- le  

Le regard des furies

Javier Negrete ( Auteur), Manchu (Illustrateur de couverture), Christophe Josse (Traducteur)
Langue d'origine : Espagnol
Aux éditions : 
Date de parution : 31/03/2002  -  livre
voir l'oeuvre
Commenter

Le regard des furies

Pas grand chose à se mettre sur la dent concernant Javier Negrete. Tout juste sait-on que le bonhomme est espagnol et qu'il est né à Madrid en 1964. Pour le reste, il est dans la mouvance qui anime la SF européenne de ces derniers mois. Après Juan Miguel Aguilera, il s'agit d'un nouveau roman espagnol traduit chez nous, le premier pour Javier Negrete.

L'employé parfait...

L'intrigue met en scène un pur produit d'une équipe de scientifiques. Travaillant pour une grande multinationale, les savants en blouses blanches ont doté Eremos d'à peu près toutes les qualités puisées à la fois chez les androïdes et chez les humains. L'homme est un balaise, connaissant une multitude de techniques de combats, sachant modifier la pigmentation de sa peau ou la taille de ses pupilles pour impressionner ou charmer son interlocuteur, tout en possédant à son répertoire une culture encyclopédique et un savoir-vivre à remplacer Michel Drucker dans le cœur de toutes les belles-mères. Bref, c'est un être profondément parfait qui contrôle toutes les données de son corps et analyse son environnement en permanence.

Utilisé pour les basses besognes de son employeur, ce dernier va l'envoyer sur la planète des bannis. C'est là que sont regroupés tous les criminels en puissance, laissés aux bons soins de la nature et de la société de truands qu'ils ont eux-mêmes crée. Mais surtout, c'est sur cette planète que c'est écrasé un vaisseau spatial des Tritons, des extraterrestres qui possèdent le merveilleux secret pour remiser Einstein au placard et dépasser la vitesse de la lumière. Pourtant s'ils veulent bien jouer les transporteurs commerciaux, les tritons refusent catégoriquement de donner le moindre indice aux humains pour dépasser cette vitesse mythique. Le crash d'un vaisseau est donc l'occasion rêvée d'aller examiner de plus près leur moteur. La suite coule de source. Eremos le fabuleux va devoir se faire passer pour un malfrat pour essayer en douce de trouver l'appareil. Seul soucis, le temps presse. Si on ne leur rend pas leur vaisseau rapidement, les Tritons menacent de massacrer toutes les planètes humaines. Et un Triton, ça n'a pas le sens de l'humour…

Un héros too much

Le regard des furies est sans doute un bon roman pour qui saura dépasser son principal défaut : un héros tellement parfait qu'il en est ennuyeux. Aucune épreuve n'est assez compliquée pour lui. S'adapter à un nouveau monde après 20 ans de cryogénisation ? Pas de soucis. Réussir à séjourner dans une société de truands pour percer un des plus grands mystères de l'histoire de l'humanité ? Pas de problème non plus. Bref, ce mec est too much, entre James Bond (l'humour en moins), Robocop, Terminator et Superman. L'analyse perpétuelle de son environnement et les trois paragraphes nécessaires à toute action sont un tantinet lassant. (" bon, le gros méchant, je le frappe ou pas. Parce que si je le frappe, quelle technique j'utilise ? ") Le summum étant quand même le contrôle de sa virilité pour faire jouir une femme des heures et lui arracher des confessions sur l'oreiller une fois qu'elle est rassasiée sexuellement et détendue. Trop parfait je vous dis…

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?

An Error Occurred: Internal Server Error

Oops! An Error Occurred

The server returned a "500 Internal Server Error".

Something is broken. Please let us know what you were doing when this error occurred. We will fix it as soon as possible. Sorry for any inconvenience caused.