La Griffe et le Sang
de Francois Larzem
aux éditions Le Pré aux Clercs ,
collection Pandore
Genre : Fantastique
Sous-genres :
  • Vampire

Auteurs : Francois Larzem
Couverture : Benjamin Carré
Date de parution : mars 2013 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage :
Nombre de pages : 308
Age minimum : 13 ans
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Francois Larzem

Quand Dracula rencontre les Loups

 François Larzem est aussi connu sous le pseudo d’Éphémère. Il a travaillé sur pas mal de projets d’illustrations de livres scolaires et de romans pour la jeunesse. Son premier album, Téo Croklune , sort en 1996 aux éditions Magnard jeunesse. Suivront plein d’autres romans et album dédiés à la jeunesse. Poète et créatif, l’auteur joue des mots et des dessins jusqu’à l’humanitaire. En effet il rencontre des enfants de France et d’ailleurs afin de les ouvrir à son art.

La force du loup

Mina est Tzigane et comme tous ceux de son peuple, elle vit sur les routes. A la mort de son père, la jeune femme décide partir vers les Carpates avec sa mère. Très vite, elles vont subir l’ire des villageois de la région. Elles vont devoir porter un manteau avec une capuche rouge, la marque d’infamie.

Pourtant tous profitent des talents de la mère de Mina ; un peu voyante et guérisseuse, celle-ci apporte réconfort et visions à ceux qui le veulent bien contre leur pitance de la journée.

La vie n’est pas toujours facile quand on est né Tzigane, mais Mina fait le nécessaire pour survivre. Alors quand ses rêves prennent la forme d’un chevalier à l’armure écarlate et qu’il semble être aux frontières de la réalité, la jeune femme se pose beaucoup de questions. Deviendrait-elle folle ?...

Qui est ce Vlad, jadis grand héros et seigneur du pays ?... Et que fait-il dans ses rêves ?

Mina n’a que peut de temps pour essayer de comprendre que déjà d’autre ennuis pointent leur nez. En effet, des meurtres effroyables sont commis dans la région. Il faut peu de temps pour que pour la populace regarde les femmes avec les yeux de la haine et réclament vengeance.

Seule l’arrivée d’un étrange mercenaire va faire basculer la balance au profit des bohémiennes. Cet homme à allure sombre et taciturne va vite trouver le chemin du cœur de la Tzigane. Il porte en lui la sauvagerie du loup ainsi que sa force. Un étrange cocktail qui va entraîner la jeune dans des aventures aux mille dangers.

Entre romance et drame.

François Larzem nous propose un roman très riche et sombre à la fois. L’histoire de Mina est poignante dans la cruauté des hommes et de leurs préjugés. La survie des deux femmes est au fil des pages décrit avec passion et simplicité. Le roman se déroule à plusieurs niveaux, les meurtres sauvages des paysans, l’hostilité des villageois, les rêves de Mina et les différents hommes qui tournent autour des bohémiennes sont autant de rebondissements et d’intrigues.

Les personnages sont assez attachants dans leurs lutte contre les préjugés et le racisme latent des « bonnes gens » ainsi les deux Tziganes essayent de survivre dans cet univers hostile et sans la véritable protection d’un homme. Avec l’arrivée du mercenaire beaucoup de choses vont changer, le récit s’accélérant à partir de cet événement. 


Les choix de l’héroïne dans ses amitiés et ses combats vont sceller son destin déjà bien tragique. Jusqu’à la fin, l’auteur sera ménager son suspense et faire trembler le lecteur. Avec une plume tout en finesse, François Larzem sème au gré des pages indices et repères pour que le lecteur comprenne avant l’héroïne tout l’ensemble de la perfidie du destin de Mina.

C’est ouvrage jeunesse de fantasy que je conseil aux adultes qui y prendrons un vrai plaisir. C’est un roman dynamique qui présente le mythe de Dracula avec originalité et qui réserve quelques bonnes surprises sur les contes qui ont bercé notre enfance. 
 

Yann Blanchard