- le  

www.la-mort.fr

François Boucq (Dessinateur, Scénariste, Coloriste), Dina Kathelyn (Coloriste), Deleurence (Scénariste), Karim (Scénariste)
Langue d'origine : Français
Aux éditions : 
Date de parution : 30/09/2006  -  bd
voir l'oeuvre
Commenter

www.la-mort.fr

François Boucq, né en 1955 à Lille, a débuté en tant que caricaturiste en 1975 pour des magazines comme Le Point ou L’Expansion. En 1978, il entre chez Pilote et publie des récits humoristiques, genre qu’il poursuit dans Fluide Glacial dès 1980. En 1984, son album Les pionniers de l’aventure humaine (Casterman) reçoit de nombreux prix dont le prix de la Presse à Angoulême, ce qui lance définitivement sa carrière. Autre œuvre marquante : Face de lune, scénarisée par Jodorowsky, et qui compte déjà cinq tomes. Il collabore avec ce dernier sur une autre série, Bouncer, dont le cinquième volume paraîtra en 2007.

Les personnages de la Mort et de son cochon Lao-Tseu apparaissent dans La rage de vivre puis dans Pas de quartier chez Casterman. www.la-mort.fr est le troisième volume de cette série, dont les histoires paraissent également dans le magazine Fluide Glacial.

La Mort au quotidien

Quelques scènes quotidiennes de la vie (!) de la Mort, accompagnées de son fidèle cochon Lao-Tseu. Entre les morts qui ne reposent pas en paix et les vivants qui veulent prendre sa place, la Mort a fort à faire. Mais ça ne l’empêche pas de faire son jogging ou de s’installer une parabole pour son caveau.

Un humour pas très efficace


On nous présente cet album comme un recueil de saynètes humoristiques, mais à part sur deux ou trois histoires (parmi les onze que compte cette BD), on ne rit pas beaucoup. La faute principalement à ce personnage de la Mort, finalement très banal, dont Boucq n’exploite pas vraiment le potentiel : on aimerait la voir plus souvent aux prises avec des vivants récalcitrants (comme dans l’histoire Mauvaise volonté c’est mieux que pas de volonté du tout !) plutôt que la voir faire son jogging (Parcours de santé). Certes, c’est décalé et cela prête souvent à sourire, les répliques sonnent bien et sont truffées de jeux de mots morbides, mais on est finalement plutôt déçu. On préfèrera les squelettes de Liberge (Monsieur Mardi-Gras des Cendres) ou la Mort des Monty Python (Le sens de la vie) à cette petite mort sans grande personnalité. Le cochon est lui aussi sous exploité et n’apporte rien d’exceptionnel aux scénarii. On note d’ailleurs que les scénarii les plus efficaces et drôles sont ceux qui ne sont pas écrits par Boucq…

Le dessin n’arrange pas vraiment les choses. Certes, il est adapté au genre de l’humour qui s’embarrasse peu des détails pour amener la chute plus ou moins rapidement, mais il fait plutôt brouillon ici. Non pas que Boucq soit dénué de talent, mais la colorisation pâlotte et les traits peu appuyés ont du mal à accrocher l’œil et donnent une impression de flou permanent.

Une BD sans grand intérêt

www.la-mort.fr
est donc un album sans grand intérêt, pas raté mais qui ne retient pas l’attention. L’humour absurde fonctionne parfois mais le personnage de la Mort est trop sous exploité pour attiser durablement la curiosité.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?