- le  

L'Enfance attribuée

Vincent Froissard (Illustrateur de couverture), David Marusek ( Auteur), Patrick Mercadal (Traducteur)
Langue d'origine : Anglais US
Aux éditions : 
Date de parution : 31/05/1999  -  livre
voir l'oeuvre
Commenter

L'Enfance attribuée

David Marusek a commencé sa carrière en 1993 aux Etats Unis. Cette année là, il publie une nouvelle dans Isaac Asimov's Science Fiction Magazine et une autre dans Playboy (eh oui Playboy publiait des nouvelles à cette époque là). Dans la foulée, il se lance dans l'écriture de l'Enfance Attribuée qui lui vaut une foule de commentaires élogieux notamment dans la revue Locus. Depuis, plus rien ou presque. A part une nouvelle dans le Year's Best SF de Gadner Dozois en 2000, on est sans nouvelle de David Marusek. Dommage…

La vie assistée.

Dans un futur plutôt lointain, l'humanité est devenue complètement assistée. Immortel ou presque grâce aux progrès de la médecine, chacun peut vivre la vie qu'il veut, et même changer plusieurs fois de métier, de conjoint, d'habitation… en tout cas pour le gratin de la société. En plus, des intelligences artificielles leur facilitent la vie quotidienne, les aidant à se dupliquer où ils le souhaitent sur Terre, à gérer leur compte en banque, à payer les factures, à gérer les relations avec leurs amis…

Dans cet univers surprotégé, Sam est un artiste à succès. Malgré son âge avancé, il a toujours un corps d'une trentaine d'années et n'a pas tout à fait perdu le goût des cocktails, même virtuels. Dans l'un d'eux, il rencontre Eleanor dont il tombe éperdument amoureux. Ensemble ils décident d'envisager un avenir commun. Et cerise sur le gâteau, le ministère de la santé et des affaires humaines les autorisent même à avoir un enfant. Un honneur rarissime !!! Le bonheur est à porter de main à condition que rien ne vienne le perturber.

Une ambiance…


Avant toute chose, L'Enfance attribuée est d'abord un roman d'ambiance. Il faut quelques pages avant de s'habituer au luxe incroyable dont bénéficient les héros et à tous leurs " avantages " technologiques comme la projection d'hologrammes à n'importe quel point de la Terre. Bref, David Marusek s'appuie d'abord sur un décor et une ambiance. Un point d'encrage tellement fort qu'il lui permet ensuite de le dénoncer. En clair il magnifie les bienfaits d'une informatisation de la vie quotidienne à l'extrême avant d'en montrer les failles et les dérives. Pour autant, une idée de la sorte ne fait pas un roman et il a choisit pour fil conducteur la paternité du héros et son bonheur d'être en couple. Sauf que si le style est agréable, L'Enfance Attribuée semble un peu déséquilibré entre une première partie de " présentation " et de mise en ambiance assez longue avant deux très courts chapitres pour finir. Résultat on reste un peu sur notre faim. Dommage car il y avait matière à faire un excellent roman qui là n'est que sympathique.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?