L'étrange cas du docteur Watson et de Sherlock Holmes

Toute l'actu du livre numérique de science-fiction, de fantastique et de fantasy

Modérateurs : Estelle Hamelin, Charlotte, marie.m, Eric, jerome

Répondre
Avatar du membre
niorflan
Messages : 1
Enregistré le : mer. sept. 05, 2012 12:47 am

L'étrange cas du docteur Watson et de Sherlock Holmes

Message par niorflan » dim. sept. 09, 2012 8:57 pm

Bonsoir,

certains d'entre vous auront peut-être vu ou revu ce soir sur TF1 l'excellente adaptation de Sherlock Holmes. Cela fait 10 jours que j'ai publié une nouvelle de SF sur le docteur Watson et Sherlock Holmes. Ce livre électronique est en vente à 0.99 euro et il est rentré dans le top20 des ventes d'Amazon.fr ce week end.
http://www.amazon.fr/L%C3%A9trange-doct ... al-text_50
En tant qu'auteur, je ne peux que vous conseiller d'aller la lire. Pour vous faire une meilleure idée, je vous joins ci-dessous une note explicative que j'ai mise sur Amazon, ainsi que la première page de la nouvelle. Si certains d'entre vous souhaitent discuter de la thématique SF qui y'est développée, cela sera avec plaisir (après ou avant l'avoir lue c'est à vous de choisir).

Votre dévoué, Conan Loyde

"Les amateurs du Canon original de Sherlock Holmes sont habitués à ce que les histoires soient narrées par le docteur Watson. Non seulement j'ai choisi ce point de vue, mais en plus j'ai décidé de faire du docteur le personnage principal de cette nouvelle. Les fans du genre n'ont néanmoins pas à s'inquiéter, le meilleur détective de tous les temps a quand même une belle place!
Les pastiches de ces deux personnages sont nombreux, mais il n'y en a pas beaucoup qui flirtent avec le fantastique. Passionné de SF, et notamment de K.Dick et d'Asimov, je me suis aventuré dans ce domaine pour redonner une nouvelle jeunesse au mythe créé par Conan Doyle il y a plus d'un siècle. Mon écriture est loin d'atteindre le niveau de mes modèles, mais je pense avoir un esprit suffisamment retors pour compenser au niveau de l'intrigue et vous prendre à contre-pied dans mon univers kafkaïen....
Cette nouvelle construite sur un petit détail du Canon qui me chiffonnait et qui devrait intéresser les Sherlockomaniacs n'est-elle pas juste un prétexte pour aborder une thématique plus ambitieuse ? à vous de le découvrir en la lisant...."

Extrait (début):

Londres, le 30 décembre؁98

C’est avec une certaine appréhension que, pour la première fois depuis de nombreuses années, des siècles pourrais-je dire, je reprends la plume, poussé par les événements des derniers jours. Ce matin, comme de coutume, je me suis réveillé dans ma chambre au 221B Baker Street. J’avais l’impression d’avoir rêvé une éternité et mes membres étaient fourbus et endoloris, comme piétinés par une troupe d’éléphants. J’arrivais à peine à décoller mes paupières et j’ouvris un œil en un effort surhumain. Je fis de même avec l’autre. Ma vision était étrangement floue, surtout pour un individu aussi fier que moi de n’avoir jamais eu le moindre trouble visuel. J’arrivais tout juste à distinguer les ombres dansantes des arbres à la fenêtre. Et puis, stimulé par la bonne odeur des toasts de Mrs Hudson, mon odorat se mit en marche. Et là je repris instantanément mes esprits. Holmes me pardonnerez-vous un jour ?
Ce que je vais relater dans les lignes qui suivent pourra paraître quelque peu insensé ou incohérent ; il me faut avouer que certains points de cette enquête me demeureront à jamais inexpliqués. Je dois me presser de coucher sur papier notre ultime aventure, avant d’avoir tout oublié. Je sens déjà ma mémoire défaillir, comme si je me souvenais d’un rêve dont les détails s’effacent à chaque seconde qui passe.
Holmes, j’espère que vous découvrirez ce manuscrit. J’ai trouvé la cachette de la bibliothèque. Aucun livre secret, comme je l’avais deviné. J’ai bien compris votre message et j’ai fait fi de mes propres principes, car je vous ai toujours voué une confiance absolue. J’ai peur Holmes. Que va-t-il se passer ? Si le professeur G. a mis en pratique son plan, vous n’aurez malheureusement jamais l’occasion de lire ces lignes. Mais dans le cas contraire, faites attention à ce nouvel ennemi qui me semble être un adversaire au moins aussi redoutable que le professeur Moriarty.

Sincèrement.
Votre dévoué Watson

P.S. : si un autre lecteur tombe sur ce manuscrit, cela signifiera que nous avons échoué. Que j’ai échoué. J’espère de tout cœur qu’on ne me tiendra pas rigueur d’avoir été, selon toute vraisemblance, à l’origine de la disparition de mon meilleur ami et compagnon d’aventures, le plus grand détective de tous les temps, Sherlock Holmes.

Répondre

Retourner vers « Les infos du livre numérique »