Nombre de signes pour un roman jeunesse

Modérateurs : Estelle Hamelin, Jean, Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Nathalie

Avatar du membre
Hoêl
Messages : 4288
Enregistré le : mer. mars 04, 2009 5:20 pm
Localisation : GREAT NORTH

Message par Hoêl » sam. mai 23, 2009 6:50 pm

c.guitteaud a écrit :Je n'avais de toute façon aucune intention d'écrire un roman pour Bragelonne, mais un roman jeunesse.
Je suis peut-être très naïf , mais , à moins d'une commande , je ne pense pas qu'on écrive un roman POUR un éditeur ...
"Tout est relatif donc rien n'est relatif !"

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » sam. mai 23, 2009 7:27 pm

Hoêl a écrit :
c.guitteaud a écrit :Je n'avais de toute façon aucune intention d'écrire un roman pour Bragelonne, mais un roman jeunesse.
Je suis peut-être très naïf , mais , à moins d'une commande , je ne pense pas qu'on écrive un roman POUR un éditeur ...
On peut quand même se dire: "tiens, j'écrirais bien quelque chose qui cadrerait avec telle ou telle collection", ou pour tel ou tel public;
Non?
Oncle Joe

Avatar du membre
NokomisM
Messages : 38
Enregistré le : dim. avr. 26, 2009 9:38 pm

Message par NokomisM » sam. mai 23, 2009 11:51 pm

c.guitteaud a écrit :Bragelonne ne publie pas de la jeunesse. Ou me trompé-je ?
Définition de la jeunesse ?
Pour moi "jeunesse" = à partir de 10-12 ans jusqu'à la fin de l'adolescence (bon sauf pour les grands enfants qui aiment encore lire ce genre d'histoires... :D ) et mon frère et moi on a dû commencer à lire du Bragelonne à cet âge là... Mais peut-être que les professionnels ont une autre définition du mot "jeunesse" ?
"Il n'y a pas de soleil sans ombre et il faut connaître la nuit"

Avatar du membre
Hoêl
Messages : 4288
Enregistré le : mer. mars 04, 2009 5:20 pm
Localisation : GREAT NORTH

Message par Hoêl » dim. mai 24, 2009 8:56 am

Tous les Salvatore , les Gemmel en Milady et autres NoraRoberts ou Clemens sont présents dans les rayons jeunesse des 3 librairies que je fréquente . Ce qui est amusant , c'est que ces auteurs , il y a encore quelques années , auraient été plutôt qualifiés de "populaires" . Cela dit , l'âge pour lire tel ou tel bouquin n'a pas de sens , j'ai lu Molière pour la 1ère fois à 6 ans , Dumas à 8 et Homère à 9 , il est évident qu'à ces âges je n'ai pu en tirer toute la substantifique moëlle mais ça ne m'a pas empêché d'y prendre plaisir ( Ah ! la tête de ma vieille-fille de grand-tante lorsque , relevant la tête du Mariage forcé , je lui demandai : "Tante Marie , qu'est-ce que c'est qu'un cocu ?").
"Tout est relatif donc rien n'est relatif !"

Avatar du membre
c.guitteaud
Messages : 220
Enregistré le : lun. juin 11, 2007 5:17 pm
Localisation : LOIRET
Contact :

Message par c.guitteaud » dim. mai 24, 2009 9:19 am

Hoêl a écrit :
c.guitteaud a écrit :Je n'avais de toute façon aucune intention d'écrire un roman pour Bragelonne, mais un roman jeunesse.
Je suis peut-être très naïf , mais , à moins d'une commande , je ne pense pas qu'on écrive un roman POUR un éditeur ...
C'est justement ce que je voulais dire, Hoêl, quand j'écris, ce n'est pas pour un éditeur en particulier... Donc que Bragelonne ne fasse pas "officiellement" de la jeunesse ne me turlupine pas plus que ça.

Et concernant les catégorisations, j'ai déjà pu dire ce que j'en pensais et je reprends l'exemple des Pullmann qui ont d'abord été publiés en "jeunesse" et qu'on trouve maintenant en pocket, comme "adulte".
Mais disons que je sais que si je destine cette histoire à une maison d'édition jeunesse, mieux vaut que j'évite certaines scènes.

