Stephen Hawking remet en cause l'idée de trous noirs

Insolites, drôles ou étonnantes, voici les news scientifiques sélectionnées régulièrement par l'ami Bull. Mais vous pouvez vous aussi y poster vos infos. (attention à la rigueur scientifique)

Modérateurs : Travis, Charlotte, marie.m, Eric, jerome, Bull, Magda Dorner

Avatar du membre
Florent
Messages : 1855
Enregistré le : jeu. janv. 17, 2008 6:46 pm

Message par Florent » mar. avr. 22, 2014 2:30 pm

Carrément.
« J’ai un projet, devenir fou. »

Charles Bukowski

Avatar du membre
Eons
Messages : 6338
Enregistré le : sam. févr. 17, 2007 6:49 pm
Localisation : Le cœur de Flandre
Contact :

Message par Eons » mer. avr. 23, 2014 8:25 am

J'ai simplifié pour être à la portée du vide intracrânien de certains intervenants, mais puisque vous insistez :

1. Il va de soi que tous les calculs correspondent à une situation de vide spatial. Seul un bineuroné de mauvaise foi se lancerait bille en tête dans l'hypothèse inverse avec pour seul objectif de faire passer les autres pour ce qu'il est lui-même.

2. Le premier ignare venu peut vérifier lui-même que le « rayon de Schwarzschild » d'un trou noir est la solution de l'équation r = Gm/c², Gm/r étant la primitive de l'approximation newtonienne g = Gm/r².

3. Formule relativiste : E = mc.√(c²+v²), c étant la valeur locale dans le vide.

4. Je vous laisse faire joujou avec ça et ne ne répondrai plus aux prochaines imbécillités que sortiront ceux visés par la phrase « Je ne parle pas aux c***, ça les instruit » qui n'hésitent pas à sortir n'importe quoi vu que « les c*** ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît. » (Évidemment, celui qui s'empressera de prétendre que c'est moi qui dis n'importe quoi ne fera que s'enfoncer.)

Bye.
Les beaux livres, c’est aussi par ici : www.eons.fr

Herbefol
Messages : 1642
Enregistré le : mer. févr. 08, 2006 9:16 pm

Message par Herbefol » mer. avr. 23, 2014 11:05 am

Ce qui est bien quand on sort des âneries, c'est que l'on peut ensuite se draper dans sa dignité et faire comme si de rien n'était.

Et je constate que ce supplément d'information n'explique toujours pas en quoi la vitesse de libération serait une vitesse limite des objets tombant vers la Terre. Apparemment, le météore de Tchéliabinsk de l'année dernière était en sévère non respect de cette limitation. :p
L'affaire Herbefol
Au sommaire : Omale de Genefort, L'arbre des pendus d'Aaronovitch, Le crépuscule des dieux de Przybylski, La patrouille du temps d'Anderson & L'héritier de Novron de Sullivan.

Avatar du membre
Florent
Messages : 1855
Enregistré le : jeu. janv. 17, 2008 6:46 pm

Message par Florent » mer. avr. 23, 2014 1:03 pm

Bande d'ignares.

Image
« J’ai un projet, devenir fou. »

Charles Bukowski

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » mer. avr. 23, 2014 1:19 pm

Herbefol a écrit :Ce qui est bien quand on sort des âneries, c'est que l'on peut ensuite se draper dans sa dignité et faire comme si de rien n'était.

Et je constate que ce supplément d'information n'explique toujours pas en quoi la vitesse de libération serait une vitesse limite des objets tombant vers la Terre. Apparemment, le météore de Tchéliabinsk de l'année dernière était en sévère non respect de cette limitation. :p
Limite supérieure ou inférieure? Plutôt le second, non?
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Avatar du membre
Byrautor
Messages : 77
Enregistré le : sam. janv. 13, 2007 10:44 am
Localisation : IdF
Contact :

Continuons un petit peu, svp

Message par Byrautor » mer. avr. 23, 2014 3:26 pm

:D :?:
Moi, ce que je ne comprends pas c'est la nature d'un champ (gravifique, électrique, magnétique, etc...)
Tout se passe comme .... D'accord ! C'est le principal. Mais ensuite ?
Un truc qui traverse tout (ou presque) qui porte à l'infini (ou presque) ?
Qui transporte de l'énergie (gratuitement !)
L'éther ? , les trous noirs (ou mauves) , bon continuons.
J'en suis encore à la conservation de l'énergie (surtout de la mienne).

