Jeunesse
Photo de L'enfant du cimetière

L'enfant du cimetière

Pierre Brulhet ( Auteur), Cécile Rastouil (Illustrateur de couverture)
Aux éditions : 
Date de parution : 22/09/10  -  Jeunesse
ISBN : 9782361510046
Commenter
Laura   - le 31/10/2017

L'enfant du cimetière

Tout commence dans un cimetière, des cris troublent le repos des morts… un bébé a été abandonné parmi les sépultures. Après vote, les fantômes des âmes qui y reposent décident alors de garder l’enfant et de l’élever. Les années passent, le bébé Yoann est devenu un garçon d’une douzaine d’années… sa vie est calée en fonction de celle des non-vivants : il dort le jour et vit la nuit, les seuls amis qu’il ait sont des fantômes et leur compagnie lui suffit amplement : mais le cimetière va bientôt connaître de grands troubles car la ville veut en détruire une partie. Ainsi commence l’aventure de Yoann, qui va être découvert par les vivants et délogé de force de son cimetière…

 Des enchaînements trop rapides, un récit sans surprise

L’idée d’un enfant qui vit dans un cimetière me semblait fort intéressante à condition de bien la traiter, à l'instar de Neil Gaiman dans L'Etrange Vie de Nobody Owens,  ce qui n’est pas le cas ici. La vie de Yoann parmi les morts est sympathique mais ne fait pas rêver. Ce qui gêne dans cette histoire, ce sont les événements qui s’enchaînent vite, trop vite et parfois sans logique apparente : un jour Yoann croise une belle jeune fille fantôme, et il décide que c’est l’amour de sa vie. Les descriptions et l’écriture sont trop amateurs pour que l’on rentre dans l’histoire et on a parfois affaire à des dialogues mal construits et peu compréhensibles.

Certains éléments donnent une impression de déjà vu (sans être forcément gênant), en particulier pour les personnages des Maires fantômes, l’un plutôt gentil et l’autre étant son contraire qui font clairement penser au personnage du Maire de l’étrange Noël de Monsieur Jack avec son double caractère : l’un méchant et grimaçant et l’autre sympathique et souriant.

 L’intrigue est vite bouclée, on aurait apprécié un peu plus de développement sur les sentiments de Yoann quand il se retrouve confronté au monde des « Vivants » en étant mis de force dans un orphelinat. Le tout se termine sans grosse surprise pour le lecteur, même si l’épilogue n’est pas trop mal.

 

En conclusion, l’enfant du cimetière n’est pas un livre qui marquera, il pourra être sympathique aux yeux d’un enfant de 8-9 ans mais il y a tellement de livres plus intéressants pour cet âge !

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?