Pierre Bordage répond à vos questions (2, 3 et 4 juillet)

Verrouillé
Pierre Bordage
Messages : 36
Enregistré le : ven. juin 29, 2007 9:07 am

Message par Pierre Bordage » mer. juil. 04, 2007 6:08 pm

Pour Kubi : avec plaisir.

Pour orcusnf : si, bien sûr, je suis mort de honte ! Je croyais que ça me donnait l'air romantique, ce truc, et puis ma femme m'a dit qu'elle avait l'impression d'embrasser un cendrier au réveil (même pas vrai) ! :lol: Je ne fume plus depuis un certain temps, tout comme le fût du canon dans le sketch de Fernand Rayaud.

Fabien Lyraud

Message par Fabien Lyraud » mer. juil. 04, 2007 7:12 pm

Pour Orcusnf : promis, ça ne se passera pas aux USA.
Si je dis en Inde et que les monstres sont des Asuras, je brule ?

Papageno
Messages : 2270
Enregistré le : dim. sept. 10, 2006 10:28 am
Localisation : Auxerre (Yonne)

Message par Papageno » mer. juil. 04, 2007 8:53 pm

Plus de question, mais seulement un grand merci pour toutes ces réponses
et j'attends impatiemment la sortie de votre prochain prochain Space-opéra

Pierre Bordage
Messages : 36
Enregistré le : ven. juin 29, 2007 9:07 am

Message par Pierre Bordage » mer. juil. 04, 2007 9:38 pm

Pour Fabien : pas mal, pas mal, mais ce n'est pas encore décidé. Les asuras seraient une piste intéressante. J'aime beaucoup, comme vous l'avez deviné, la mythologie indienne. On verra, je vous réserve une surprise. À bientôt.

Pour Papageno : tout le plaisir a été pour moi. À la revoyure sur de lointains mondes même pas vrais.

Impératrice Moa
Messages : 28
Enregistré le : jeu. juin 15, 2006 1:10 pm
Localisation : Alpes Maritimes

Message par Impératrice Moa » mer. juil. 04, 2007 9:49 pm

Bonsoir Pierre,

J'espère que je ne pose pas ma question trop tard, parce que j'avoue qu'il y a quelque chose qui me turlupine (oui, Orcusnf, je suis partie pour faire ma féministe à deux balles).

Je tiens à préciser que je n'ai lu que Wang et l'Enjomineur.

Pourtant, les deux romans présentent des similitudes dans la création et l'utilisation des personnages féminins.
Lhassa comme Perrette sont les grandes absentes qui induisent en partie les aventures des héros. Un peu au début, un peu à la fin, et point.
Sinon, j'ai assez mal ressentie l'utilisation des autres personnages féminins : opportuniste, arrivistes, malipulatrices, etc. ce sont des vilaines en puissance. Dans l'Enjomineur, elles "accompagnent" un homme pour la protection, le gîte et le couvert. Pour moi, c'est une forme de prostitution. Les "copines du héros" sont certes des personnages sans tâches, mais totalement idéalisées et leur présence et influence restent somme toute mineures. Ce schéma n'est pas applicable à tous les personnages féminins (je pense à la Madone de la Mort qui se démarque) mais il est assez récurrent pour être aggaçant pour une lectrice.

J'oserais presque dire : pourquoi tant de haine ? (à prendre au second degré, au moins, bien évidemment).

Evidemment, ma question est plus que conditionnée par le fait que je suis une fille :D

Merci de me répondre, s'il n'est pas trop tard.

Avatar du membre
orcusnf
Messages : 2406
Enregistré le : mer. mai 24, 2006 8:55 pm
Localisation : Stuttgart
Contact :

Message par orcusnf » mer. juil. 04, 2007 10:09 pm

Bizarre, j'allais reprendre en partie la question de ma collègue Impératrice Moa, parce que moi je me demandais pourquoi dans vos oeuvres, c'étaient toujours les femmes qui lançaient l'action? Dans Gds, le héros est sortie de son alccolisme par une belle inconnue de Syracusa, dans Wang, le héros est poussé par Lhassa, Dans l'enjomineur, pareil, il cherche à sauver Perrette. Les Hommes sont toujours passifs, jouets des femmes qui les lancent dans l'action et les encouragent.

