- le  

Charlie Bone et le mystère de minuit 1

Jenny Nimmo ( Auteur), Vanessa Rubio (Traducteur), Kellie Strom (Illustrateur de couverture)
Cycle/Série : 
Langue d'origine : Anglais UK
Aux éditions : Collection :
Date de parution : 31/05/2008  -  jeunesse
voir l'oeuvre
Commenter

Charlie Bone et le mystère de minuit 1

Minuit sonne pour Charlie Bone paru chez M6 Editions en 2003 devient Charlie Bone et le mystère de minuit chez Gallimard Jeunesse dans la collection Folio Junior.  C’est le premier titre des six romans de la série écrite depuis 2002 par Jenny Nimmo. Cette auteure jeunesse, prolixe en Angleterre, ex-directrice de programmes pour enfants à la BBC, se consacre désormais totalement à Charlie Bone compte tenu du succès qu’il rencontre outre-manche et outre-atlantique. Un clin d’œil à Charlie Brown et l’os (the bone) de Snoopy.

Avec la fin du cycle Harry Potter, les jeunes Anglais sont en manque d’élèves aux pouvoirs magiques. Il fallait combler un vide dans lequel Jenny Nimmo s’est immédiatement engouffrée. Toute ressemblance avec un garçon à la cicatrice sur le front… Charlie Bone est un garçon quelconque qui se découvre des pouvoirs magiques, notamment celui d’entendre les voix des personnes dont il voit une photo. Il déteste l’une de ses grand-mères et ses tantes. Il doit aller dans une école de magiciens plutôt sinistre. Il a un copain et une copine. Etc.

Charlie entend des voix

En prologue, la légende nous informe que les immenses pouvoirs du Roi rouge se sont transmis à ses descendants et qu’ils se manifestent à l’improviste.

Charlie Bone mène une existence paisible entre sa mère, sa gentille grand-mère, Rosie, et sa méchante grand-mère paternelle, Grizelda. Du côté de son père, la famille est un peu bizarre. Lui-même se sent étrange ces derniers temps. A la différence de son ami Benjamin Brown (hé oui !), Charlie Bone entend des voix. Les voix de ceux dont il aperçoit une photo. Comme cette photo donnée par erreur où apparaît un bébé disparu.

Ayant eu connaissance de ce don, l’intrigante Grizelda convoque alors les tantes Yeldim pour un examen d’entrée au collège Bloor. Un institut réservé aux enfants spéciaux. C’est le début d’une première aventure pour Charlie Bone qui n’aura de cesse de retrouver la fille enlevée sur la photo.

Pour ce faire, Charlie Bone devra mettre à l’abri une malette mystérieuse très convoitée et ses douze coups de minuit. Il se fera de nouveaux amis au collège dont certains ont des dons surprenants. Avec l’aide de son oncle Vassili qui fait exploser les lampes, il luttera contre ses tantes et Grizelda. Il fomentera une révolte contre les kidnappeurs aux pouvoirs magiques, provoquant une ultime « bataille des dons ».

Cette enquête mouvementée le mènera au passage sur la piste de son père disparu mystérieusement.

Harry 2 – Charlie 1

Comme Harry Potter, Charlie Bone n’a pas une personnalité très marquée, mais comme lui, il sait s’entourer de personnages plus hauts en couleur. L’Oncle Vassili plongé dans les légendes du Roi rouge, les tantes Yeldim, Fidelio Gong le talentueux musicien,  Olivia une comédienne fantasque, Billy l'orphelin et son chien.  Chacun a un don et un seul. L’étendue des pouvoirs magiques est moins spectaculaire que chez Harry. L’institut Bloor est moins élaboré et moins exotique que Poudlard. Vassili n’atteint pas la dimension professorale de Dumbledore. Bref, pour ceux qui découvriront la série, la comparaison n’est pas forcément favorable à Charlie Bone. 

Il n’en reste pas moins que le récit est bien construit, à la façon d'une enquête policière, ce qui facilite la compréhension d’une intrigue parfois alambiquée.  L’écriture est limpide. Le rythme est soutenu. L’univers cohérent, même si Charlie est balloté entre le collège et son quartier. Jenny Nimmo a posé les premières pierres d’un édifice qui s’annonce solide.

Pour tout dire, ce premier tome est un premier galop d’essai réussi, mais ce n’est pas le meilleur de la série. Nous conseillons donc aux jeunes lecteurs de découvrir Charlie Bone avec ce roman et d’attendre les suivants d’autant plus impatiemment.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?