- le  

Les Mondes Miroirs

Langue d'origine : français
Aux éditions : 
Date de parution : 23/08/2018  -  livre
voir l'oeuvre
Commenter

Les Mondes Miroirs

Publié par Vincent Mondiot et Raphaël Lafarge-Oasis dans le cadre de la rentrée de la fantasy, organisée chaque année par les Indés de l'imaginaire (Mnémos, Les Moutons électriques et Actusf), Les Mondes Miroirs détonnent par une fantasy différente de ce que l'on a l’habitude de lire...
 
 
Le danger derrière les miroirs

Elsy et Elodianne ont grandi ensemble dans les rues de Mirinèce. Une Cité aux pieds des Arches, vaste architecture titanesque reliant les différentes métropoles du pays. Vivant de tout et de rien, les deux amies ont su tirer leur épingle du jeux de la crasse collante de cette vaste cité.

Chacune à, au bout du compte ,suivi un chemin différent. Elsy, la frondeuse toujours rebelle, détient une agence de mercenaires qui périclite, tandis qu’Elodianne a fait son chemin dans le monde. Elle est devenue magicienne et travaille pour les autorités comme miroitiste.

Elles arrivent pourtant à se retrouver chaque année au moment des fêtes, au cœur de la ville en liesse. Tout va basculer lorsque des créatures vont commettre des atrocités au cœur même de la cité, les obligeant à mettre de côté leurs différences...

Arriveront-elles à enrayer le processus de destruction de cette citée aux multiples secrets sans perdent leur âmes ?  A vous de le découvrir…

Un univers post-apocalyptique plein de surprises

Vincent Mondiot et Raphaël Lafarge nous proposent un roman ou se mélangent horreur et aventures, secrets et trahisons, créatures monstrueuses et héros improbables. Tout ce petit monde tourne dans un univers moderne ou la magie est très présente sous diverses formes. D’un côté les gens vivent dans les cités mégapoles bien à l'abri. Mais de l’autre, à l’extérieur, c’est un véritable enfer post-apocalyptique pour les habitants, victimes parfois de spores mutagènes entraînant une véritable transformation en bêtes assoiffées de sang et de massacres.

Le roman démarre très vite avec une belle course poursuite qui met en jeu la première des deux héroïnes de l’histoire, Elsy. Cette femme forte, au langage des plus colorés donne le ton. En effet l’ambiance plutôt « rentre dedans », nous permet de plonger dans les bas fonds où les hommes se hissent plus haut qu’à coups de poings et d’engueulades.

La seconde héroïne qu’est Elodianne apparaît assez vite dans l’histoire. Elle est tout l’inverse d’Elsy, travaillant pour les autorités qui emploient des mages (Miroitiste, Bacillaire, Thermogènes,…). Amies d’enfance qui ont bien changées, elles sont de part et d'autre de la barrière sociale, ce qui ne les empêche pas de s'apprécier encore.

Leur relation permet au roman de nous présenter l’histoire sous deux regards différents, celui des autorités et celui de l’ombre des rues. Le roman va vite avec beaucoup d’actions et de combats pour une intrigue assez travaillée avec de multiples tiroirs qui donnent une vraie dynamique.
 
Dense, riche et différent...

Voilà une histoire riche et dense, ou les dialogues à l’emporte pièce donnent une certaine légèreté à l’ensemble malgré l’horreur et le glauque qui se côtoient aisément. Dans le monde de Mirinar, les miroirs sont des portes des pires penchants, face cachée de l’iceberg des profondeurs de l’âme humaine.

Un roman de fantasy assez différent dans le genre, entraînant et plein d’humour. Je le conseille à tous ceux qui veulent prendre un chemin de traverse dans les littératures de l'imaginaire.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?