Ugo Bellagamba et son essai sur l'Uchronie

Commenter

Ugo Bellagamba est en interview sur le site Uchronies. Il parle d'un futur essai sur l'Uchronie.


"BC: Je sais que tu travailles actuellement avec André-François Ruaud sur un essai traitant de l'Uchronie à paraître dans la collection La Bibliothèque des Miroirs. Etant quelque peu débordé de travail ;o) je sais que tu as souhaité prendre plus de temps pour la co-rédaction de cet ouvrage. Peux tu nous en dire un peu plus sur ce qui t'as donné envie d'écrire un essai sur l'uchronie ? Comment s'est passé la création du plan de l'ouvrage ? J'imagine que celui-ci va être différent de l'essai d'Éric Henriet (en le complétant ou en partant sur d'autres pistes) ? Comment se passe la répartition des taches entre toi et André-François, la phase d'écriture ? Avons-nous une chance de voir cet ouvrage cette année où faut-il plutôt envisager une sortie en 2011 ?

Ugo Bellagamba : André-François m'a proposé de rédiger cet essai à ses côtés, pour la très belle Bibliothèque des Miroirs, à la suite de l'aboutissement de Tancrède. Je ne pouvais refuser. D'abord parce que mon engagement dans l'Imaginaire et la SF ne passe pas uniquement par la fiction, comme l'essai sur Heinlein, aux côtés d'Éric Picholle ou l'organisation de la 35ème convention nationale de SF le prouvent. Ensuite, parce que je me sens aujourd'hui à même d'apporter quelque chose de neuf, qui contribuera à l'étude pluridisciplinaire des uchronies. Enfin, parce que je suis incapable de refuser de nouveaux défis. Nous avons le plan détaillé, discuté avec les collaborateurs des Moutons Electriques, nous avons un corpus et, surtout, nous avons la synergie de nos idées pour forger, je l'espère, une oeuvre enthousiaste et originale. Bien sûr, l'ouvrage sera différent de celui, remarquablement érudit, d'Eric B. Henriet et, je le souhaite sincèrement, complémentaire. Le bémol final, toutefois, c'est qu'il faudra attendre. Je dois écrire un certain nombre d'articles universitaires pour 2011, et annoncer une date serait tout sauf professionnel."
Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?