- le  

Wanted

Paul Mounts (Coloriste), Marc Millar (Scénariste), J.G. Jones (Dessinateur)
Langue d'origine : Anglais US
Aux éditions : 
Date de parution : 30/06/2008  -  bd
voir l'oeuvre
Commenter

Wanted

L’écossais Mark Millar est un scénariste de comics plutôt solide. Il a signé quelques épisodes de Swamp Thing, The Authority, Spider Man ou Ultimates X Men. Une jolie carrière pendant laquelle il a également signé cet atypique Wanted, une histoire totalement immorale avec un véritable salaud pour héros. Aux dessins on trouve J.G. Jones, déjà remarqué pour son travail sur Final Crisis et ses couvertures pour Y : The Last Man.

Comment transformer une lavette en tueur…

Wesley est une véritable lavette. Sa supérieure hiérarchique passe régulièrement ses nerfs sur lui, sa copine le trompe presque ouvertement avec son meilleur ami et les chicanos l’insultent et se moquent de lui tous les soirs lorsqu’il rentre à son appartement. Et évidemment il ne répond jamais. Une vie minable qui bascule le jour où une jeune femme sexy vient le trouver dans le snack où il a ses habitudes le midi. En une poignée de secondes, elle l’informe qu’il a un rendez-vous imprévu avant de se mettre à tirer sur tous les clients et employés du restaurant.

Un crime qui restera à tout jamais impuni car cette jeune femme du nom de Fox appartient à une fraternité de super méchants qui peuvent se permettre tous les crimes. Une fraternité dans laquelle Wesley doit prendre la place de son père qui vient de mourir. Commence pour lui l’apprentissage du mal…

Bienvenu au pays des « pas-gentils »

Vous l’aurez compris, la mention « Pour lecteur avertis » qu’on trouve sur la quatrième de couverture de l’album est largement justifiée. Ici les héros tuent sans raison ou n’hésitent pas à violer leurs victimes. Ils ont tout simplement une impunité totale. Et si c’est déjà moralement choquant, le dessinateur en rajoute avec des images de tueries bien sanguinolentes. Dernier détail de la classe intégrale de cet album, le personnage de Tas-de-merde, une créature composée d’excréments des pires tueurs de l’histoire. Il y a un peu d’Hitler en lui ou d’Ed Gein. Ambiance…

Passé cette plongée dans le monde de la transgression, reste une histoire de gangsters presque classique avec un héros qui se révèle à lui-même et qui va devoir assumer la difficile succession de son père. Et entre les bagarres et les tueries, il devra également se plier à un certain code de l’honneur des méchants. Car si l’on veut bien violer des petites filles dans sa fraternité, on aime se serrer les coudes, rester discret et ne pas faire n’importe quoi quand même !

Le tout est mené à un rythme plutôt agréable. On n'a guère le temps de s’ennuyer entre les rebondissements d’un scénario plutôt riche, partagé entre une guerre entre groupes de super méchants et le passage à l’âge adulte de Wesley, avec en prime toutes les questions autour de la paternité et la gestion de l’absence de son père pendant son enfance. C’est dans l’ensemble plutôt bien vu, même si à force de vouloir être immoral, le récit est parfois un rien « too much ». Côté dessin, il n’y a très clairement pas de quoi s’extasier. Mais en même temps pas de quoi non plus crier à l’arnaque. J.G. Jones est un dessinateur appliqué, sans doute pas le meilleur ou le plus talentueux du monde des comics, mais il a su se mettre au service de l’histoire pour rendre une copie correcte.

Wanted est donc un comic dont on peut recommander la lecture. Immoral à souhait, dérangeant et à la fois assez classique, loin, très loin de sa version hollywoodienne mais finalement bien plus intéressant, il mérite qu’on s’y attarde, ne serait-ce que pour se confronter à son absence de règles. Une BD plutôt rock ‘n’ roll qui se veut un vent de révolte contre l’ordre établi (les auteurs n’hésitent d’ailleurs pas à prendre à parti les lecteurs à la fin) et qui n’y parvient pas tout à fait.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?