Michelson-Morley teste a une precision record

Insolites, drôles ou étonnantes, voici les news scientifiques sélectionnées régulièrement par l'ami Bull. Mais vous pouvez vous aussi y poster vos infos. (attention à la rigueur scientifique)

Modérateurs : Travis, Charlotte, marie.m, Eric, jerome, Magda Dorner, Bull

Avatar du membre
jp the z
Messages : 166
Enregistré le : mar. oct. 07, 2008 6:16 am
Localisation : Dans une galaxie pres de chez vous

Michelson-Morley teste a une precision record

Message par jp the z » dim. nov. 29, 2009 7:33 am

Dans le numero de Novembre2009 de la recherche, page16, on mentionne ceci.

Source: "Laboratory Test of the Isotropy of Light Propagation at the 10-17 Level", C. Eisele et al., Phys. Rev. Lett., 103,090401, 2009

cette experience a permis de tester la relativite a un degre de precision record. Plus precisement cette experience confirme l isotropie de la propagation de la lumiere avec une precision inegalee.
ce qui est interessant c est que la precision de l experience permettrait d invalider des theories concurrentes de la relativite generale, en particulier la theorie des cordes et la gravite quantique a boucle.

Il reste a voir si l experience est confirmee et aussi si l affirmation selon laquelle la theorie des corde (cordes ou supercordes ?, l article est imprecis la-dessus) ou la gravitation quantique a boucle tient la route.
Je ne connais pas assez ces theories pour voir de quelle facon l'isotropie de la propagation de la lumiere joue un role dans leur validite (anisotropie de l espace dans certains types de theories des cordes ? dans toutes ?).
Pour autant que je comprenne, l anisotropie tres faible du rayonnement de fond cosmique peut etre expliquee par la relativite, mais d autres theories prediraient une trop grande valeur, valeur qui seraient de l ordre de grandeur des valeurs atteintes par l experience et qui donc ne seraient pas confirmees par celle ci.

Si un vrai physicien voulait bien nous donner son avis, ca serait sympa.
"On devrait jamais quitter Montauban"

Avatar du membre
Bull
Messages : 1604
Enregistré le : mar. juil. 18, 2006 6:02 pm

Message par Bull » dim. nov. 29, 2009 7:55 am

Abstract ci-dessous.
Pour moi, c'est carrément du "chinois".

Un volontaire dans la salle ?
Phys Rev Lett. 2009 Aug 28;103(9):090401.

Laboratory test of the isotropy of light propagation at the 10(-17) level.


Eisele Ch, Nevsky AY, Schiller S.

Institut für Experimentalphysik, Heinrich-Heine-Universität Düsseldorf, 40225 Düsseldorf, Germany
.

We report on the results of a strongly improved test of local Lorentz invariance, consisting of a search for an anisotropy of the resonance frequencies of electromagnetic cavities. The apparatus comprises two orthogonal standing-wave optical cavities interrogated by a laser, which were rotated approximately 175 000 times over the duration of 13 months. The measurements are interpreted as a search for an anisotropy of the speed of light, within the Robertson-Mansouri-Sexl (RMS) and the standard model extension (SME) photon sector test theories. We find no evidence for an isotropy violation at a 1sigma uncertainty level of 0.6 parts in 10(17) (RMS) and 2 parts in 10(17) for seven of eight coefficients of the SME.

Avatar du membre
jp the z
Messages : 166
Enregistré le : mar. oct. 07, 2008 6:16 am
Localisation : Dans une galaxie pres de chez vous

Message par jp the z » dim. nov. 29, 2009 7:59 am

Non l article lui meme , du moins l abstract ca va encore, c est du classique.
Ce qui m intrerroge plus la question, c est : en quoi cela infirme t il des theories rivales de la relativite ?

La Recherche a titre cet entrefilet : "Experience Historique"et effectivement si les resultats et les consequences pour les autres theories sont confirmes, ca va etre historique et va y avoir de la reorientation de chercheur en masse.
"On devrait jamais quitter Montauban"

Avatar du membre
Stéphane
Administrateur - Site Admin
Messages : 1889
Enregistré le : lun. déc. 17, 2007 1:58 pm
Contact :

Message par Stéphane » dim. nov. 29, 2009 3:29 pm

Moi aussi je veux bien un petit résumé de ce que tout cela veut dire.

