- le  

Deux mains d'or

Grzegorz Rosinski (Dessinateur, Coloriste), Yves Sente (Scénariste)
Langue d'origine : Français
Aux éditions : 
Date de parution : 31/12/2003  -  bd
voir l'oeuvre
Commenter

Deux mains d'or

A plus de 60 ans, Grzegorz Rosinski n'a apparemment pas du tout envie de prendre sa retraite ! Voilà une nouvelle qui va faire plaisir à la sécurité sociale et aux fans du dessinateur de Thorgal, Le Grand Pouvoir du Chnikel, La Complainte des landes perdues, Sapristi ou bien encore Western. Pour cette nouvelle aventure, il est accompagné d'Yves Sente, qui vient de véritablement s'installer dans la BD en réalisant le scénario du dernier Blake et Mortimer paru en novembre 2003.

Un comte bien mystérieux.


Dans la petite société bourgeoise parisienne de 1843, l'arrivée du Comte Skarbek est source de toutes les rumeurs. On murmure que le célèbre banquier Ferrat l'aurait lui-même accueilli avant de l'introduire dans les fêtes " jet set " du XIXème siècle. Mais l'homme n'est pas en voyage d'agrément. C'est en fait le célèbre peintre Louis Paulus revenu incognito se venger de ses anciens mécènes après un drame et une terrible passion pour son unique modèle, la belle Magdalène. La vengeance est un plat qui se mange froid.

D'accord, il n'y a rien de fantastique…

Ce premier tome du comte Skarbek a bien des atouts. D'abord une nouvelle manière de dessiner pour Grzegorz Rosinski, très proche de la peinture et qui colle bien avec l'histoire de ce peintre. Une technique qui produit de très belles planches (mais aussi quelques petits ratés) et qui ne plaira pas forcément à tout le monde. Ensuite, l'histoire de Skarbek est ambigue. On devrait s'attacher à ce héros qui fait son come back pour se venger. Pourtant, on garde un peu de distance, sans doute parce que le personnage est trouble. Il possède un côté sombre et l'on sent qu'il a encore des choses à cacher, que son âme n'est pas si blanche et pure que sa vengeance pourrait le laisser croire. Un sentiment, une supposition, qui se confirmera dans le prochain tome lorsqu'il racontera devant le tribunal la suite de son histoire personnelle, après son exil forcé hors de France. Au final on ressort plutôt accroché de cet album avec l'envie d'avoir la suite. Et même s'il n'y a ni fantastique, ni science-fiction, ni fantasy là dedans, voilà quand même une BD qui mérite qu'on y jette un petit coup d'œil.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?