- le  

L'homme au chapeau

Sarah K. ( Auteur), Lonsdale (Illustrateur de couverture)
Langue d'origine : Français
Aux éditions : Collection :
Date de parution : 31/07/2005  -  jeunesse
voir l'oeuvre
Commenter

L'homme au chapeau

Derrière le pseudonyme de Sarah K. se cache Sarah Cohen-Scali, née au Maroc en 1958.

Après des études de lettres, quelques années de théâtre et une licence de philosophie, elle commence son parcours d’écrivain qui compte à ce jour une trentaine de livres pour la jeunesse et quelques romans pour adultes. Dans la plupart, elle crée des ambiances noires et fantastiques ou revisite la littérature : elle a imaginé par exemple une déclinaison des Liaisons dangereuses au temps d’Internet : Connexions dangereuses (2002).

« Il y a des mensonges indispensables, dans la vie ! D’ailleurs, les adultes ne s’en privent pas, eux. »

Dans un parc à Berlin en 1923, Léni disparaît. Erna, 9 ans est très triste d’avoir perdu sa poupée et elle en veut à sa gouvernante qui a abandonné Léni sur un banc. Un homme mystérieux calme les pleurs et la colère d’Erna. Léni n’a pas été enlevée, elle est partie en voyage lui explique-t-il. Pour preuve les lettres que Léni envoie chaque jour à l’adresse de cet homme. Lettres qu’il remet à Erna lors de leur rendez-vous quotidien. Au fil des aventures de Léni, une amitié se tisse entre l’homme, un écrivain, et Erna.

De l’univers kafkaïen au conte anglais en passant par le folklore tchèque

Erna a une forte personnalité : elle manipule sa gouvernante et glisse dans son récit des considérations sans pitié sur le monde des adultes. Elle livre également et non sans humour ses impressions quant à l’amitié avec les grandes personnes.  Les phrases, brèves et incisives, transmettent une émotion forte.

Les aventures de Léni reprennent en partie les thématiques chères à Kafka, notamment l’absurdité du (non-?) fonctionnement de l’administration et intègrent des éléments propres aux traditions tchèques pour s’achever dans l’imaginaire anglo-saxon.

Ce roman dit avec justesse et tendresse la difficulté à tourner la page de l’enfance, fût-ce aux cotés d’un écrivain, et malgré la consolation de l’imaginaire

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?