Interview 2018 : Frédéric Genêt pour Gagner la Guerre en BD
de Frédéric Genêt
aux éditions
Genre : Interview
Sous-genres :
  • bande dessinée

Auteurs : Frédéric Genêt
Date de parution : janvier 2018 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Interview mail
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Frédéric Genêt

Frédéric Genêt adapte en bande dessiné Mauvaise donne, la nouvelle dans laquelle apparaît pour la première fois Benvenuto Gesufal, le héros de Gagner la guerre de Jean-Philippe Jaworski, qui sortira au printemps 2018 aux Éditions du Lombard.

Images et photos : Copyright "Genêt / Jaworski / Lombard"

 ActuSF : Pouvez-vous vous présenter s’il vous plait, et nous parler de votre parcours qui vous a amené des pages de Spirou (s’il vous plait !) en passant par Mygala jusqu’à votre série Samouraï aux éditions Soleil ?  

Frédéric Genêt : Oui, j’ai en effet commencé mes premiers pas dans la BD professionnelle dans les pages du magazine Spirou, en tant que coloriste. C’était très occasionnel et à chaque fois pour des histoires courtes (hors album donc). Mon premier contrat en tant que dessinateur a été signé en 2003 chez Nucléa avec le tome 1 de Mygala, scénarisé par JF Di Giorgio. Comme Nucléa battait de l’aile durant la réalisation du tome 2, JF et moi avons signé un nouveau contrat chez Soleil (en 2005) avec la série Samurai et la reprise des tomes 1 et 2 de Mygala.
 Copyright "Genêt / Jaworski / Lombard"

ActuSF : Vous adaptez en BD Mauvaise donne, la nouvelle dans laquelle apparait pour la première fois Benvenuto Gesufal, le héros de Gagner la guerre de Jean-Philippe Jaworski. La bande-dessinée sortira au printemps prochain aux Éditions du Lombard. Comment est né ce projet ? Est-ce vous qui avez portée cette adaptation, comme Henninot pour celle de La Horde du contrevent, ou est-ce que la demande est venue de l’auteur ou de l’éditeur ? 
 
 Frédéric Genêt : La fantasy a toujours été mon univers de prédilection. Au cours des années, j’avais accumulé tout un tas de notes et de pistes de scénario pour un jour me lancer dans un projet solo. Puis je suis tombé sur le roman Gagner la Guerre et, à chaque page, je me disais que c’était précisément ça que je voulais faire comme style de fantasy. J’ai donc laissé tomber toutes mes notes et j’ai contacté Jean-Philippe Jaworski, c’était en avril 2015. Nous avons évoqué quelques pistes de collaboration, mais l’adaptation de la nouvelle Mauvaise Donne était ce qui me motivait le plus. Nous avons convenu dès le départ que je gèrerais l’entièreté du projet, sous l’œil vigilant de Jean-Philippe qui a validé chacune des étapes tout au long de la réalisation de l’album.
 
ActuSF : Vous réalisez à la fois le scénario et le dessin. Est-ce un choix de votre part ? Pour avoir une meilleure maîtrise de l’ensemble du processus d’adaptation, peut-être ?
 
 Frédéric Genêt : Tout à fait. Ce qui m’intéresse dans la BD c’est avant tout la façon de raconter une histoire, le dessin vient après. C’est pour la même raison que je fais aussi les couleurs de l’album. C’est également un petit défi personnel, voir si je suis capable de gérer l’entièreté d’un album.
 Copyright "Genêt / Jaworski / Lombard"
 
ActuSF : Comment vous êtes vous approprié l’univers de Jean-Philippe Jaworski ? Et le travail préparatoire ? 
 
Frédéric Genêt : J’avais beaucoup d’affinités avec son univers. Cette base historique solide, mêlée d’ésotérisme et de fantastique a résonné en moi dès le départ. La richesse de ses descriptions dans le roman m’a beaucoup aidé évidemment. Et j’ai pu constater dès le départ que les personnages et les décors que je créais correspondaient à l’image que Jean-Philippe s’en était faits. Quant au travail préparatoire, j’ai accumulé énormément de documentation sur la renaissance italienne et espagnole. J’avais tout un univers à créer sur base de ces références, cela m’a pris quelques mois et c’est encore un travail continu pour chaque page.
 
ActuSF : Vous allez donner pour la première fois des traits au personnage de Benvenuto Gesufal. Quel choix avez-vous fait pour le mettre en dessin ? Y a-t-il eu des concertations avec l’auteur ?
 
Frédéric Genêt :J’avais une idée assez précise des personnages lors de la lecture du roman. Et pour poser les traits de crapule séduisante de Benvenuto ce fut finalement assez simple, j’ai un ami qui a exactement la gueule de l’emploi.
 
ActuSF : Vous avez également réalisé le scénario. Là encore, quels choix avez-vous faits pour porter Mauvaise donne du livre à la planche de BD ? Est-ce que cette nouvelle se prêtait plutôt bien à une adaptation, ou est-ce que beaucoup d’aménagements on été nécessaires ? 
 
Frédéric Genêt : Le plus gros défit dans cette adaptation fut de transposer la narration subjective du roman en une narration directe. Toutes les pensées du héros, à travers lesquelles nous découvrions le monde et les actions, devaient être retranscrites en dialogues avec d’autres personnages et surtout en dessin dans les décors, les expressions et la gestuelle des protagonistes.
 
Le défi suivant fut d’adapter le rythme de la narration à celui de la BD. Pour ramener 100 pages de romans à 54 pages de BD, il fallait quelque chose de plus dynamique et plus enlevé, sans pour autant perdre la richesse et les spécificités de l’univers et du roman. 
 Copyright "Genêt / Jaworski / Lombard"
 
ActuSF : L’adaptation sera en un seul tome ? Continuera-vous à faire vivre sous votre pinceau Benvenuto avec une adaptation prochaine de Gagner la guerre ? 
 
Frédéric Genêt : Le tome 1 raconte en effet la nouvelle Mauvaise Donne. Et dès le tome 2 nous plongerons dans les premières pages du roman Gagner la Guerre. Il s’agit donc bien d’une série, qui portera le titre de Gagner la Guerre et comportera au total 5 ou 6 albums.
 
ActuSF : Avez-vous d’autres projets en cours ? D’autres adaptations de récits de fantasy peut-être ? 
 
Frédéric Genêt :Je n’ai aucun autre projet en cours, cette adaptation va m’occuper pour quelques années encore…
 
ActuSF : Où pourra-t-on vous trouver prochainement en dédicace ? 
 
Frédéric Genêt :Je ferai très peu de dédicaces pour le tome 1 car je souhaite enchaîner le plus rapidement possible avec le tome 2. 
 
La seule date bloquée pour l’instant est le festival des Imaginales à Épinal, le week-end du 26 mai 2018. J’aurai le plaisir d’y dédicacer l’album aux côtés de Jean-Philippe Jaworski. D’autres dates sont encore à confirmer, je vous tiendrai au courant via ma page facebook
 
 Copyright "Genêt / Jaworski / Lombard"

Jean-Laurent Del Socorro