Et aussi, pourquoi quand il y a des scènes de viol, les méchants violeurs ont souvent de petits sexes noueux et violacés ? A quand un méchant violeur bien membré ? ( désolé si je choque)

(Impératrice, je commençais à désespérer de ton intervention)
http://www.fantastinet.com l'actualité de la littérature de l'imaginaire

Pierre Bordage
Messages : 36
Enregistré le : ven. juin 29, 2007 9:07 am

Message par Pierre Bordage » mer. juil. 04, 2007 10:34 pm

Pour Impératrice Moa :
Il n'est pas trop tard. Vous arrivez à point pour illustrer ce que j'ai dit quelque part dans ce forum : les lecteurs (lectrices en l'occurrence) sont, comme les auteurs, prisonniers de leurs propres conditionnements. En gros, vous auriez tendance à ne remarquer, à ne souligner, que ce qui entre dans votre système de pensée. J'ai déjà lu quelque part que mes personnages féminins étaient répartis en putains ou en icônes inconsistantes, fleur bleue. Pourtant, lorsque j'ai remis le troisième tome de l'Enjomineur à mon éditrice, elle m'a dit : j'aime beaucoup tes personnages féminins. Bien que femme elle aussi, elle n'a pas le même ressenti que vous. Il ne me semble pas qu'il n'y ait que des personnages féminins négatifs dans les deux cycles : Armande, par exemple, est une femme qui essaie de survivre dans le monde dangereux de Paris sous la Révolution, et elle n'est ni négative ni positive, elle est simplement humaine, tout comme Cornuaud, personnage pourtant peu sympathique, tout comme Renée, femme de Cholet qui a beaucoup d'amour à donner... Pas de chance pour vous, vous avez lu les deux cyles qui sont bâtis sur un modèle similaire, où on abandonne les deux héroïnes, Lhassa et Perrette, pour suivre les héros masculins (sans doute parce que je suis un homme, salement conditionné par ses hormones). Dans les deux cas, même si ce que je dis va vous paraître stupide, les femmes sont les arcs et les hommes les flèches, comme d'ailleurs dans la plupart des mythologies (Pénélope, le Graal...), c'est à dire que le héros a besoin de la force de l'amour pour accomplir son périple, et qu'à la fin, il revient à celle qui lui a donné l'élan. Le rôle de l'initiatrice. Invisible et pourtant indispensable. Ce n'est donc pas une escroquerie, ni de la paresse de ma part, peut-être un léger conformisme mythologique. Ce que vous dites me chiffonne, voire me peine un peu (fragilité de l'auteur masculin) : je n'ai pas l'impression de réduire la gente féminine dans mes romans à la portion congrue. Mais votre subjectivité est reine, pardon impératrice, et je suppose qu'il ne sert à rien de chercher à vous convaincre.

Yuli

Message par Yuli » mer. juil. 04, 2007 10:35 pm

Ahhhh je me marre!! C'est le feu d'artifice final? :lol:

Je suis plutot d'accord avec toi, Impératrice, les femmes des romans de Pierre sont souvent des boulets, certes empreints de sagesse (Perette de l'Enjomineur comme celle de l'Evangile du Serpent, Aphykit et son mantra du silence) mais boulets quand même. Elles se font kidnapper, et du coup le héros doit les sauver au péril de sa vie...
A quand la héroine débrouillarde qui ira sauver le héros?
Dans le prochain space'op? :wink:

Pas de commentaire sur les violeurs, je ne me souviens pas de petits sexes violacés... Par contre je me rappelle bien d'un caveau des chatrés rempli d'offrandes noiratres et desséchées. Brrrr

Merci pour tes réponses, pleines d'humanisme et de franchise! :D

Impératrice Moa
Messages : 28
Enregistré le : jeu. juin 15, 2006 1:10 pm
Localisation : Alpes Maritimes

Message par Impératrice Moa » mer. juil. 04, 2007 10:44 pm

Je suis tout à fait d'accord pour dire que c'est une simple question de point de vue et de ressenti, donc liée à une personne, et non à un lectorat en général.
Pierre Bordage a écrit :et je suppose qu'il ne sert à rien de chercher à vous convaincre.
Pas du tout, je n'attends qu'une seule chose : qu'on me montre que ce n'est qu'un point de vue et qu'il existe des personnages féminins différents.
Actuellement, j'ai plutôt tendance à être d'accord sur les putains et icônes inconsistantes, mais j'attends impatiemment de pouvoir lire le contraire :)

