- le  

Enzymes sauvages

Langue d'origine : Français
Aux éditions : Collection :
Date de parution : 21/01/2011  -  bd
voir l'oeuvre
Commenter

Enzymes sauvages

Steve & Angie est la première BD de l'auteur Antoine Perrot, publié dans la collection Poisson Pilote de Dargaud. Diplômé de l'école nationale des Arts Appliqués de Paris, il a collaboré à de nombreux magazines (Ferraille, Psikopat, Peau de banane...) et a créé deux revues de BD : Le dernier neurone et Supérette. Il réside à la maison des auteurs d'Angoulême où il a participé aux 24 heures de la bande dessinée en 2007 et 2008.
 
Des personnages délirants
 
Angie Pescarelle, chercheuse en cosmétique, a besoin de l'aide de Steve Crouchouze, guide de pêche, pour trouver du sperme de tanche birdachoise, réputé pour "revitalifter" la peau... Mais leur petite aventure au bord d'une rivière tourne vite au vinaigre quand ils se retrouvent propulsés dans un monde parallèle à cause d'un camion laissé là par des voyageurs spatiotemporels. Ces derniers étaient venus récupérer des ouvriers dans le monde actuel…
 
Des situations cocasses
 
Enzymes sauvages est vraiment délirant. Derrière les dessins assez simplistes aux couleurs franches, on peut interpréter cette BD au gré de son imagination. Le sperme de tanche existe-t-il vraiment ? Steve et Angie vont-ils finir ensemble ? En quoi consiste le système spatiotemporel utilisé par les héros ? Le cerveau est invité à un joyeux délire renforcé par des personnages ultra caricaturaux. Car ces deux-là, Steve et Angie, n'ont rien à faire ensemble au départ. Elle, brune sexy moulée dans sa combinaison de chercheuse, qui a tout de la citadine. Lui, dragueur de la campagne à la tignasse blonde et aux Ray-Ban démesurées. Leurs homologues spatiotemporels sont tout aussi cocasses, sortes de personnages mal dégrossis vivant dans un monde peuplé d'animaux de l'ère préhistorique.
 
Ne vous attendez pas à de l'originalité dans l'histoire. Antoine Perrot s'amuse avec les clichés au fil des pages, faisant évoluer les relations très rapidement. Angie se retrouve brusquement les seins à l’air face à Steve (voir le dessin de couverture), les oiseaux préhistoriques essayent de manger le jeune pêcheur en un coup de bec... Les actions sont percutantes et concises. Pas de repos pour l’imagination ! Résultat : c'est léger et déridant comme si l'on s'était appliqué du sperme de tanche sur le visage !

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?