- le  

Le Rendez-vous des Anneaux

Mo/CDM (Scénariste), Julien/CDM (Dessinateur, Coloriste)
Cycle/Série : 
Langue d'origine : Français
Aux éditions : 
Date de parution : 31/07/2006  -  bd
voir l'oeuvre
Commenter

Le Rendez-vous des Anneaux

Le duo déjanté Mo et Julien CDM offrent aux aficionados du plus grand looser spatial jamais inventé dix nouvelles histoires parues initialement dans Fluide Glacial. Le duo s’est connu au lycée et a fait ses premières armes dans le fanzine auquel les initiales CDM rendent encore un hommage empreint de nostalgie et d’émotion.

Les paroles de Mo seront plus édifiantes pour le lecteur : « [CDM veut dire] CHIEUR DE MONDE, nom du fanzine que nous avons agrafé à la main avec amour pendant cinq numéros et qui nous a uni pour toujours, jusqu’à ce qu’on en ait marre. »

A comparer avec celles de son compère Julien : « [CDM] Ca veut dire Chieurs de Mondes. D'abord un fanzine BD photocopies au lycée Paul Valéry à Paris à la fin des années 80 (un "mix" des titres de deux grandes BD très influentes sur nous à l’époque, Chiures de gomme de Tardi et Tueurs de mondes de Moebius), ensuite un groupe de rock pendant quelques années et enfin, aujourd'hui, une signature commune à un petit groupe d'adolescents attardés dont certains ont réussi à se faire publier chez Fluide ! (et ailleurs). Les autres étant éditeurs, peintres, musiciens ou balayeurs clandestins à la rédaction du Figaro. »

« Urgent : Cherche grosse planète déserte et pas trop froide pour sauver l’humanité. Demander Roger au bar du Rendez-vous des Anneaux. »

Entre deux demis d’Aliensbrau au Rendez-vous des Anneaux, le bistrot le plus miteux de la galaxie, Cosmik Roger est toujours à la recherche d’une planète habitable pour l’humanité. Ce quatrième tome rend hommage au bistrot préféré de Roger, un lieu de plaisir où le Grand Héros aime à se reposer, se divertir pour échapper à la pression que lui impose son statut de sauveur de l’humanité. Décryptage : Roger passe son temps à se soûler la gueule dans un rade pourri dont le patron Xub l’aide à répéter des scénarios débiles pour faire croire au Président qu’il déploie des efforts insensés pour sa mission.

« Je bois, je baise pas, j’ai mal au dos, et pour couronner le tout, j’ai 57 milliards d’individus qui me collent la pression pour que je leur sauve la vie. Ma vie est un ratage cosmique. »

Dernier recueil des aventures du plus grand looser de la galaxie dont les planches ont d’abord été publiées par Fluide Glacial, Le Rendez-vous des Anneaux contient dix récits de longueurs inégales mais à l’humour implacable. Entre délires alcooliques, fantasmes éthyliques, gags imbibés, Cosmik Roger fait une nouvelle fois honneur à sa réputation. La série éponyme n’est ni plus ni moins que les élucubrations d’un pilier de bar à la sauce cosmique, comme le prouvent les deux histoires qui ouvrent et ferment l’album. Le scénariste Mo est en verve et si le lieu récurrent est le troquet, Roger s’en échappe le temps de quelques anecdotes cocasses.

Pauvre Roger, on en viendrait presque à le plaindre après son passage sur le divan d’un psy, son cassage de gueule par un mari cocu du lendemain ou sa position peu enviable : ficelé comme un cochon de lait et nu comme un ver avec comme supplice de Tantale un demi à portée de main. A l’imagination débridée des scénarios répond le trait précis et comique de Julien. Il faut que l’univers soit réaliste pour que le lecteur finisse par croire à l’existence des extraterrestres et éclate de rire à la simple vue d’un alien habillé façon SM gay. Vous l’aurez compris, Cosmik Roger est à consommer sans modération…

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?