Et bravo à tous pour ces échanges !
:D :D
http://www.vegafed.com
L'Espoir est le soleil de l'Esprit

Avatar du membre
MF
Messages : 4464
Enregistré le : jeu. déc. 28, 2006 3:36 pm
Localisation : cactus-blockhaus

Message par MF » mer. avr. 23, 2014 3:35 pm

Eons a écrit :J'ai simplifié pour être à la portée du vide intracrânien de certains intervenants, mais puisque vous insistez :
C'est tellement productif d'âneries (étrons ?) que je ne peut pas m'en empêcher :)
1. Il va de soi que tous les calculs correspondent à une situation de vide spatial. Seul un bineuroné de mauvaise foi se lancerait bille en tête dans l'hypothèse inverse avec pour seul objectif de faire passer les autres pour ce qu'il est lui-même.
Alors, moi personnellement, en tant que représentant des bineuronés, je ne sais pas bien ce qu'est le vide spatial.
Tout ça parce que des bineuronés ont montré que le vide spatial c'est comme les fourmis de 18 mètres (après que d'autres bineuronés se soient fait chier à tenter d'expliquer ce que peut bien être ce foutu mètre).
Ça doit avoir à voir avec des conneries de fluctuations quantiques et des dimensions non entrées en expansion si il faut en croire ce que nous dit Eons de la théorie des cordes.
Et aussi au fait qu'un objet qui, Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine, était au repos, vient trouver du travail dans l'environnement terrestre à une vitesse de libération ("LIbérez nos objets au repos ! Libérez nos objets au repos !") de 11,2 km/s.
2. Le premier ignare venu peut vérifier lui-même que le « rayon de Schwarzschild » d'un trou noir est la solution de l'équation r = Gm/c², Gm/r étant la primitive de l'approximation newtonienne g = Gm/r².
Une génération de mathématiciens ignares essaye de comprendre où s'est tiré le signe - lors de l'intégration (probablement la honte d'apparaître dans une telle absence de démonstration) mais, surtout, ce que peut bien venir faire le « rayon de Schwarzschild » d'un trou noir dans une démonstration sensée (mouarf !!) montrer que C n'est pas une vitesse limite, alors que c'est une hypothèse utilisé par le pauvre Schwarzschild (qui n'en peut, mais...) pour calculer (approximativement) la circonférence d'un"trou noir", objet dont on essaye de démonter qu'il n'existe pas...
3. Formule relativiste : E = mc.√(c²+v²), c étant la valeur locale dans le vide.
** musique guillerette on **
Raté ! Essaye encore !
** musique guillerette off **

Il y aurait donc des valeurs locales de C, dans le vide, et, probablement, d'autres valeurs, moins locales.

Sans déconner, faut arrêter de croire que wikipedia c'est de science-fiction et Perry Rhodan une encyclopédie galactique :)
4. Je vous laisse faire joujou avec ça et ne ne répondrai plus aux prochaines imbécillités que sortiront ceux visés par la phrase « Je ne parle pas aux c***, ça les instruit » qui n'hésitent pas à sortir n'importe quoi vu que « les c*** ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît. » (Évidemment, celui qui s'empressera de prétendre que c'est moi qui dis n'importe quoi ne fera que s'enfoncer.)
C'est c'ui qui l'dit qui y'est, na !

Non, sérieux, continue ! je t'en prie, continue ! je t'en supplie, continue !

Tu ne peux pas te draper loin du monde. Rien n'est plus enthousiasmant pour l'édification des masses (au repos ou pas, dans le vide ou pas) que de voir un Faustroll moderne à l’œuvre :)

Image
Le message ci-dessus peut contenir des traces de second degré, d'ironie, voire de mauvais esprit.
Son rédacteur ne pourra être tenu pour responsable des effets indésirables de votre lecture.

Avatar du membre
Florent
Messages : 1855
Enregistré le : jeu. janv. 17, 2008 6:46 pm

Message par Florent » mer. avr. 23, 2014 4:03 pm

Oui oui, continuez à vous insulter et à vous mépriser pour des histoires spatio-temporelles, pour les gens normaux c'est très drôle à lire.
« J’ai un projet, devenir fou. »

Charles Bukowski

Avatar du membre
MF
Messages : 4464
Enregistré le : jeu. déc. 28, 2006 3:36 pm
Localisation : cactus-blockhaus

Message par MF » mer. avr. 23, 2014 4:43 pm

mais non Florent, tu te trompes : il n'y a ni déchirure, ni insulte

ce serait comme insulter un créationniste ou jean-françois copé

ni l'un ni l’autre ne le mérite

faut juste essayer de les comprendre et surtout, surtout, éviter que leurs idées ne se répandent...
Le message ci-dessus peut contenir des traces de second degré, d'ironie, voire de mauvais esprit.
Son rédacteur ne pourra être tenu pour responsable des effets indésirables de votre lecture.

Avatar du membre
Florent
Messages : 1855
Enregistré le : jeu. janv. 17, 2008 6:46 pm

Message par Florent » mer. avr. 23, 2014 4:53 pm

Le profane que je suis saisit mieux la nature de la discussion : ceux qui connaissent les mystères de l'univers débattent contre ceux qui prétendent n'importe quoi.
« J’ai un projet, devenir fou. »

Charles Bukowski

Avatar du membre
MF
Messages : 4464
Enregistré le : jeu. déc. 28, 2006 3:36 pm
Localisation : cactus-blockhaus

Message par MF » mer. avr. 23, 2014 10:23 pm

padutou ! nous prétendons, tous les deux, n'importe quoi...

