- le  

Le Vampyre

Amandine Labarre (Illustrateur de couverture), Wolfgang Hohlbein ( Auteur), Pascale Hervieux (Traducteur)
Langue d'origine : Français
Aux éditions : Collection :
Date de parution : 31/07/2007  -  livre
voir l'oeuvre
Commenter

Le Vampyre

Auteur allemand né en 1953, Wolfgang Hohlbein n’est pas tout à fait un inconnu en France. Il a rédigé plusieurs romans pour enfants dont certains ont été traduits chez nous comme Opération Nautilus. La Chronique des Immortels est une saga de fantasy plutôt noire avec pour héros un vampyre et un jeune garçon lui aussi frappé par cette malédiction.

Andrej et Frederic sur les terres de Draculea

Dans le premier tome de La Chronique des Immortels, Andrej découvrait qu’il était devenu un vampyre après un combat où il avait frôlé la mort. De retour dans son ancien village, il découvrait une partie des habitants massacrés. Seul avait survécu le jeune Frederic, lui aussi devenu vampyre après ce drame. L’adulte et l’enfant s’étaient alors lancés ensemble à la poursuite des responsables du massacre et surtout du reste des villageois réduits en esclavage.

Après de multiples péripéties, Andrej et Frederic parviennent à les retrouver sur le bateau d’un marchand d’esclaves. Mais presqu’aussitôt, ils sont attaqués par deux gros navires et contraints de se sauver à la nage, laissant malheureusement derrière eux tous les villageois se noyer. Sain et sauf, Andrej est inquiet. D’abord parce que leur chemin les amène tout droit vers le territoire du cruel Draculea. Ensuite parce que Frederic semble avoir abandonné toute son humanité. Le petit garçon n’est que haine et fureur et se laisserait bien volontiers aller aux crimes que les vampyres commettent d’habitude. Une inclinaison violente et malsaine endiguée par l’autorité précaire d'Andrej sur l’enfant.

Une simple histoire de vampire de plus ?

La Chronique des Immortels est au premier abord une simple histoire de vampire, avec des héros qui se débattent avec leur envie de boire le sang de toutes les personnes qu’ils croisent. Sur ce plan là, rien ne change véritablement, Wolfang Hohlbein marchant sur les pas des romanciers qui ont déjà exploré le mythe. Sa véritable originalité, ce sont les questions qu’il soulève en allant au-delà des convenances. Même si Andrej est son héros principal, le personnage le plus fort est sans aucun doute celui de Frederic. Qu’un garçon ait en lui aussi peu d’enfance est dérangeant. C’est encore pire lorsqu’il fait preuve de cruauté et prône ouvertement le meurtre et la violence. Il est sans arrêt en train de contester les décisions d’Andrej, trop mou, trop humain à son goût. Peu à peu, l’auteur le dépeint comme un véritable monstre dans un corps de petit garçon, sans la moindre trace de cette humanité qui habite encore son aîné. Une transformation qui n’est pas agréable à lire et qui bouscule le lecteur. C’est pire que si l’adulte s’abandonnait vraiment à son état de vampyre. Ici, c’est l’enfance même que Wolfang Hohlbein remet en cause, même si finalement cela peut se comprendre, Frederic étant moins armé mentalement qu’Andrej pour résister aux pulsions que son état lui impose.

Le reste est assez anecdotique. La narration est tout entière concentrée sur Andrej avec un maximum d’action et de rebondissements. Peut-être un peu trop d’ailleurs pour ne pas finir par lasser le lecteur. Les personnages secondaires retournent un peu trop souvent leur veste et Wolfang Hohlbein n’a de cesse de transformer des bourreaux en êtres humains et réciproquement. Dans ce deuxième tome, le compagnon principal des deux héros n’est autre qu’un ignoble marchand d’esclaves dont on oublie un peu vite les crimes. Et même Draculea est par moment sympathique, si on excepte sa manie d’empaler vivants ses prisonniers...

Au final, La Chronique des Immortels est un cycle étonnant. Si cela n’apporte rien au thème général des vampires, son auteur met le lecteur assez souvent mal à l’aise pour que cela pose des questions sur ses intentions. Au point qu’on en devient curieux pour la suite. On ne se fait pas d’illusion sur l’intérêt des péripéties qui attendent  Andrej et Frederic. Seul compte de savoir comment ces deux là vont évoluer...

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?