Annihilation
( La trilogie du rempart sud 1 )
de Jeff Vandermeer
aux éditions Au diable vauvert
Genre : SF
Sous-genres :
  • Fantastique

Auteurs : Jeff Vandermeer
Traduction : Gilles Goullet
Date de parution : mars 2016 Inédit
Langue d'origine : Anglais US
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 224
Titre en vo : Annihilation
Cycle en vo : The Southern Reach Trilogy
Parution en vo : 2014


Achetez-le en numérique !

Lire tous les articles concernant Jeff Vandermeer

Un étrange voyage en terre inconnue, comme seules les fictions peuvent nous en offrir !

Jeff VanderMeer est un auteur prolifique : il a déjà plusieurs romans à son actif et a aussi contribué aux genres qui nous intéressent à travers plusieurs anthologies. Assez peu connu en France, on a vu qu’un seul de ses romans traduits, La Cité des saints et des fous, ainsi que l’anthologie La Bible Steampunk publiée chez Bragelonne. Annihilation est le premier volet de La trilogie du rempart sud.

Des scientifiques…

Un groupe de scientifiques est envoyé dans la Zone X, un endroit étrange qui semble obéir à d’autres règles que celles du monde tel qu’on le connaît. Les quatre femmes qui le composent vont tenter de survivre dans un environnement hostile, et peut-être parvenir à en découvrir davantage sur ses mystères que les expéditions précédentes…

Face à l’inconnu

Annihilation est un roman fascinant : on découvre avec la narratrice cette autre réalité qu’est la Zone X, mais là où c’est intéressant, c’est qu’on ne sait pas jusqu’à quel point elle est une conteuse fiable. Quels sont les événements qu’elle tait (à dessein ou non), pourquoi ? Jeff VanderMeer nous offre ici une plongée dans la psychologie d’un personnage introverti et peu enclin à échanger avec ses camarades. Elle est davantage intéressée par la nature environnante, rendant le lecteur en quelque sorte prisonnier de son point de vue, l’empêchant d’avoir une vision et une compréhension globale des événements. La Zone X est toujours aussi énigmatique, et comme la nature sauvage, ne se laisse pas approcher facilement…

Le mystère est par là même au cœur de l’intrigue, et c’est par petites touches que l’auteur nous dévoile peu à peu un univers qui attise la curiosité. On a vraiment envie d’en savoir plus, et le fait même de rester en grande partie dans l’ignorance de ce qui se passe exactement contribue à l’aspect envoûtant et presque hypnotique du roman. Les amateurs de fantastique (on pense à Borges et Buzzati pour l’atmosphère qui se dégage du récit) et de textes ciselés où rien n’est laissé au hasard peuvent se laisser tenter par un texte envoûtant qu’il est difficile de lâcher avant la fin… Un excellent roman qu’on vous recommande chaudement, et dont on a hâte de lire la suite ! 

Tony Sanchez