... mais un seul des deux le sait...
Le message ci-dessus peut contenir des traces de second degré, d'ironie, voire de mauvais esprit.
Son rédacteur ne pourra être tenu pour responsable des effets indésirables de votre lecture.

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » jeu. avr. 24, 2014 8:06 am

Vu par un trineurone qui n'a pas le courage de creuser la question:
d'un côté prétendre donner une version simplifiée à l'usage des bineurones d'un calcul complexe, c'est comme essayer de déterminer la forme de l'ensemble de Mandelbrot avec des calculs à une décimale: on trouve un cercle. La discussion est impossible avec simplification.
De l'autre je me dis que, en mettant de côté l'hypothèse David Vincent (l'Académie des Sciences est infiltrée par les Envahisseurs qui censurent toute recherche), le fait que les calculs "évidents" invoqués par Eons n'aient été validés par aucun scientifique ne me paraît explicable que par l'existence d'une erreur dans les dits calculs... Que je me garderai bien de chercher à contrôler avec mes moyens limités et la conviction que la cohérence mathématique du modèle et sa validité physique ne sont de toute manière pas de même nature et que je ne saurais regarder que la première. :?
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

AdHoc
Messages : 126
Enregistré le : ven. nov. 09, 2007 1:17 pm
Localisation : Entre le tunnel de Fourvière (Lyon) et le tunnel d’Ambanidia (Tana)

Message par AdHoc » jeu. avr. 24, 2014 9:20 am

bormandg a écrit :la conviction que la cohérence mathématique du modèle et sa validité physique ne sont de toute manière pas de même nature
:arrow: Lors d'une conférence, un chercheur qui participe aux expériences du LHC m'a confirmé qu'actuellement ce sont les développements des outils et théories mathématiques qui donnent aux physiciens les directions de recherche.
Même si Einstein aurait dit "Si vous ne pouvez expliquer un concept à un enfant de six ans, c'est que vous ne le comprenez pas complètement. ", je vais détourner la citation d'Henry Laurens (à propos du Liban), "Si vous avez compris quelque chose à la physique moderne, c'est qu'on vous l'a mal expliqué".
Moi, je me rassure en pensant à mes fameux "95 % de la nature de l'univers sont inexpliqués (sauf par Eons)".

Herbefol
Messages : 1642
Enregistré le : mer. févr. 08, 2006 9:16 pm

Message par Herbefol » jeu. avr. 24, 2014 10:16 am

AdHoc a écrit :Moi, je me rassure en pensant à mes fameux "95 % de la nature de l'univers sont inexpliqués (sauf par Eons)".
Et pourtant inexact. Ce ne sont pas les théories qui manquent pour expliquer les parties "manquantes" de l'univers (et celle d'Eons n'est qu'une parmi une multitude), ce qui manque ce sont les preuves, les observations, permettant de valider l'une ou l'autre de ces théories.
Et comme l'a rappelé quelqu'un d'autre, la théorie de la relativité d'Einstein ne permet pas d'expliquer tout ce que l'on observe, par contre, à peu près tout ce que la théorie prévoit a été observé. Autrement dit, la relativité n'explique pas tout, mais sur la partie qu'elle explique, elle est crédible.

Pour le reste, Eons est dans ses habitudes à prétendre savoir tout mieux que tout le monde, particulièrement que les gens dont c'est le métier. Rien d'inhabituel. :roll:
L'affaire Herbefol
Au sommaire : Omale de Genefort, L'arbre des pendus d'Aaronovitch, Le crépuscule des dieux de Przybylski, La patrouille du temps d'Anderson & L'héritier de Novron de Sullivan.

Avatar du membre
Byrautor
Messages : 77
Enregistré le : sam. janv. 13, 2007 10:44 am
Localisation : IdF
Contact :

Message par Byrautor » jeu. avr. 24, 2014 10:39 am

Et oui, tout se passe comme si ... et c'est souvent suffisant pour connaître la suite, surtout chez Newton.
:)
Pour ceux qui veulent et qui peuvent essayez donc de consulter le livre de :
rémi Hakim, Gravitation Relativiste, Collection Savoir Actuel (1994 !) Interéditions / CNRS éditions, où le tenseur énergie-impulsion et l'hydrodynamique relatiste nagent dans l'espace courbe pour expliquer (enfin presque) l'avance du périhélie de Mercure. [ parce que sa masse est augmentée par la formule de la relativité m' = m x 1/racine de etc.etc....]

Livre remarquable, puits (même je dirais gouffre) de mathématiques, il permet d'entrevoir les degrés d'abstractions des savants en la matière (je n'ose dire la physique).
Page 219 on y parle de la solution de Schwartchild qui finit par le "fameux" théorême de Birkhoff !
à ce stade il y a longtemps que j'ai débranché !
Merci à tous pour ces passages loin d'être inintéressants.
:wink:
http://www.vegafed.com
L'Espoir est le soleil de l'Esprit

Répondre

Retourner vers « Section 1 : Des nouvelles des sciences »