- le  

L'Escouade des Ombres

Shong (Dessinateur), Alex Nikolavitch (Scénariste)
Langue d'origine : Français
Aux éditions : Collection :
Date de parution : 31/05/2007  -  bd
voir l'oeuvre
Commenter

L'Escouade des Ombres

Un manga de pure SF (sans fiction)
 Shong est un dessinateur bordelais complètement autodidacte. Originaire du monde du jeu vidéo, cet infographiste 2D/ 3D dit faire partie de la « génération Goldorak » et cite parmi ses influences Macross et le studio NUE (qui a notamment signé les adaptations animées de Macross et Dirty Pair).
Nikolavitch est, de son coté, loin d’en être à son coup d’essai avec l’Escouade des Ombres : traducteur de comics reconnu, il a signé les scénarios de plusieurs bandes dessinées (notamment Spawn : Simonie)
 
« C’est la guerre, mon capitaine ! »
 
L’Escouade des Ombres met en scène le capitaine Burke, militaire de haut rang et intègre, qui se voit tomber en disgrâce après avoir refusé un ordre de ses supérieurs : exécuter un peloton de prisonniers sans défense. Une décision qu’il paiera par sa rétrogradation au rang de sergent. Dans un contexte où une guerre violente et futuriste fait rage, la question se posera alors de savoir qui est le véritable ennemi.
 
Entre Star Wars et Starship Troopers (George Lucas et Paul Verhoeven en moins...)
 
Confus. C’est le premier mot qui vient à l’esprit après lecture de ce premier tome de l’Escouade des Ombres. Le lecteur se retrouve dès les premières pages jeté au plein milieu d’un univers dont les règles sont vaguement établies au fur et à mesure du manga (une guerre, des gentils, des méchants…). Nikolavitch se perd quelque peu dans des dialogues dont l’intérêt laisse à désirer. Les personnages rassemblent également tous les clichés des héros de SF et restent beaucoup trop stéréotypés : le capitaine sans peur et sans reproches et ses phrases à la John McClane, le lieutenant fidèle à son capitaine envers et contre tout…
 
Pour l’action, il faudra également repasser : elle reste terriblement mollassonne. Difficile même d’appeler l’Escouade des Ombres un « manga » tant les planches manquent de rythme, et que les personnages sont statiques. Un comble pour un manga où les scènes d’actions sont censées se trouver  au cœur même du scénario.
 
Shong réussi quand même à sauver ce premier tome de la noyade par un design technique assez travaillé, quoique pas vraiment original.
 
Laissons tout de même le bénéfice du doute aux auteurs pour cette Escouade des Ombres, tome 1, qui de toute évidence a du mal à trouver ses marques.
 
On appréciera les pages « bonus » de fin de manga avec ses crayonnés, et les premières planches du premier manga de Shong, Red Earth Chronology.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?