- le  
Aurélie Wellenstein, ses projets 2019
Commenter

Aurélie Wellenstein, ses projets 2019

2018 est terminée, pourtant les auteurs de l'imaginaire continuent de nous faire voyager et réfléchir grâce à leur plume.

En ce mois de février, découvrez les projets 2019 d'Aurélie Wellenstein, autrice du Dieu-Oiseau aux éditions Scrineo.

Actusf : Quels sont vos projets littéraires pour 2019 ? Quels livres vont sortir et sur quels livres travaillez-vous ?

Aurélie Wellenstein : Beaucoup d’actualités en ce début d’année, avec trois sorties à venir au printemps !
Tout d’abord, Mers mortes, chez Scrineo le 14 mars. Les mers et les océans massacrés reviennent sous forme de fantômes pour hanter les hommes. C’est un post-apo à la fois onirique et engagé, que j’ai pris un plaisir immense à écrire. J’ai été totalement envahie par cette histoire, c’était une plongée, une immersion dans tous les sens du terme, et je crois que je n’en suis pas vraiment remontée à vrai dire ! Bengale est peut-être LE personnage auquel je me suis le plus attachée (même si j’ai toujours un faible pour Faolan du Dieu-Oiseau et Ivar du Roi des fauves). Bref, appelez un exorciste pour me délivrer de ce bouquin ! Mais j’espère qu’il hantera les lecteurs autant qu’il m’a hantée. La couverture est d’Aurélien Police, je suis tellement contente.
Ensuite, un mois plus tard, sortira Blé noir, ma première incursion en littérature 100% blanche contemporaine. C’est également un récit engagé, plein de fureur et d’émotions à vif : deux ados qui vont livrer bataille pour les animaux au cours de leur fugue dans le sud de la France.
Et à la même période devrait sortir la version poche de La mort du temps, aux éditions Pocket, avec une nouvelle couverture signée Aurélien Police que j’ai hâte de vous dévoiler. Pour rappeler rapidement ce que cela raconte : un séisme temporel dévaste la Terre et mélange toutes les époques entre elles. Et le pire est à venir : les répliques continuent…
Sinon, côté écriture, je travaille sur de la fantasy adulte, un récit plus long que d’habitude, psychologiquement assez fouillé et j’espère, assez dérangeant. Cela raconte l’expansion d’une forme de psychose virale, transmissible par voie sexuelle, qui se répand dans une ville en quarantaine. Un peu comme Mers mortes, c’est un texte qui m’est tombée dessus par hasard et que j’ai écrit dans l’urgence et dans la rage, avec beaucoup de plaisir. J’ai de la chance, mes trois derniers romans, le Dieu-oiseau, Mers mortes et celui-ci ont été des prises de pied fantastiques. Je m’éclate comme une bête heureuse, dans des états de conscience modifiés absolus.

Actusf : Quelles sont vos prochaines dates de dédicace ?

Aurélie Wellenstein : On se retrouve aux Oniriques, à Meyzieu, dans la région lyonnaise. Avec un peu de chance, j’espère pouvoir y faire l’avant-première de Mers mortes.
Puis dans la foulée à Livre Paris pour l’avant-première de Blé noir et le lancement officiel de Mers mortes.
Et aux Imaginales bien sûr, mon festival d’amour !

à lire aussi

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?

An Error Occurred: Internal Server Error

Oops! An Error Occurred

The server returned a "500 Internal Server Error".

Something is broken. Please let us know what you were doing when this error occurred. We will fix it as soon as possible. Sorry for any inconvenience caused.