Le Sablier maléfique
( 1 )
de Laurent Genefort
aux éditions Degliame
Genre : Fantasy

Auteurs : Laurent Genefort
Couverture : Philippe Caza
Date de parution : mars 2003 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 217
Age minimum : 9 ans
Titre en vo : 1
Cycle en vo : Guin Saga

Lire tous les articles concernant Laurent Genefort

Où Alaet mesure sa vie en grains de sable

La publication des aventures d’Alaet, habile voleur de Karnab et héros récurrent de Laurent Genefort, n’a pas toujours été un long fleuve tranquille. Initialement proposée aux éditions Fleuve Noir, sous le titre Le Sablier de vie, la première aventure d’Alaet a bien failli ne jamais connaître son public. Finalement publiée aux éditions du Masque, et intitulée Le Sablier de sang, la présente histoire montre pour la première fois le vrai visage d’Alaet tel que Genefort continuera de la développer dans ses ouvrages chez Degliame. Après son beau succès auprès du public jeunesse chez ce dernier éditeur, Genefort nous gratifie d’une réédition du Sablier maléfique, roman initialement destiné à un public plus adulte, mais qui ne décevra nullement les aficionados de la collection du Cadran bleu.

Le supplice du sablier de Varangas

Lorsque ce prêtre de Skem était venu s’adresser à lui, afin de récupérer un parchemin apparemment sans valeur détenu par la sorcière Varangas, Alaet, le célèbre détrousseur de Karnab, n’avait pas hésité une seconde. Bien mal lui en prit, car désormais, sa vie ne tient plus qu’à un fil. A un tas de sable plus précisément : celui qui s’égrène dans un sablier maléfique et dans lequel la terrible Varangas a enfermé la vitalité de notre héros après l’avoir capturé en pleine besogne. En guise de représaille, il dispose d’un an, pas un jour de plus, afin de ramener à la sorcière trois artefacts qui doivent lui permettre d’invoquer Hasouldinane, une entité qui pourrait lui ouvrir les portes des Cavernes Froides, le monde des Djinns.

Bien entendu, les choses ne se passent pas comme prévu, et au gré des rencontres et du tumulte, Alaet voit s’amenuiser ses chances de succès et la quantité de sa propre vie, toujours contenue dans le sablier de la sorcière. Mais tous les moyens sont bons quand son propre salut est en jeu et Alaet n’aura pas toujours l’occasion de transiger, y compris avec ses alliés de circonstances comme la délicieuse et redoutable Essedaria. Comme si sa vie n’était pas suffisamment compliquée comme cela...

Genèse d’un univers

On aurait sans doute bien regretté ne pas pouvoir profiter à nouveau de cette aventure d’Alaet dans laquelle Laurent Genefort définit tous les traits de caractère et les particularités des aventures de son héros. Même s’il apparaît ici plus adulte (dans tous les sens du terme) et plus intrépide que dans les épisodes du Cadran bleu, le voleur solitaire n’a pas pris une ride, et autant dire que son talent se semble pas près de se tarir. Les rencontres et les évènements se succèdent à un rythme effréné dans cette aventure qui dépeint le monde de Wethrïn avec tout son sel et son exotisme : indigènes hauts en couleurs, créatures et chimères originales, magie et roublardise omniprésentes. Bref : un très bon cru qui permettra sans doute de rallier de nombreux nouveaux lecteurs à la cause du voleur de Karnab.

Laurent Deneuve

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.