- le  

Date de parution : 20/09/2019
voir l'oeuvre
Commenter

L'invention du représentant de la planète 8 (Canopus dans Argo, archives. Tome 4)

Découvrir la plume de Lessing:

Doris Lessing est une autrice britannique prolifique qui n'a pas moins de 40 récits à son actif.

Née en Iran et décédée à Londres (1919-2013), elle a beaucoup voyagé (notamment en Afrique), et s'est engagée dans de multiples combats tels que les causes marxistes, anti-apartheid, anticolonialiste, mais aussi féministes.Son style romanesque, épique, teinté de réalisme et de lyrisme lui a permis d'aborder différents thèmes tels que les conflits de cultures, les injustices raciales et ethniques, la contradiction entre la conscience individuelle et le bien commun, la violence entre les êtres et les classes, le déracinement,... Mais ce style unique a également permis à cette autrice aux multiples récompenses de voir son oeuvre couronnée par un Prix Nobel de Littérature en 2007.

Canopus, un univers particulier en plein bouleversement

Bienvenue à Canopus. Terre d’harmonie, de paix, giron d’une civilisation avancée au savoir multimillénaire.

Vous vous êtes installés, vous vous y plaisez ? Et bien il va falloir bouger… La civilisation est menacée par un accident cosmique bouleversant le climat. Ce qui était un univers riche et prospère bascule dans un hiver glacial irréversible où tout est menacé, y compris la survie de l’humanité.

La solution ? Ériger un mur. Pour se protéger, pour s’offrir un sursis, pour s’organiser et apprendre à changer de mode de vie, pour vivre. Du moins, c’est ce que tentent de faire croire les représentants de Canopus aux populations désemparées. Nous voici au point de départ d’une lutte obstinée, celle de toute un peuple en quête de solutions pour sauver sa peau et celle de la planète 8.

Ré-explorer un thème bien connu

Le thème du bouleversement climatique et de ses dangers n’est pas nouveau. Loin de là ! Le jour d’après (Emmerich et Nachmanoff), Moana (Edgar), Aqua™ (Ligny),… Que ce soit au cinéma ou en littérature, le climat et ses conséquences est une source d’inspiration inépuisable avec laquelle chacun tente de tirer son épingle du jeu en proposant une fiction originale et inspirante.

Pari relevé pour Lessing qui réussi à rester unique au milieu de toutes ces œuvres abordant le sujet en trouvant sa force dans la qualité de sa plume. L’arrivée de cette neige annonciatrice du désastre à venir est tout simplement sublime. Alternant sentiment d’oppression digne des œuvres du genre « catastrophe » et poésie la plus fine, l’autrice dessine un univers hostile en lui conférant une beauté incroyable. Les personnages aux prises avec eux-mêmes et leur planète sont criant de vérité et de peur : « Nous étions capables de sentir, intimement, au plus profond de nos entrailles, que notre monde, notre manière de vivre – tout ce qui nous définissait – était fini, terminé ».

Bien sur le texte est dense et n’offre que peu de pauses à son lecteur. Mais une telle plume ne mérite-t-elle pas d’accaparer toute notre attention le temps de quelques heures ? Le temps de lire 167 pages ? Le temps aussi de faire un parallèle avec des thèmes animant malheureusement notre actualité (entendez par là depuis plusieurs mois, voire des années) ?

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?