Là je lis la Prophétie des Oiseaux de Hélène Montardre, chez Rageot, éditeur jeunesse avec grand plaisir.

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » dim. mai 24, 2009 9:20 pm

c.guitteaud a écrit : Et concernant les catégorisations, j'ai déjà pu dire ce que j'en pensais et je reprends l'exemple des Pullmann qui ont d'abord été publiés en "jeunesse" et qu'on trouve maintenant en pocket, comme "adulte".
Les Pullmann en question, c'est bien sûr La Croisée des mondes. Je le signale parce que Philip Pullmann a aussi écrit de véritables romans pour enfants, comme J'étais un rat.
Mais La Croisée des mondes est aussi à sa place dans une collection enfants que les Voyages de Gulliver (en édition complète). 8)
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Avatar du membre
NokomisM
Messages : 38
Enregistré le : dim. avr. 26, 2009 9:38 pm

Message par NokomisM » lun. mai 25, 2009 12:47 pm

Hoêl a écrit :Cela dit , l'âge pour lire tel ou tel bouquin n'a pas de sens , j'ai lu Molière pour la 1ère fois à 6 ans , Dumas à 8 et Homère à 9 , il est évident qu'à ces âges je n'ai pu en tirer toute la substantifique moëlle mais ça ne m'a pas empêché d'y prendre plaisir.
Oui, forcément parce que sur ce forum a priori on aime tous lire (enfin je suppose), donc pour la plupart on a commencé à lire des bouquins pour adultes dès qu'on a su lire ou presque (en tout cas mon frère et moi on était pareil, on était super en avance par rapport à ça), mais je ne pense pas qu'on soit très représentatifs. Bien sûr ça n'a pas de sens de regarder derrière le bouquin à quel âge il est destiné et de se limiter uniquement à ça, mais je pense que c'est une information utile pour beaucoup de gens (la majorité en fait, pour ce que je peux constater). En plus, comme ça a été dit, quand on veut écrire un roman pour la jeunesse, on sait qu'on doit éviter certaines scènes, donc je pense que ça peut quand même être intéressant de savoir à quel âge en moyenne on destine son bouquin...
"Il n'y a pas de soleil sans ombre et il faut connaître la nuit"

Mael
Messages : 2
Enregistré le : mer. mai 20, 2009 11:14 am

Message par Mael » lun. mai 25, 2009 1:13 pm

Juste une question de néophyte : 300, 400, 500.000 signes : c'est avec ou sans les espaces ?

Avatar du membre
NokomisM
Messages : 38
Enregistré le : dim. avr. 26, 2009 9:38 pm

Message par NokomisM » lun. mai 25, 2009 1:15 pm

Mael a écrit :Juste une question de néophyte : 300, 400, 500.000 signes : c'est avec ou sans les espaces ?
Avec théoriquement
"Il n'y a pas de soleil sans ombre et il faut connaître la nuit"

Avatar du membre
CPA
Messages : 112
Enregistré le : ven. févr. 16, 2007 1:47 pm
Contact :

Message par CPA » lun. mai 25, 2009 1:31 pm

NokomisM a écrit :En plus, comme ça a été dit, quand on veut écrire un roman pour la jeunesse, on sait qu'on doit éviter certaines scènes, donc je pense que ça peut quand même être intéressant de savoir à quel âge en moyenne on destine son bouquin...
non, c'est juste la façon d'amener les choses qui est différente.
http://panieralix.free.fr/index.htm
Citation du jour : "cafards alors sortent en place, cagots tiennent leurs grands jours, forces sessions, stations, perdonnances, syntereses, confessions, fouettemens, anathematizations" [ t. v, p. 146, dans LACURNE ]

Avatar du membre
NokomisM
Messages : 38
Enregistré le : dim. avr. 26, 2009 9:38 pm

Message par NokomisM » lun. mai 25, 2009 1:32 pm

Pas du tout d'accord...
Mais ce n'est que mon humble avis :)
"Il n'y a pas de soleil sans ombre et il faut connaître la nuit"

Avatar du membre
CPA
Messages : 112
Enregistré le : ven. févr. 16, 2007 1:47 pm
Contact :

