L’alliance sacrée
( Acacia 3 )
de David Anthony Durham
aux éditions Le Pré aux Clercs ,
collection Fantasy
Genre : Fantasy

Auteurs : David Anthony Durham
Couverture : Didier Graffet
Traduction : Thierry Arson
Date de parution : octobre 2011 Inédit
Langue d'origine : Anglais US
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 704
Titre en vo : The Sacred Band
Cycle en vo : Acacia
Parution en vo : 2011

Lire tous les articles concernant David Anthony Durham

Une grande fresque épique conclue en beauté !

Né en 1969, David Anthony Durham est d’abord connu comme écrivain de romans historiques. Son premier roman, Gabriel’s story (1999), prend comme protagonistes les colons afro-américains, Walk through Darkness (2002), met en scène un esclave en fuite pendant la période qui précède la guerre de Sécession, et Pride of Carthage (2005) se concentre sur la guerre qui oppose Hannibal à l’Empire romain. Il livre avec Acacia un cycle où on retrouve un souffle et un souci du détail propre aux grandes fresques historiques.

Un Empire en danger

L’Empire acacian est au bord du gouffre. La trahison des Numreks déclenche les hostilités au coeur du royaume, tandis qu’aux confins glacés de l’Empire les redoutables Auldeks sont en marche avec leur armée d’enfants esclaves. A l’intérieur, la révolte gronde chez les citoyens asservis. Les sorciers du Santhot, libérés de leur désert de pierre, veulent reconquérir l’arme absolue de la reine Corinn, le magique Chant d’Elenet.

Une conclusion en apothéose

On découvre dans ce troisième volume le devenir des héritiers du trône que l’on suit depuis l’enfance : les différents choix qu’ils ont effectué, leurs prises de conscience, vont trouver leur raison d’être dans un dénouement à la hauteur des deux précédents volumes. Le récit navigue ainsi entre les différents héros dans une multiplicité de points de vue qui évite à l’histoire de tomber dans le manichéisme, tout en permettant d’appréhender les protagonistes sous un jour différent.

La magie prend cette fois davantage d’importance, même si les personnes capables de l’utiliser sont peu nombreuses. L’auteur nous présente une magie dangereuse, dans le sens où elle reste corruptible, même si l’utilisateur sert (ou croit servir) des objectifs nobles au départ. Une magie à visage humain en somme, à l’image des personnages de David Anthony Durham qui ne sont pas parfaits, mais qui essaient de trouver des solutions. Cela confère au récit une tonalité positive, sans que ce dernier soit naïf pour autant.

L’auteur aura réussi en trois volumes à rendre un univers riche et complexe, avec une galerie de personnages consistants qui contribuent à renforcer la crédibilité de l’histoire. Le tout sans jamais trop en faire, et en allant à l’essentiel. Un récit maîtrisé de bout en bout, pour ce qui est sans doute l’un des meilleurs cycles de fantasy de ces dernières années.

Tony Sanchez

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

1 Message

  • L’alliance sacrée 22 mars 2012 10:35, par Arnaud

    Les critiques français ont globalement l’automatisme de descendre tout livre dans lequel il y a une brindille d’attitude ou d’ambiance positive, alors cela fait plaisir de voir qu’ici on ne dit pas du mal pour ces raisons :)

     

    Casino Gratuit

    Trouver un Casino en ligne France avec de nombreux jeux de poker n’est pas difficile si vous aimez parier en ligne.

    Répondre à ce message

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.