les 7 psychopathes

<i>Les infos, les dédicaces etc</i>

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Estelle Hamelin, Jean

Répondre
Avatar du membre
blodhorn
Messages : 152
Enregistré le : mer. mars 08, 2006 7:01 am
Localisation : toulouse
Contact :

les 7 psychopathes

Message par blodhorn » jeu. mai 31, 2007 6:48 am

attendu comme le messie, annoncé comme la que-cla dans che-tron ultime, les 7 psychopathes avait tout pour lui

la bête est sortie, alors qu'en est il vraiment?


tout d'abord, il y eut une idée:

7 livres, sur 7 thèmes avec 7 univers dans lesquels ont des équipes de 7 personnes qui ont des missions à haut risques et tout ça dessiné et scénarisé par 14 individus. (7 de chaque)

whaou!


ensuite, il y a la première des 7 parutions, les 7 psychopathes.
quid de l'histoire?
Pendant la seconde guerre mondiale, comme on arrive pas à assassiner Hitler par des moyens rationnels, les services secrets anglais envoient des psychopathes au comportement fatalement irrationnel pour réaliser l'impossible.

Un scénario chan-mé qui vous capture et ne vous lâche plus avant la fin, des dessins de toute beauté, des rebondisssements et du suspens avant le grand twist qui vous cloue au siège des toilettes (c'est là ou je lis mes bédés :P )
que du bonheur!


Au final; le premier essai se conclue par un touchdown de mammouth façon dunk à la shaquille o'neal qui lui joue au basket, on comprend rien à cet métaphore qui mélange tous les sports mais qui essaie de communiquer un enthousiasme non simulé.
Une idée originale, une réalisation soignée, une profondeur scénaristique certaine mais pas trop

au final mes frères, et mes soeurs, le messie tant attendue est à la hauteur de la compagne promotionnelle (voir le matraquage) et de ses promesses et il me tarde de lire la suite qui visiblement s'attaquera à l'univers de la fantasy avec pour thème "7 créatures vont réaliser l'impossible: voler des nains"
tout un programme non?

Donc volez le! télécharger! allez le lire dans une grande surface ou achetez le si vous avez la tune pour alors que bordel ce que les bédés sont devenus chères! car c'est du tout bon!
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire

Avatar du membre
gutboy
Messages : 1595
Enregistré le : dim. mai 07, 2006 10:04 am

Message par gutboy » jeu. mai 31, 2007 7:46 am

Des planches, des planches!
Bon, d'accord.
Un peu ici
Le graphisme a l'air d'un triste (pardon d'un classique) ...
Listen now. Whoever you are, with these eyes of yours that move themselves along this line of text; whoever, wherever, whenever. If you can read this sentence, this one fragile sentence, it means you're alive. (Jeff Noon - Falling out of cars)

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14721
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Message par jerome » jeu. mai 31, 2007 8:19 am

gutboy a écrit :Des planches, des planches!
Bon, d'accord.
Un peu ici
Le graphisme a l'air d'un triste (pardon d'un classique) ...
C'est pas faux.

Néanmoins je suis assez d'accord avec blodhorn, le scénario réserve pas mal de surprise. Les 7 psychopates sont engagés pour tuer Hitler parce que leur comportement est imprévisible. Mais un one shot est peut-être un peu court. Un peu plus de pages n'auraient pas été de trop pour se familiariser un peu plus avec chaque personnage et développer certaines scènes.
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » ven. juin 01, 2007 10:24 am

J'avoue ne guère partager l'enthousiasme de notre camarade. Mais c'est sans doute parce que je vieillis.
Oncle Joe

Avatar du membre
blodhorn
Messages : 152
Enregistré le : mer. mars 08, 2006 7:01 am
Localisation : toulouse
Contact :

Message par blodhorn » lun. juin 04, 2007 6:01 pm

oui mais, s'il n'est pas épais et très profond, il a un rythle d'enfer!
c'est une pure dose ce truc, efficace, rentre dedans qui laisse en manque
cool
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire

Répondre

Retourner vers « La BD »