Sciences : Mucoviscidose : une importante avancée

Commenter

La mucoviscidose est une maladie génétique très fréquente, notamment dans les pays occidentaux.
Schématiquement, une mutation aboutit à un épaississement des sécrétions (par exemple dans le poumon+++). La mutation du gène CFTR entraîne en effet une modification de la protéine CFTR qui est un canal chlore, avec comme conséquence une augmentation de la viscosité et de la quantité des sécrétions.

Pour trouver une stratégie thérapeuthique efficace contre cette maladie, il est indispensable de posséder un modèle animal adéquat. Jusqu'à récemment ce n'était pas le cas.

En effet, les souris utilisées, par exemple, ayant une mutation de CFTR, présentaient un phénoype par trop éloigné du phénotype retrouvé chez l'Homme.

Or cette semaine dans Science, une équipe rapporte pour la première fois un modèle bien plus relevant, un modèle de Porc CFTR-/-.

Comme attendu les porcelets présentent une maladie "quasi-humaine".

Cette découverte est très importante dans la lutte contre la mucoviscidose. Elle va permettre de proposer à toutes les équipes travaillant sur le sujet un nouveau modèle, avec une probabilité/possibilté bien plus grande d'obtenir des résultats transposables à l'Homme.



Citation:
Science. 2008 Sep 26;321(5897):1837-41.

Disruption of the CFTR gene produces a model of cystic fibrosis in newborn pigs.

Rogers CS, Stoltz DA, Meyerholz DK, Ostedgaard LS, Rokhlina T, Taft PJ, Rogan MP, Pezzulo AA, Karp PH, Itani OA, Kabel AC, Wohlford-Lenane CL, Davis GJ, Hanfland RA, Smith TL, Samuel M, Wax D, Murphy CN, Rieke A, Whitworth K, Uc A, Starner TD, Brogden KA, Shilyansky J, McCray PB Jr, Zabner J, Prather RS, Welsh MJ.

Department of Internal Medicine, Roy J. and Lucille A. Carver College of Medicine, University of Iowa, Iowa City, IA 52242, USA.

Almost two decades after CFTR was identified as the gene responsible for cystic fibrosis (CF=mucoviscidose), we still lack answers to many questions about the pathogenesis of the disease, and it remains incurable. Mice with a disrupted CFTR gene have greatly facilitated CF studies, but the mutant mice do not develop the characteristic manifestations of human CF, including abnormalities of the pancreas, lung, intestine, liver, and other organs. Because pigs share many anatomical and physiological features with humans, we generated pigs with a targeted disruption of both CFTR alleles. Newborn pigs lacking CFTR exhibited defective chloride transport and developed meconium ileus, exocrine pancreatic destruction, and focal biliary cirrhosis, replicating abnormalities seen in newborn humans with CF. The pig model may provide opportunities to address persistent questions about CF pathogenesis and accelerate discovery of strategies for prevention and treatment.

_________________
Bull
Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?