Recherches du troisième type, un article de Laurent Genefort

Commenter

Laurent Genefort a signé un article intitulé Recherches du troisième type.

Il est à lire ici.

Voici le descriptif et le début.

"Laurent Genefort, écrivain, nous entraîne dans un voyage à travers la littérature de science-fiction, poésie du futur, et les liens qu'elle entretient avec les sciences.


Aujourd'hui que nous sommes bien engagés dans le troisième millénaire et que nombre de prédictions de la science-fiction (ou « SF ») ont eu lieu ou sont en passe de l'être, on peut se poser la question du rapport de la SF avec les avancées de la science et de la technologie. Comment les auteurs ont-ils anticipé ou utilisé les avancées de la science ? Et d'abord, quel est au juste le rapport entre science et SF ?

Science et SF : un rapport fusionnel ?

Le rapport avec la science a toujours été au cœur de l'évolution de la SF, au point de dessiner la cartographie des sous-genres qui la constituent : sur le spectre de la vraisemblance, la SF va du très sérieux 2001, l'Odyssée de l'espace au très fantaisiste Star Wars[1]. Certains auteurs de SF clament haut et fort leur indifférence vis-à-vis de la conjecture scientifique, affirmant privilégier l'aventure (Julia Verlanger), l'aspect humain (Théodore Sturgeon) ou l'expérimentation littéraire (Harlan Ellison, J.G. Ballard), tandis que d'autres, telle Ursula Le Guin, privilégient les sciences humaines (psychologie, sociologie, anthropologie...) au détriment des sciences dites « dures ».

Mais d'autres auteurs se réclament au contraire de la science, quand ce ne sont pas eux-mêmes des scientifiques distingués..."
Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?