantastique est souvent cette fissure dans le réel par laquelle s'engouffrent les fantômes de nos angoisses les plus profondes. Chez H.P. Lovecraft, écrivain américain né en 1890 et mort en 1937, dont l'œuvre à la fois fantastique et de science-fiction déploie une mythologie hantée par des races anciennes et des dieux terrifiants, le présent, fragile, est toujours menacé par un en-dessous, le passé, et un au-dessus, l'avenir ou plutôt l'absence d'avenir, comme le montre Cécile Colin – Allocataire-monitrice à Montpellier III - dans son analyse de cinq nouvelles, "Dans l’Abîme du temps", "L’appel de Cthulhu", "L’Affaire Charles Dexter Ward", "Les Rats dans les murs" et "Les Montagnes hallucinées". "The past is real" - Le passé est réel, écrit l'auteur américain.
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

Répondre

Retourner vers « Les infos sur la Science Fiction, la Fantasy et le fantastique en général »