- le  

Viva Lastrépasse

Eric Herenguel (Scénariste), Pierre Loyvet (Dessinateur), Morgil (Coloriste)
Cycle/Série : 
Langue d'origine : Français
Aux éditions : 
Date de parution : 31/10/2011  -  bd
voir l'oeuvre
Commenter

Viva Lastrépasse

Né en 1966, Eric Hérenguel a un parcours impressionnant en BD. Succédant à Laurent Vicomte sur Balade au Bout du Monde (une série dont il dessinera quatre tomes), il a connu un joli succès avec la série de fantasy délirante et mal élevée Krän dans les années 2000. Un peu plus tard, sa série Lune d'Argent sur Providence a été une vraie réussite et, en 2008, il a réalisé un diptyque dans l'univers de Troy : Nuit Safran avec Christophe Arleston.

Après avoir travaillé dans le domaine du jeu vidéo, Pierre Loyvet a rencontré Eric Hérenguel en 2005. Ensemble, ils décident de faire une mini-série autour de Krän : Krän Univers. Une collaboration qui se poursuit aujourd'hui puisqu'Eric Hérenguel lui a confié les pinceaux de ce dixième volume des aventures de Krän, se réservant le scénario alors qu'il avait fait les deux jusqu'ici. Un pari pas forcément payant...

Le Roi se meurt...

Le roi de Torgnol est à l'agonie... ce qui est une mauvaise nouvelle pour Krän, qui n'a aucune envie de monter sur le trône à la suite de son père. Sa seule chance d'échapper à la couronne royale, c'est de trouver un remède pour le remettre sur pied. Une nouvelle quête commence, qui le conduira avec son ami Kunu, son garou et la belle Lovemidou, a participer à une sorte de tournoi avec pour ennemis une équipe de sorcières et une autre d'assassins...

Ça ne prend plus

Il est toujours difficile pour une série de tenir sur la longueur. Jusqu'ici, Krän avait à peu près bien vieilli, avec un mélange d'aventures délirantes, de mauvais jeux de mots et de blagues lourdes. Ce dixième tome n'est pas à la hauteur de ses prédécesseurs. L'humour fonctionne moins bien. À être trop lourd, il en devient indigeste. L'histoire, elle, n'a jamais eu aussi peu d'intérêt. Ce tournoi n'est qu'un prétexte à un flot de bastons et de mauvaises blagues, et si les scénarios précédents n'étaient eux aussi guère passionnants, jamais cela n'a été aussi flagrant.

Enfin le changement de dessinateur n'est pas franchement un succès. Le trait de Pierre Loyvet est plus "grossier", plus rond, plus "ados" que celui d'Hérenguel, bref moins réussi. On a l'impression de redescendre d'un niveau en terme de qualité graphique. Autant dire que l'alchimie scénario/dessin/humour gras ne fonctionne absolument pas. Dommage. Si l'on suivra avec intérêt les prochains albums d'Eric Hérenguel (la série Lune d'Argent sur Providence est vraiment superbe), pas sûr que l'on ait envie de poursuivre la lecture de Krän...

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?