Avatar du membre
Eons
Messages : 6338
Enregistré le : sam. févr. 17, 2007 6:49 pm
Localisation : Le cœur de Flandre
Contact :

Message par Eons » dim. nov. 29, 2009 4:37 pm

Cette expérience tend à démontrer que la vitesse de la lumière est rigoureusement la même quelle que soit la direction d'où elle provient, et indépendamment de la vitesse propre du référentiel (la Terre).
Ce qui ne prouve en aucun cas que "c" est une constante absolue, juste qu'elle l'est en un point donné.
Les beaux livres, c’est aussi par ici : www.eons.fr

Herbefol
Messages : 1642
Enregistré le : mer. févr. 08, 2006 9:16 pm

Message par Herbefol » dim. nov. 29, 2009 9:01 pm

Eons a écrit :Ce qui ne prouve en aucun cas que "c" est une constante absolue, juste qu'elle l'est en un point donné.
Tiens, il y avait longtemps... 8)
L'affaire Herbefol
Au sommaire : La pointe d'argent de Cook, Black Man de Morgan, Navigator de Baxter, Cheval de Troie de Wells & The Labyrinth Index de Stross.

Avatar du membre
marc
Messages : 2396
Enregistré le : dim. mars 12, 2006 8:59 am
Localisation : Bruxelles (Belgique)
Contact :

Message par marc » dim. nov. 29, 2009 9:17 pm

Eons a écrit :Cette expérience tend à démontrer que la vitesse de la lumière est rigoureusement la même quelle que soit la direction d'où elle provient, et indépendamment de la vitesse propre du référentiel (la Terre).
Ce qui ne prouve en aucun cas que "c" est une constante absolue, juste qu'elle l'est en un point donné.
+1
Effectivement. On n'a jamais pu prouver que cette vitesse était la même dans d'autres parties de l'univers. Donc c'est une constante locale qui est sujette à révision.
Marc Le Blog science-fiction de Marc et Phenix Mag
Auteurs préférés : Banks, Hamilton, Simmons, Heinlein, Reynolds, Vance, Weber, Bordage, P. Anderson, Eddings

Avatar du membre
jp the z
Messages : 166
Enregistré le : mar. oct. 07, 2008 6:16 am
Localisation : Dans une galaxie pres de chez vous

Message par jp the z » dim. nov. 29, 2009 9:35 pm

D un autre cote, si il faut attendre d avoir fait des mesures dans tout les points de l univers pour avancer une hypothese on est pas sorti de la caverne.
Je trouve ca assez specieux comme raisonnement. BIen sur que l on sait que ce sont des mesures locales, bien sur que tout physicien qui se respecte est conscient de prolonger le domaine de validite de l experience en supposant la constance de la vitesse de la lumiere universelle. On va pas passer l eternite dessus.
Sauf a etre d une mauvaise foi absolue, il y a quand meme, chaque fois qu une telle generalisation est faite, de bonnes raisons pour soutenir ce genre de pratique.
Faut arreter de prendre les physiciens pour des indelebiles.

Pour ce qui est de l argument de Marc, a mon sens, il y a quand meme une concordance assez troublante entre la distance des objets cosmiques estimee par differentes methodes (cepheides notamment) et l hypothese de la constance de la vitesse de la lumiere, pour fonder solidement l hypothese de la constance et de l isotropie de la vitesse de la lumiere dans le vide.

A noter , d apres ce que j ai pu lire, que l experience en question etablit l isotropie de la propagation, pas la valeur de la vitesse.
"On devrait jamais quitter Montauban"

Avatar du membre
Eons
Messages : 6338
Enregistré le : sam. févr. 17, 2007 6:49 pm
Localisation : Le cœur de Flandre
Contact :

Message par Eons » dim. nov. 29, 2009 9:40 pm

jp the z a écrit :Pour ce qui est de l argument de Marc, a mon sens, il y a quand meme une concordance assez troublante entre la distance des objets cosmiques estimee par differentes methodes (cepheides notamment) et l hypothese de la constance de la vitesse de la lumiere, pour fonder solidement l hypothese de la constance et de l isotropie de la vitesse de la lumiere dans le vide.
Pas avec une précision suffisante pour en tirer ce genre de conclusion. :wink:
Les beaux livres, c’est aussi par ici : www.eons.fr

Avatar du membre
neocobalt
Messages : 127
Enregistré le : dim. mai 10, 2009 11:00 pm
Localisation : Paris
Contact :

Message par neocobalt » dim. nov. 29, 2009 11:58 pm

Concernant l'hypothèse de la constance de la vitesse de la lumière, la valeur de "C" présente-t-elle un développement décimal ?