Message par CPA » lun. mai 25, 2009 1:36 pm

moi c'est mon avis, et mon expérience... et pourtant, quand on m'a proposé d'en écrire un, j'avais le même type d'a priori et j'y suis allée en traînant les pieds. Et je suis bien contente de voir que ce n'est pas forcément comme cela, et qu'on peut s'adresser à des jeunes en ne les enfermant pas dans un cocon infantilisant et irréaliste.
http://panieralix.free.fr/index.htm
Citation du jour : "cafards alors sortent en place, cagots tiennent leurs grands jours, forces sessions, stations, perdonnances, syntereses, confessions, fouettemens, anathematizations" [ t. v, p. 146, dans LACURNE ]

Avatar du membre
NokomisM
Messages : 38
Enregistré le : dim. avr. 26, 2009 9:38 pm

Message par NokomisM » mar. mai 26, 2009 10:39 pm

CPA a écrit :moi c'est mon avis, et mon expérience... et pourtant, quand on m'a proposé d'en écrire un, j'avais le même type d'a priori et j'y suis allée en traînant les pieds. Et je suis bien contente de voir que ce n'est pas forcément comme cela, et qu'on peut s'adresser à des jeunes en ne les enfermant pas dans un cocon infantilisant et irréaliste.
Ah oui, ça je suis d'accord. En fait je crois que je me positionne plutôt du point de vue de celui qui lit que celui qui écrit, là... C'est juste qu'à mon avis certaines scènes sont à éviter (genre scènes d'amour trop explicites, scènes de violence,...). Mais ça n'empêche pas d'écrire des bouquins pas infantilisants... De toute façon je pense qu'il faut de tout, pour tout le monde. Ce qui est bien aussi avec les critères d'âge, c'est qu'on sait à quoi correspond quelle tranche d'âge, et qu'on peut choisir, quelque soit son âge, en fonction de ce qui nous correspond le mieux.
"Il n'y a pas de soleil sans ombre et il faut connaître la nuit"

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » mar. mai 26, 2009 11:12 pm

NokomisM a écrit : Ce qui est bien aussi avec les critères d'âge, c'est qu'on sait à quoi correspond quelle tranche d'âge, et qu'on peut choisir, quelque soit son âge, en fonction de ce qui nous correspond le mieux.
Tu crois qui'il y a quelqu'un qui SAIT cela? Tu pose la question à 12 personnes différentes, libraires, parents, éditeurs, pédagogues, etc, tu récolteras au minimu_m 18 réponses différentes et incompatibles (oui, il y en aura bien 6 qui ne donneront qu'une seule réponse sans revenir dessus :lol: ) :twisted:
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Avatar du membre
Soslan
Messages : 3051
Enregistré le : sam. juin 13, 2009 1:22 pm
Localisation : Lille (ou presque)
Contact :

Message par Soslan » sam. août 29, 2009 7:28 pm

Lensman a écrit :
Hoêl a écrit :
c.guitteaud a écrit :Je n'avais de toute façon aucune intention d'écrire un roman pour Bragelonne, mais un roman jeunesse.
Je suis peut-être très naïf , mais , à moins d'une commande , je ne pense pas qu'on écrive un roman POUR un éditeur ...
On peut quand même se dire: "tiens, j'écrirais bien quelque chose qui cadrerait avec telle ou telle collection", ou pour tel ou tel public;
Non?
Oncle Joe
Je dois sand doute être kamikaze (et très naïf, mais c'est normal, je suis jeune) mais j'écris présentement une novella (format dur à caser, tant qu'on parle de nombres de signes ^^) d'un genre assez inclassable (pour ne pas dire invendable, mais restons angéliste) et après recherche je ne vois pour elle qu'une ou deux maisons possibles, une surtout étant dans ma ligne de mire. Oui, je rêverai de la voir publiée en one-shot, même pour une micro-édition, car je me vois mal placer un recueil en première publication, et une novella dans un fanzine, pour sûr que ça doit pas trop le faire.
On va dire que j'assume mes rêves invraissemblables et qu'un cas d'échec je devrais me recentrer sur la forme courte, le fanzinat et les AT (le premier essai étant un roman, on va dire que c'est la suite logique dans la voix de la sagesse :) ).
"La Lune commence où avec le citron finit la cerise" (André Breton)

http://karelia.over-blog.com/
Et pour ne pas faire que ma propre promo :
http://musardises.moonfruit.fr/

Répondre

Retourner vers « Vos questions sur l'écriture et l'édition en général »