- le  

Cimetière Céleste

Denis Bajram (Scénariste), Valérie Mangin (Scénariste), Jean-Michel Ponzio (Dessinateur)
Cycle/Série : 
Langue d'origine : Français
Aux éditions : 
Date de parution : 12/09/2014  -  bd
voir l'oeuvre
Commenter

Cimetière Céleste

Denis Bajram est né en 1970. Il a étudié aux Beaux Arts, puis aux Arts Déco de Paris. Il a publié son premier album, Cryozone, en 1996 aux éditions Delcourt. Et c'est en 1998 que Soleil lui permet de sortir Universal War One (UW1) qui a été traduit aux USA. C'est avec sa compagne Valérie Mangin qu'ils vont fonder les éditions Quadrants. Actuellement ils vivent à Bayeux, travaillant sur le projet d'une adaptation au cinéma de UW1. Denis Bajram et Valérie Mangin travaillent ensemble sur le scénario d’Expérience Mort pour les éditions Ankama.
 

Valérie Mangin est née en 1973. Lauréate du Concours général de latin, c'est sa rencontre avec Denis Bajram qui l'a fait passée de l'Histoire aux histoires. On lui doit en collaboration avec Aleska Gagic et Thierry Démarez, Chroniques de l'Antiquité galactique ou encore Alix Senator. Elle travaille en ce moment sur un projet dans la collection des Univers de Stefan Wul, Rayon pour Sidar.

Jean Michel Ponzio est né en 1967. Ce passionné d'illustrations est devenu concepteur d'images de synthèse et a appris à les mélanger avec des images traditionnelles. Il a tout d'abord réalisé des couvertures de romans pour J'ai Lu avant de se lancer véritablement dans la BD. C'est en 2004 aux éditions Soleil qu'il signe Tien-Keau puis Kybrilon. Mais c'est sa collaboration avec Richard Mazaro qui va vraiment lui apporter la reconnaissance avec d'excellents albums comme Le Protocole Pélican ou le Complexe du Chimpanzé en 2011 aux éditions Dargaud.

Enfin la réponse

C'est la fin du voyage pour nos thanatonautes, dont le périple entrepris sous le couvert d'une mission scientifique va les emmener aux confins de toute chose. Le groupe engagé par madame Fork poursuit l'expérience malgré la perte du contact avec la base de départ, qui d'ailleurs se pose beaucoup de questions et s'interroge sur une mort possible de l'équipage.

Pendant ce temps le cimetière céleste se dresse devant eux et semble tracer le chemin qui va changer leurs vies à tous. Toujours attachés au sarcophage du fils Fork, ils suivent cette route où chaque minute, chaque mètre est un nouveau territoire. Ils vont rencontrer des anges célestes ainsi que les disparus du fameux triangle des Bermudes, une véritable odyssée de l'espoir qui transformera à jamais leur vision des choses et remettra en question toutes leurs connaissances.

Seront-ils assez prêts et surtout assez ouverts pour supporter les révélations qui les attendent ?

Y a-t-il une vie après la mort?

Cet opus est hard-science et mystique, beaucoup plus que le premier tome. Malgré cela, il n'est absolument pas indigeste, bien au contraire. En effet les auteurs vont au fond de leur raisonnement et proposent leur vision de la mort et du dernier voyage. Chaque personnage de l'album le subit sous diverses formes en fonction de son histoire et de son karma. On y voit le prêtre en pleine crise de Foi ou encore le scientifique se rendre compte de la futilité de sa vie.

Cette histoire est une jolie introspection sur la causalité, la perte d'un être cher et l'envie de retrouver à tout prix ce qu'on a perdu. Des messages forts ainsi que des symboles égrènent les pages de cette BD avec des dessins souvent sombres qu'on distingue à peine, parfois... sans doute un choix volontaire, afin de mieux souligner l'ambiance onirique dans lequel baigne le récit, où les personnages cherchent à atteindre la lueur vacillante au bout du tunnel. Ce n'est pas un sujet facile sur lequel ont travaillé les auteurs, mais le pari est payant avec une histoire riche en rebondissements qui ne devraient pas vous laisser indifférent. Je mettrai juste un petit bémol avec une fin qui me semble un peu rapide mais chut, je vous laisse en juger...

En tout cas ce deuxième album signe la fin d'un voyage extrêmement dépaysant, et que je vous conseille d'entreprendre !

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?