Le Glaive de Justice
( La Saga de Xavi El Valent 1 )
de François Darnaudet et Gildas Girodeau
aux éditions Black Coat Press ,
collection Rivière Blanche
Genre : Fantasy

Auteurs : François Darnaudet , Gildas Girodeau , Philippe Ward
Couverture : Christophe Palma
Date de parution : août 2010 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage :
Nombre de pages : 252
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant François Darnaudet ou Gildas Girodeau

Un livre de fantasy distrayant. Une grosse rigolade entre amis...

Si l’activité d’auteur est un travail souvent solitaire, il arrive parfois que certains écrivains signent à quatre mains un roman. L’association de six mains est beaucoup plus rare. C’est pourtant le cas avec Le Glaive de Justice signé par Philippe Ward, François Darnaudet et Gildas Girodeau. Le premier n’est autre que l’une des têtes pensantes de Rivière Blanche, un petit éditeur qui multiplie les titres depuis quelques années avec un enthousiasme formidable et une passion toujours renouvelée. Philippe Ward est également écrivain et a signé plusieurs romans et nouvelles. Il a par ailleurs édité François Darnaudet à plusieurs reprises pour La lagune des mensonges, Le regard qui tue (avec Pascal Metge), Le retour du taxidermiste et récemment Trois guerres pour Emma. Le troisième larron de la bande, Gildas Girodeau, est peu connu des amateurs d’imaginaire. Ce navigateur chevronné produit de l’huile d’olive à Argelès mais est aussi un militant catalan et l’auteur de plusieurs ouvrages policiers comme Pas de Répit pour les cafards ou Rouge tragique à Collioure.
 
Xavi El Valent, héros katalan
 
En 1213 après Jean-Baptiste, la guerre menace les royaumes de Katland et d’Ock. Amalrik III, Roi des Francs, et le Pape Noir envisagent de déferler sur la région. C’est pour une étape avant d’aller guerroyer en Ibérie et repousser les infidèles. Dans les rangs d’en face se trouve Xavi El Valent, un jeune homme de 25 ans aussi bon guerrier qu’il est guérisseur. Il ne sait pas encore que son destin sera exceptionnel...
 
Une grande récréation.
 
Avec Le Glaive de Justice, les trois auteurs prennent de grandes libertés avec l’histoire, situant leur récit dans un sud de la France imaginaire, dans lequel les loups-garous côtoient les salamandres et où les profondeurs du Canigou abrite un dieu. Ils ont inventé tout un bestiaire et une galerie de personnages saisissants, que ce soit Xavi lui-même, le Pape Noir nommé Gontran le Défiguré, Pere IX, Roi de Katland mais alcoolique notoire, ou la belle Agna la nécromancienne et ses troupes de morts-vivants. Le résultat est une grande bouffée de fantasy pleine d’aventures et de rebondissements. L’enthousiasme des auteurs et leur plaisir à écrire ce roman transpirent tellement à travers les trois parties qui le composent, chacune étant signée par l’un d’eux, qu’on leur pardonne avec le sourire les quelques maladresses et inégalités de l’intrigue. Le Glaive de Justice tient d’une fantasy joyeusement épique et distrayante. S’il n’est pas sûr qu’il reste dans les annales du genre, il offre en tout cas aux lecteurs une grande récréation et lui font passer quelques heures agréables, tout en rendant hommage à une région que les trois auteurs aiment. Objectif atteint...

Jérôme Vincent

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.