Une interview de Karen Miller

Commenter

Parmi les grosses sorties de la rentrée, Fleuve Noir nous proposera une nouvelle auteur : Karen Miller et son livre Le Mage du Prince, la Prophétie de Lur tome 1.

Le site Elbakin a traduit une interview qui parle de ce livre. Voici deux extraits :

"Grasping for the Wind : Merci d'avoir accepté de vous faire interviewer. Pourriez-vous nous donner un rapide aperçu de l'histoire de votre duologie de La Prophétie du royaume de Lur, pour ceux qui ne l'ont pas encore lue ?
Karen Miller : Et merci de me l'avoir proposé ! La Prophétie du royaume de Lur (tomes 1 et 2) est l'histoire de deux hommes que le destin et les intrigues rassemblent pour empêcher une calamité prévue de longue date à Lur, un petit royaume isolé. Bien qu'ils viennent de milieux remarquablement différents – Asher est un travailleur, un pêcheur, et Gar est de sang noble, un prince, ils deviendront des amis originaux et découvriront qu'ils ont bien plus en commun qu'ils ne l'avaient imaginé. C'est une histoire qui parle d'amitié, de sacrifice, de secrets, de mensonges et de jusqu'où les gens sont prêts à aller pour avoir ce qu'ils veulent. Il y a beaucoup de drames et d'intrigues, un peu de magie mais très peu d'épées. Et pour plus de détails sur le scénario… (sourire) je pense que c'est ce à quoi sert de lire le livre !


Le Mage du prince aborde des thèmes comme les races, la justice et la famille. Y'a-t-il une raison particulière qui vous a poussé vers ces thèmes particuliers !
Hum, je suppose qu'ils m'intéressaient. Les drames humains m'intéressent, les interactions, les relations et les conflits humains aussi. Ils sont très personnels, ils impliquent des enjeux importants. Nous sommes tous concernés de manière quotidienne, c'est donc la sorte de thèmes qui nous touche personnellement et qui permet au lecteur de s'identifier aux personnages et à leurs voyages. De plus, lorsque vous touchez au fantastique, comme nous le faisons en fantasy, je pense que c'est un point clé à ne pas oublier. Plus vous concevez vos personnages et leurs vies de manière réelle et attachée à la réalité, plus il est facile de suspendre l'incrédulité du lecteur vis-à-vis des éléments les plus imaginaires de l'histoire.

Toute l'interview est ici.

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?