Avatar du membre
MF
Messages : 4466
Enregistré le : jeu. déc. 28, 2006 3:36 pm
Localisation : cactus-blockhaus

Message par MF » lun. nov. 30, 2009 12:17 am

Et on s'étonnera que la SF puisse avoir mauvaise réputation chez les scientifiques...
Le message ci-dessus peut contenir des traces de second degré, d'ironie, voire de mauvais esprit.
Son rédacteur ne pourra être tenu pour responsable des effets indésirables de votre lecture.

Avatar du membre
Poum Poum Pouloum
Messages : 595
Enregistré le : jeu. mars 19, 2009 10:25 pm
Localisation : Lille

Message par Poum Poum Pouloum » lun. nov. 30, 2009 1:14 am

MF a écrit :Et on s'étonnera que la SF puisse avoir mauvaise réputation chez les scientifiques...
:lol:

Tout à fait d'accord avec jp the z. Le fait que c est une constante universelle est un fondement mathématique de la théorie de la relativité générale, qui a été la théorie la plus précisément vérifiée expérimentalement (en dehors de la mécanique quantique) au cours du siècle passé. Alors à moins qu'il n'existe un modèle théorique plus complet et mieux vérifié basé sur une variation locale de la vitesse de la lumière dans le vide (tiens, il n'y en pas ? ah bon), on peut considérer cela comme vrai dans l'état actuel de nos connaissances.

Neocobalt : je ne comprend pas bien ta question : C est un nombre réel, il a forcément un développement décimal. Et ?

Avatar du membre
Atv'
Messages : 116
Enregistré le : ven. nov. 06, 2009 1:00 am
Localisation : Toulouse
Contact :

Message par Atv' » lun. nov. 30, 2009 1:53 am

jp the z a écrit :Ce qui m intrerroge plus la question, c est : en quoi cela infirme t il des theories rivales de la relativite ?
La théorie des cordes, je ne sais pas non plus…

Mais les deux autres théories mentionnées dans l'abstract (SME et RMS) se distinguent justement de la relativité restreinte en conjecturant l'anisotropie de l'espace et l'existence d'un référentiel absolu (l'éther). Cette anisotropie est décrite par un certain nombre de coefficients dont l'expérience dont il est question ici montre qu'ils sont soit nuls soit de valeurs bien plus faibles que ce qu'on avait pu démontrer jusque là.

Avatar du membre
jp the z
Messages : 166
Enregistré le : mar. oct. 07, 2008 6:16 am
Localisation : Dans une galaxie pres de chez vous

Message par jp the z » lun. nov. 30, 2009 8:51 am

Un lien un peu plus detaille ici (voir l entree du 21 novembre 2009).
On comprend bien que les deux theories de tests soient refutees (en fait l experience donne plutot des limites plus serrees a l anisotropie eventuelle de la propagation de la lumiere, ce n est pas une refutation a proprement parler si j ai bien suivi) par les resultats de l experience, mais je me demande finalement si l annonce de la non validite de la theorie des cordes (et de la gravitation quantique a boucle) faite dans La Recherche n est pas erronnee ou un peu exageree.
"On devrait jamais quitter Montauban"

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » lun. nov. 30, 2009 11:24 am

MF a écrit :Et on s'étonnera que la SF puisse avoir mauvaise réputation chez les scientifiques...
Hé hé! En fait, son petit côté nexialiste incompétent et gaffeur peut énerver un peu, dans les corps de métiers scientifiques, et autres...
Oncle Joe

Répondre

Retourner vers « Section 1 : Des nouvelles des sciences »