Pierre Bordage
Messages : 36
Enregistré le : ven. juin 29, 2007 9:07 am

Message par Pierre Bordage » mer. juil. 04, 2007 10:57 pm

Pour orcusnf :
Il fallait enfin une femme pour lancer la polémique, hein :lol:
J'ai répondu en partie à ta question sur le rôle dévolu aux femmes dans la mythologie. Et je ne suis pas d'accord, elles ne sont pas toutes des boulets : le personnage d'Ellula dans Abzalon est quelqu'un qui provoque les événements, qui force le destin, le personnage d'Oniki dans Terra Mater assume courageusement sa condition de proscrite et sa maternité (probablement mon personnage préféré dans toutes mes oeuvres), Tia, la hurle, dans les Fables, ou Ssassi la siffle ne sont pas des personnages mineurs ou résignés, loin de là, Stef, dans l'Ange de l'Abîme, n'est pas qu'une initiatrice sur un plan symbolique, elle est celle qui sauve Pibe, j'ai adoré travailler le personnage de Raïma, tourmentée, malheureuse, dans les Derniers Hommes, Léonie récemment dans Porteurs d'Âmes, Lucie dans l'Evangile du Serpent, je pourrais multiplier les exemples... J'ai l'impression, assez désagréable, d'être mis en demeure de me justifier. Je m'en abstiendrai sur les petits sexes noueux et violacés.

Ah non, Yuli, tu ne vas pas t'y mettre toi aussi !
Grand découragement de l'auteur en fin de forum. Marrant que les filles soulignent les malheurs qui arrivent aux femmes et pas ceux qui arrivent aux hommes. Cette manie aussi de se faire kidnapper à tous les coins de rue !
Enfin si, tu te souviens du caveau des châtrés et de leurs chers organes desséchés.
Tu ne crois pas si bien dire : dans le cycle du Panca, le prochain space op, le deuxième tome sera entièrement consacré à une héroïne. Au fait, on ne reproche jamais à une auteuse de malmener ses personnages masculins. Tant mieux : l'auteur est un principe sexuellement neutre. Comme les anges :P
Au revoir à tous.

Avatar du membre
orcusnf
Messages : 2406
Enregistré le : mer. mai 24, 2006 8:55 pm
Localisation : Stuttgart
Contact :

Message par orcusnf » mer. juil. 04, 2007 11:00 pm

il est 23h59, et les deux derniers survivants ne sont pas d'actusf ( désolé jérôme, c'est une blague hein!!), alors on va faire comme d'habitude ( hein impératrice), quel sera le mot de la fin ?

:wink:
http://www.fantastinet.com l'actualité de la littérature de l'imaginaire

Avatar du membre
orcusnf
Messages : 2406
Enregistré le : mer. mai 24, 2006 8:55 pm
Localisation : Stuttgart
Contact :

Message par orcusnf » mer. juil. 04, 2007 11:05 pm

Ca y est, on a le nom du prochain space op !! trois jours de torture, ça valait le coup !!
http://www.fantastinet.com l'actualité de la littérature de l'imaginaire

Invité

Message par Invité » mer. juil. 04, 2007 11:18 pm

J'ai l'impression, assez désagréable, d'être mis en demeure de me justifier.
Mais non voyons, une simple explication nous a suffit! Personne ne te jette la pierre, Pierre!! :)
Nos messages se sont croisés...

D'accord, j'y vais un peu fort en parlant de boulet, ne déprime pas!
C'est vrai que tu as des personnages féminins qui ne se laissent pas porter par les événements. Peut etre juste pas assez...? (oui ben moi aussi je suis une fille!)
D'autant plus que tu as créé Grand Maman Li, un personnage déterminé, magnifique. Un de mes préférés. Une Miyamoto Musashi dans son genre (c'est un compliment).
dans le cycle du Panca, le prochain space op, le deuxième tome sera entièrement consacré à une héroïne.
En voilà une bonne nouvelle!!!! :D
Depeche-toi de finir le premier volet!
(J'espère bien que ce message est passé dans ton inconscient d'auteur et que cette héroine sera une superhéroine! :wink: )

Yuli

Message par Yuli » mer. juil. 04, 2007 11:23 pm

Oui bon ce dernier message était de moi.

Je ne suis surement pas qualifiée pour déclamer le mot de la fin....

Pierre....?

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14614
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Message par jerome » jeu. juil. 05, 2007 6:26 am

Trois jours de discussions, trois jours de ébats et de questions/réponses. Ce fut une belle rencontre dans le forum.

Merci à vous tous qui avez participé pour la qualité des échanges.

Et un grand merci à Pierre Bordage pour être descendu dans l'arène et avoir jouer le jeu comme il l'a fait avec gentillesse et disponibilité.

Je locke là le sujet. Mais évidemment, vous pouvez continuer à parler entre vous sur le forum.

bonne journée
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

Verrouillé

Retourner vers « Pierre Bordage répond à vos questions (2, 3 et 4 juillet) »