- le  

L'Intégrale

Laurent Vicomte (Dessinateur, Coloriste), Pierre Makyo (Scénariste)
Langue d'origine : Français
Aux éditions : Collection :
Date de parution : 30/09/1991  -  bd
voir l'oeuvre
Commenter

L'Intégrale

Né en 1956, Laurent Vicomte est pour l'instant l'homme de deux BD. La première, Balade au bout du monde, lui valu une prestigieuse récompense (Le Grand Prix de la ville de Paris) mais surtout une place dans le cercle des grands dessinateurs à succès. La seconde, Sasmira (Soleil), tient en haleine des milliers de lecteurs depuis la parution du premier tome en 1997. Côté biographie, Vicomte a vu le jour en Normandie en 1956. Ses premiers pas en BD datent de 1975 avec sa collaboration au magazine Spirou, trois ans avant sa première série Edouard et Lucie pour le journal de Tintin. L'aventure de Balade au bout du monde commence en 1981 avec sa rencontre avec Makyo. Ensemble les deux hommes réalisent les quatre premiers tomes. Puis conformément à ses vœux de départ, Laurent Vicomte part vers d'autres aventures, laissant ses pinceaux à Hérenguel puis Faure.

Né en 1952 à Dunkerque, Makyo a commencé la BD avec Grimoire Gant de cuir (Glénat). On lui doit également les séries Le Cœur en Islande et Graine de Paradis (en 2000), même si sa série la plus connue reste Balade au bout du monde, saga pour laquelle il a troqué le dessin pour le scénario avec trois virtuoses du pinceau.

Une histoire de fou

Arthis est un jeune photographe mal dans sa peau. Il est obsédé par une ambiance brumeuse qu'il visualise dans sa tête mais qu'il n'arrive pas à retrouver dans ses photos. Il fait une énième tentative en partant dans des marais quelque part en France, des marais que les habitants du coin appellent le Bout du Monde. Mais en faisant ses photos de bon matin, il se retrouve en train de se battre avec des hommes portant des cottes de mailles comme au Moyen Age. La bataille ne tournant pas en sa faveur, Arthis s'évanouit, se réveillant quelques temps plus tard dans une prison, entouré d'hommes vêtus pauvrement. Comment s'est-il retrouvé là ? Et Pourquoi ? Deux questions qui vont le hanter pendant la première partie de ces quatre albums.

Une série de légende.

Ce premier cycle dessiné par Vicomte est bien entendu le plus connu. Mais mérite-t-il sa légende ? A la fois oui et non. Oui parce que l'intrigue tortueuse et notamment les premiers pas d'Arthis dans la prison tiennent le lecteur en haleine. Oui également parce que le dessin de Vicomte, s'il n'a pas encore la dimension de Sasmira, reste agréable. On peut d'ailleurs noter la franche évolution entre les premières planches du premier album et la suite, ou le dessin gagne en réalisme. Côté moins, on déplorera des couleurs un peu passées avec le temps et une intrigue qui, à force d'être tortueuse peut perdre le lecteur. De temps en temps également, de petites incohérences se glissent (comme la résurrection du personnage du Narquois qui reste inexpliquée). En résumé, si Balade au bout du monde reste une grande saga, elle a subi sans doute l'usure du temps. Mais ce genre de mythe de la BD mérite que vous y jetiez un coup d'œil et que vous vous fassiez votre propre idée sur la question.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?