Légendes
( 1 )
de Robert Silverberg
aux éditions J’ai lu ,
collection Fantasy
Genre : Fantasy

Auteurs : Orson Scott Card , Ursula Le Guin , George R. R. Martin , Raymond E. Feist , Anne McCaffrey , Terry Goodkind , Tad Williams , Stephen King
Couverture : Emmanuel Civiello
Anthologiste : Robert Silverberg
Date de parution : décembre 2001 Inédit
Langue d'origine : Anglais US
Type d'ouvrage : Anthologie
Nombre de pages : 1
Titre en vo : 1
Cycle en vo : Guin Saga

Lire tous les articles concernant Orson Scott Card ou Ursula Le Guin

Essentiel

Dans une bibliothèque idéale de fan de fantasy né après 1980, il y a obligatoirement : Les Chroniques d’Alvin le faiseur d’Orson Scott Card, Terremer d’Ursula Le Guin, Le Trône de Fer de Georges R.R.Martin, éventuellement Les Chroniques de Krondor de Raymond E. Feist, et au moins les premiers tomes de La Ballade de Pern d’Anne MacCaffrey… Il y a aussi au moins un Pratchett (Les Annales du Disque-Monde), au moins une série de Robert Silverberg (Majipor, Les Monades Urbaines, Le Château de Lord Valentin) et quelques Robert Jordan. Quant à Terry Goodkind, il trône sans doute là depuis la récente réédition de L’Epée de Vérité et la plupart d’entre vous connaît sans aucun doute Tad Williams (L’Arcane des Epées).

Pour finir, je suis sûre que chacun de nous a au moins un Stephen King, et peut-être même Le Pistolero , cette série dans laquelle le « maître incontesté du fantastique » (facile…), s’essaie à la fantasy western. Vous ne possédez pas un seul de ces livres ? Alors, passez votre chemin, direction les chroniques disponibles sur ce site puis la première librairie digne de ce nom… On ne peut pas lire certains textes de Légendes avant d’avoir découvert la plupart des univers dont ils sont issus. Il serait dommage de découvrir Alvin adulte, d’entrevoir le monde de Terremer sans Ged balbutiant… De plus, certains textes donnent les éléments clés de certaines intrigues.

Accessible à (presque) tous

Bien entendu, cette clause ne s’étend pas à l’ensemble de l’anthologie : ainsi, pas la peine de dévorer tout Pratchett (plus connu pour ses techniques d’écriture éprouvées et son sens de la dérision que pour l’absolu fourmillement de ses intrigues) pour rire d’une nouvelle et courte aventure de Mémé Ciredutemps. Les non-fans prendront d’autant plus de plaisir que les aventures du Disque-Monde sont assez redondantes et tombent parfois dans la facilité. Pareil pour Stephen King.

Chaque auteur semble avoir reçu la consigne de faire des novellas tout de même accessibles à tous. Si un lecteur égaré souhaite passer outre ces recommandations, il prendra quand même du plaisir à lire cette anthologie. Mais moins… Tellement moins…

Emerveillement obligatoire

Pour les initiés, en revanche, quel bonheur ! Retrouver Alvin, éclairer une autre partie de l’histoire de Pern, lire un Renouveau de la roue du temps… Onze récits, onze mondes créés pour des sagas et exhumés pour certains afin d’en faire un (dernier ?) texte, extension de l’univers ou des personnages que nous avons aimés.

Il sera difficile de trouver des défauts ; Robert Silverberg a sélectionné des valeurs sûres dont lui-même. Tous les auteurs de cette anthologie sont bons, populaires et bienveillants au point de livrer des informations qu’on n’avait pas sur leurs mondes… On en avait rêvé… Voilà !

Anne Fakhouri

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.