- le  

L'Ombre du maître espion

Olivier Gechter ( Auteur), Géraud Soulié (Illustrateur de couverture)
Cycle/Série : 
Langue d'origine : Français
Aux éditions : 
Date de parution : 31/01/2013  -  livre
voir l'oeuvre
Commenter

L'Ombre du maître espion

Olivier Gechter est ingénieur. Il est aussi novelliste, depuis sa première nouvelle parue dans la 85e Dimension en 2001 jusqu'à son recueil de nouvelles : La Boîte de Schrödinger. Avec L'Ombre du maître-espion, il se lance dans une série de romans uchroniques steampunk : Le Baron Noir.
 
Espionnage industriel
 
Paris, 1864. Une époque juste légèrement décalée de notre passé. La technologie a évolué différemment, plus vite. Le monde est plein d'appareils formidables : trains, dirigeables... et l'innovation technique est encore plus folle que dans notre foin de XIXe siècle.
Antoine Lefort est un jeune entrepreneur extrêmement doué. Ses affaires sont florissantes et il contrôle l'industrie de l'armement et des transports français. Amateur d'innovation, il est constamment à la recherche de nouvelles technologies. C'est aussi un dandy, amateur de soirées théâtrales et de bagarres de rues.
Combatif, il décide de ne pas se laisser faire quand les plans d'une nouvelle machine, tout juste proposée par Clément Ader, un génial inventeur, lui sont dérobés d'une manière étonnante. Utilisant toutes les ressources à sa disposition, aidé de son majordome et de Ader, il monte un traquenard pour piéger l'espion qui cherche à voler le savoir français.
Heureusement, il reçoit aussi rapidement l'aide du mystérieux Baron Noir, un maître des arts du combat, masqué, équipé d'un exosquelette et d'armes puissantes. À eux de protéger leur savoir et de mettre en échec leur voleur insaisissable.
 
Invention et références
 
Olivier Gechter a créé un univers unique, peuplé de personnages - aussi bien les héros que leur adversaire - profonds, attachants et bien campés. Antoine Lefort, sorte d'Howard Hughes jeune et sain d'esprit, est presque vivant. Son XIXe siècle tient du nôtre, du foisonnement d'inventions de l'après-guerre, de la Guerre Froide... une construction parfaitement compréhensible et facile à intégrer dans notre imaginaire.
Cependant, l'auteur connaît ses classiques. Voulues ou non, les références pullulent dans les pages du roman. Jules Verne n'est pas loin, évidemment, mais Maurice Leblanc non plus. L'ombre des pulps traîne aussi sur ce livre, d'Iron Man à Bruce Wayne en passant par Tony Stark.
 
Un monde bien pensé, des héros attachants, une histoire prenante pleine de rebondissements et une couverture magnifique : ce petit livre (93 pages d'aventure) est une belle réussite, le premier volet d'une série prometteuse.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?

An Error Occurred: Internal Server Error

Oops! An Error Occurred

The server returned a "500 Internal Server Error".

Something is broken. Please let us know what you were doing when this error occurred. We will fix it as soon as possible. Sorry for any inconvenience caused.