- le  

Le Seigneur de l'hiver

Julien Delval (Illustrateur de couverture), James A. Hetley ( Auteur), Célia Chazel (Traducteur)
Langue d'origine : Anglais US
Aux éditions : Collection :
Date de parution : 31/03/2008  -  livre
voir l'oeuvre
Commenter

Le Seigneur de l'hiver

James A.Hetley est un jeune auteur que l'on découvre actuellement en France. Il est né dans l'état du Maine, qui lui sert de base de référence pour l'écriture de ses romans. Il écrit de la fantasy urbaine qui se déroule entre le Maine et le Royaume de l'été, un monde inspiré des légendes arthuriennes mais dont les habitants ne sont pas des anges.
Il a écrit à ce jour quatre romans sur cet univers mais ils ne forment pas un cycle uniforme.
Inspiré par Roger Zelazny ou encore Nail Gaiman, il va falloir faire attention à cet auteur prometteur.

Un nouveau départ

Maureen et sa soeur Jo ont réussi à échapper aux griffes des sbires de Fiona. Le royaume de l'été retrouve donc un peu de sa sérénité. Maureen décide d'y rester car elle s'y sent chez elle.
Jo, de son coté, repars avec David pour le Maine et sa grisaille hivernale. Mais la réalité reprend ses droits et rien ne se passe comme les deux soeurs le souhaitaient.
Maureen doit maintenant faire face à la vengeance de Fiona et à son plan vicieux pour la tuer. Quant à Jo, il faut qu'elle affronte ses démons intérieurs incarnés dans son père.
Deux magiciennes en puissance viennent de rentrer dans le jeu et leur pouvoir, bien que balbutiant, est à prendre en compte.

Un auteur dont le talent se confirme. Un renouveau dans la fantasy

Deuxième opus se rapportant au Royaume de l'été, Le Seigneur de l'hiver permet à James Hetley de développer un peu plus son univers. Loin des sentiers battus de la fantasy, il ouvre une voie plus sombre où l'autre monde, celui des Sidhes ne ressemble pas à celui des conte de fées. On est beaucoup plus proche de ce deuxième monde dépeint dans la mythologie celte : violent, obscure et ambigüe.
Voici un roman de fantasy urbaine qui rend hommage à Ambre créé par Zélazny. Les anciens possèdent la faculté de glisser entre les réalités et de se retrouver ailleurs. Mais surtout la découverte du tracé labyrinthique par Brian Albion dans les sous sol du château renvoie directement à la marelle d'Ambre.
En écrivant ce roman, James Hetley pose les bases d'un imaginaire très riche aux possibilités illimités. La vision du clan des Pendragon n'est pas celui auquel nous sommes habitués. Les héritiers d'Arthur ne sont pas du tout les nobles chevaliers qui défendent la veuve et l'orphelin. Mais plutôt les pires salauds, qui torturent même ceux de leur clan.
Le tout est écrit avec une légèreté et une facilité déconcertante qui amène un renouveau dans ce genre littéraire.
Voici un auteur à suivre de très près.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?