- le  

Les Geôles de Nénuphe

Christophe Arleston (Scénariste), Philippe Pellet (Dessinateur), Goussale (Coloriste)
Langue d'origine : Français
Aux éditions : 
Date de parution : 30/04/2005  -  bd
voir l'oeuvre
Commenter

Les Geôles de Nénuphe

On connaît surtout Arleston grâce à Lanfeust de Troy, Lanfeust des étoiles ou encore Trolls de Troy. Il a scénarisé de nombreuses BD dans des genres divers et variés, du polar humoristique avec Léo Loden à la parodie historique avec Tandori. Depuis 1998, il est aussi le rédacteur en chef du Lanfeust Mag.

Philippe Pellet est originaire de La Réunion. Après des études axées sur le graphisme et la publicité, il rencontre Arleston en 1995. Ils collaboreront alors sur divers BD comme Les Guerriers ou encore Les Forêts d’Opale.

Opale, le monde des forêts…

Darko est ses compagnons poursuivent leur route au travers des vastes forêts d’Opale. Ils sont toujours poursuivis par les forces de l’Ordre de la lumière. Le pontife Xarchias veut l’empêcher de réaliser une prophétie qui ramènerait les titans et mettrait fin à son règne.

Ils arrivent donc à Nénuphe, citée lacustre à l’entrée d’un détroit qui relie la mer de Symphe à celle d’Oryampe. Ils pensaient passer inaperçu mais ce n’est pas le cas et les voilà enfermés en prison. De plus, Darko a été empoisonné. Ils vont devoir trouver un moyen de s’échapper et un remède pour Darko. Le petit problème c’est que le Pontife n’en a pas fini avec eux.

Un scénario cohérent, des très beaux dessins mais une histoire un peu lente

Avec ce quatrième tome des Forêts d’Opale, Arleston continue sa saga. Grâce à cette quête, il nous offre la possibilité de découvrir un univers riche et haut en couleur. Cependant, il y a un peu trop de commentaires qui gâchent le plaisir du lecteur à découvrir les dessins. Ces derniers sont vraiment magnifiques et Pellet sait mettre en valeur le scénario d’Arleston. Hélas, les grandes planches qui permettraient d'apprécier à leur juste valeur les talents du dessinateur et du coloriste manquent un peu. Le scénario est cohérent mais avance très lentement et avec un épisode tous les deux ans, nous ne sommes pas près d’en voir la fin.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?